Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Espagne : Mariano Rajoy renonce finalement à former un gouvernement

Depuis les élections législatives du 20 décembre 2015, le Parti populaire (PP) emmené par Mariano Rajoy reste privé de majorité.

En attente

Publié le
Espagne : Mariano Rajoy renonce finalement à former un gouvernement

Le roi Felipe a réuni ce vendredi les chefs des différents partis politiques du pays pour une journée de consultations.

Après avoir tenté pendant plusieurs semaines de constituer un gouvernement, le président conservateur sortant du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a finalement renoncé à demander la confiance du Parlement, étant quasiment sûr de ne pas obtenir le soutien des députés. "Sa majesté le roi lui a proposé d'être candidat à la présidence du gouvernement. Mariano Rajoy a remercié sa majesté le roi mais a décliné l'offre", a annoncé le Palais royal vendredi soir.

Le roi Felipe a réuni ce vendredi les chefs des différents partis politiques du pays pour une journée de consultations, afin de trouver une solution à la situation actuelle. En effet, depuis les élections législatives du 20 décembre 2015, le Parti populaire (PP) emmené par Mariano Rajoy reste privé de majorité. Selon le quotidien "El Pais", de nouveaux rendez-vous doivent être organisés la semaine prochaine par le roi Felipe afin de pouvoir former un gouvernement, et désigner un candidat à la présidence du parti. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 23/01/2016 - 13:48 - Signaler un abus Harkis

    Contrairement à la France et à l'Allemagne, le Parti Socialiste espagnol n'a pas encore complètement trahi ses principes. Ils ne sont pas les ''harkis'' de la droite conservatrice ! Il reste un espoir...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€