Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une enquête choc s'inquiète de la radicalisation des jeunes

Écrit par deux sociologues, Anne Muxel et Olivier Galland, le livre "La tentation radicale" étudie la radicalisation d'une partie des lycéens français. Et plus particulièrement celle des jeunes musulmans.

Ruptures

Publié le
Une enquête choc s'inquiète de la radicalisation des jeunes

Menée sur un groupe de plus de 7000 lycéens résidant dans des zones où des "manifestations de radicalité" ont été observées, La tentation radicale de Anne Muxel et Olivier Galland tire la sonnette d'alarme. Près de 40% des jeunes étudiés sont scolarisés dans des établissements populaires.

Aujourd'hui, on observe avec effroi que 1/ des lycéens interrogés ne condamnent "pas totalement" les attentats contre Charlie Hebdo et le Bataclan. Tout aussi inquiétant, que 80% d'entre eux à considèrent qu'on ne peut pas se moquer des religions.

C'est cela que les deux sociologues responsables de cette enquête longue de trois ans nomment "la tentation radicale". Les quatre zones étudiées, en région lilloise, en Ile-de-France, à côté de Dijon et à côté d'Aix-en-Provence montrent une vraie prévalence des idées radicales, tout particulièrement chez les jeunes musulmans (26% de la population étudiée), mais pas uniquement. 

Et les chiffres abondent en ce sens :  68% de l'ensemble des lycéens pensent que les médias n'ont pas tout dit sur les attentats de 2015. 1/3 trouve "acceptable dans certains cas de participer à une action violente pour défendre ses idées".

La question de l'islamisme est clairement visible : 20% des jeunes musulmans interrogés trouvent normal de se battre pour sa religion. 81% considèrent que "c'est plutôt la religion qui a raison sur la question de la création du monde". Pour Olivier Galland, tout est lié : "L’acceptation de la violence dans la vie sociale joue un rôle dans l’adhésion à la violence religieuse" affirme-t-il dans Le Monde

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Poussard Gérard - 03/04/2018 - 15:13 - Signaler un abus Une chance pour la France

    Ces politiques continuent de nous le repeter au cas où on aurait un petit doute.. .notre pays est en train de mourir et le chef d'orchestre continue sa partition... Beurk

  • Par Ganesha - 03/04/2018 - 15:20 - Signaler un abus Intégration

    Le problème sur Atlantico, c'est que nous allons encore avoir des dizaines de commentaires disant : il faut mettre les millions de français musulmans dans des bateaux et les envoyer au Maghreb ou en Guyane ! Désolé les gars, à ce niveau, cela devient une ''question sociale'', et la seule solution, c'est l'intégration !

  • Par adroitetoutemaintenant - 03/04/2018 - 17:21 - Signaler un abus L’intégration, oui mais comment ?

    Soit l’intégration à l’israélienne. A chaque attentat, on fait une visite de type douanière de toutes les habitations et véhicules de tous les membres de la famille et des copains du terroriste : on démonte tout du sol au plafond et de tous les véhicules pour trouver des indices et on laisse. On n’oublie pas de supprimer toutes les allocations pour rembourser l’état et les victimes. On interdit tous les transferts d’argent vers les pays musulmans et toute personne qui en vient est contrôlée par une coloscopie avant la gastroscopie avec le même instrument (mince on n’a pas de quoi nettoyer). Soit l’intégration avec bisous sur babouches. Ça on le laisse à ceux qui ne peuvent pas se passer de leur imodium car sans leur imodium ils n’ont pas besoin de vaseline pour se faire mettre !

  • Par ajm - 03/04/2018 - 17:35 - Signaler un abus "Valeurs de la République" un cache misère.

    Pour intégrer il faut être deux et il faut être soi-même fort et conscient de ce que l'on est.. On intègre pas quelqu'un qui trouve très bien sa propre culture et rejette celle du pays d'accueil. En plus, le pays d 'accueil fait tout pour oublier sa propre tradition culturelle pour se transformer en grande salle polyvalente sans passé ni but . Que signifie s'intégrer à un grand departement de l'Europe dont la majeure partie de la population de souche est en phase accélérée de deculturation et de reniement de son héritage. La seule intégration qui marche c'est l'octroi du numero de SC qui ouvre la boîte à allocations. Les "valeurs de la République" ( on n'ajoute plus "Française") ne sont qu'un cache misère qui ne contient rien de spécifiquement Français.

  • Par Atlante13 - 03/04/2018 - 18:57 - Signaler un abus Certains ont tout compris, Alléluia !

    "On" va les intégrer, ben quoi, c'est tellement simple, suffisait d'y penser n'est-ce pas? il y a quand même un hic, beaucoup, si ce n'est la plupart, sont déjà nés en France, sont français, et rejettent la France, ils veulent être arabes, musulmans et non-français (sauf bien sûr pour les nids sociales) car leur imam leur répète 5 fois par jour qu'il faut suivre les préceptes du Coran. Vous viendrez nous expliquer comment on fait. Alors oui, pour les simples d'esprit c'est simple, il suffit de les intégrer, comme ça, en leur expliquant que le coran, ben c'est peut-être pas ce qu'il leur faut?

  • Par Ganesha - 03/04/2018 - 22:12 - Signaler un abus Pauvres débiles, quelles sont vos solutions ?

    Cet article vous explique une situation extrêmement grave, et vous vous conduisez comme des gamins capricieux et de mauvaise foi, qui font semblant de ne pas comprendre ! Mais surtout, vous n'apportez pas le minuscule début de l'ébauche d'une solution ! Pauvres débiles, vous ne vous rendez pas compte que l'ampleur de la population concernée, rend impossible l'enfermement ou la répression. A votre grand âge, se faire tuer n'a plus beaucoup d'importance, sans torture si possible... Mais vous n'avez donc aucune famille, pas d'enfants ou de petits-enfants, à qui vous voudriez éviter les ''joies'' d'une guerre civile ?

  • Par AUSTRAL98 - 03/04/2018 - 23:45 - Signaler un abus pas en Guyane

    Vous voulez polluer l'amérique du sud, retour en Afrique point. *

  • Par Marie-E - 04/04/2018 - 07:08 - Signaler un abus Ganesha

    L'intégration c'est trop tard. Ils n'en veulent pas et certains sont français. Il faudrait qu'ils acceptent de vivre avec les lois de la République Française. Il est trop tard aussi pour éviter la guerre civile. Ce n'est pas parce que vous ne la voulez pas que vous ne l'aurez pas. Trop tard pour la France. Signé: une pauvre débile réaliste... Ce qui vous manque pas la débilité mais le réalisme.

  • Par cloette - 04/04/2018 - 08:23 - Signaler un abus ganesha

    100%d'accord avec Marie-E. J'y ajoute des précisions :Ils sont français aujourd'hui, ils ne vont même plus en vacances au bled ou de moins en moins, chose qu'ils faisaient il y a quelques décennies. C'est un signe;et ils sont de plus en plus musulmans ( tendance intégriste) allant même cherchant à convertir le Français non musulman ou le persuadant du bien fondé du Coran (du Ramadan par exemple), IL n'y a plus "d'intégration" possible, pour la bonne raison qu'ils se sentent bien chez eux en terrain conquis, il ne faut pas oublier que l'Islam s'est étendu dès son apparition massivement et rapidement, il est conquérant . Ganesha est resté à l'air du temps des années 80 ( cela fait donc plus de 37 ans !) ( j'ai de bonnes raisons d'affirmer ce que je dis )

  • Par pale rider - 04/04/2018 - 08:27 - Signaler un abus Tout ceci est fort comique : nous avons des "intelectuels"

    "tres intelligents", pour la plupart grand pourfendeurs de la culture chrétienne, qui sans relâche ont importé d'autres croyants dont bizarrement ils admiraient la culture tout en interdisant aux français d'aimer la leur. Quelle surprise ! Leur descendants se tournent vers leur culture d'origine. L'histoire est facétieuse et Dieu a de l'humour , nos fils de révolutionnaires n'ont plus la fougue ni la férocité d'antan : ils seront balayés par ce qu'ils auront eux mêmes créé.

  • Par Deudeuche - 04/04/2018 - 08:28 - Signaler un abus Je suis sûr que les « de souche » devront

    S’integrer à leur paradigmes societaux. Le temps et la démographie et la conviction de valeurs jouent pour eux (les défenseurs de pistes de skate rénovés mourront dans leur matérialisme saucisson camembert).

  • Par Semper Fi - 04/04/2018 - 09:07 - Signaler un abus @Ganesha...

    Sur le fond, l'ampleur de la population, etc... vous avez raison. Mais je "plussoie" avec Cloette, on fait comment ? car pour le coup, la constatation d'ajm est pertinente, ceux que l'on voudrait intégrer trouve leur culture très bien et ceux qui devraient intégrer n'ont plus connaissance de la leur. Forcément ça coince... et moi, désolé, mais je sèche. Une idée SVP ?

  • Par Djib - 04/04/2018 - 10:12 - Signaler un abus "Une enquête choc s'inquiète de la radicalisation des jeunes"

    Un titre d'anthologie du journal de référence "le monde", incapable de nommer la réalité.

  • Par ISABLEUE - 04/04/2018 - 10:53 - Signaler un abus Bon on se calme

    une enquête sur 7000 crétins dont 80% pensent qu'on ne doit pas se moquer des religions... On ne leur a donc pas appris que le délit de blasphème n'existe pas en France !! Encore faudrait-il qu'ils aient un dictionnaire pour comprendre les deux mots importants dans cette phrase.... Leur faire écrire la phrase 100 fois, comme les enfants ???? Le niveau de QI a baissé.... et je vous signale que le prosélytisme est interdit dans notre pays...

  • Par ISABLEUE - 04/04/2018 - 10:55 - Signaler un abus Je continue..

    ces 7000 ou 10000 ne représentent pas la totalité de notre jeunesse.. heureusement.. Il faut arrêter maintenant de laisser entrer n'importe qui sur notre territoire.. ca, c'est dit.

  • Par Ganesha - 04/04/2018 - 13:46 - Signaler un abus Plein emploi

    Je constate qu'un certain nombre d'abonnés d'Atlantico ont une mentalité d'animaux que l'on mène à l'abattoir ! Des moutons ou des canards ? Vous acceptez votre sort et vous vous sentez incapables d'imaginer des alternatives ! La solution que je propose, ''l'intégration'', nécessitera un profond changement : l'abandon du libéralisme, de la ''concurrence libre et non faussée''. Une France du plein emploi, où chaque citoyen, sans distinction de race ou de religion, se verra offrir un emploi, une fonction dans la société. Adaptée à ses compétences, quelles qu'elles soient ! Il y a sur sur ce site quelques ratatinés haineux, à qui cette perspective fait horreur, mais je suis convaincu qu'elle s'imposera assez rapidement. En attendant, il faudrait enfermer au moins les fichés S les plus dangereux...

  • Par Liberdom - 04/04/2018 - 14:18 - Signaler un abus Ben voyons

    Ganesh tu commences à nous les briser menu. Et alors si il y a une guerre civile au moins les choses serons claires. Une guerre ça se gagne.

  • Par Ganesha - 04/04/2018 - 14:58 - Signaler un abus Vous voulez une démonstration ?

    Par une forme particulière de démence sénile, votre cerveau s'est manifestement arrêté de fonctionner dans les années 1960, époque où, effectivement, le plein emploi régnait... et où les musulmans se sentaient ''intégrés'' et leur religion ne posait aucun problème ! Aux USA, il existe aussi un énorme problème d'intégration, non pas à cause de la religion, mais de la race : dans ce pays, la moitié des prisons sont remplies par des noirs. On dit qu'il y a plus de noirs en prison qu'à l'Université ! Un minimum de bon sens et de bonne foi ne vous ferait pas de mal ! Parmi les ''seniors'', on trouve toujours quelques vieux dégoûtants, qui sont volontaires pour envoyer les jeunes au ''casse-pipe'' !

  • Par ISABLEUE - 04/04/2018 - 16:48 - Signaler un abus Ganesha vous nous fatiguez !!

    Mélanchon , sors de ce corps !!

  • Par cloette - 04/04/2018 - 17:10 - Signaler un abus Ganesha se trompe

    Dans les années 60, il n'y avait pas de musulmans intégrés, par exemple à Marseille ils vendaient des tapis sur le trottoir, j'étais élève et il n'y en avait aucun dans les classes. En revanche c'est au début des années 70 qu'ils sont venus sous Giscard qui les a fait venir, avec regroupement familial. Il n'y avait pas du tout d'intégration, c'est au début des années 80 me semble t-il ( à vérifier) qu'Harlem désir a brandit sa petite main jaune de touche pas à mon pote .

  • Par cloette - 04/04/2018 - 17:12 - Signaler un abus dans les prisons

    Il est vrai que la "diversité "domine" .La faute à qui ? aux trafics de drogue, au banditisme ( à Marseille la pègre corse de jadis est aujourd'hui remplacée par la plèbe maghrébine )

  • Par Ganesha - 04/04/2018 - 18:38 - Signaler un abus Gentille Cloette !

    Vous une brave bourgeoise complètement ignorante ! Depuis 1950, il y avait de nombreux maghrébins en France, ils travaillaient dur, ne se plaignaient pas et vivaient dans des bidonvilles comme celui de Nanterre ! Ils ont reconstruit notre pays, après les destructions de la deuxième guerre mondiale ! Mais, bien entendu, vous n'alliez jamais vous promener dans ce genre de quartiers ! === http://base.d-p-h.info/fr/fiches/dph/fiche-dph-6564.html

  • Par Ganesha - 04/04/2018 - 19:19 - Signaler un abus ISABLEUE

    Un miroir, cela peut être très dur, par exemple, lorsqu'il fait découvrir à certaines d'entre vous que vous êtes racistes ! Par contre, je ne suis pas fan de Mélenchon, cet immigrationniste !

  • Par Anouman - 04/04/2018 - 19:51 - Signaler un abus Triste

    Quand on voit les résultat et qu'il n'y a "que" 26% de musulmans dans le lot on se demande si ce n'est pas l'école elle même qui rend con.

  • Par vangog - 05/04/2018 - 12:09 - Signaler un abus Oui, l’education Nationale (sic) est responsable de la haine

    si elle enseignait le patriotisme et l’amour de son prochain, au delà de tout communautarisme, il y aurait un début d’integration. Le travail ferait le reste...mais pas en France gauchiste!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€