Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris : 129 morts, trois équipes de terroristes à l’origine de cette barbarie, des arrestations en Belgique

Sept terroristes sont morts vendredi soir dans les attentats de Paris en se faisant exploser, selon le procureur de la République de Paris. Plusieurs hommes ont été arrêtés ce samedi après-midi en Belgique, suspectés d'avoir un lien avec les attentats en France.

Dernières infos

Publié le - Mis à jour le 15 Novembre 2015
Attentats de Paris : 129 morts, trois équipes de terroristes à l’origine de cette barbarie, des arrestations en Belgique
  • Plusieurs attaques ont éclaté en plein Paris vendredi soir
  • François Hollande met en cause "Daesh" et décrète 3 jours de deuil national
  • 1500 militaires supplémentaires mobilisés
  • Le bilan de ce samedi est de 129 morts
  • l'Etat islamique revendique les attaques de Paris

 

RETROUVEZ LES DERNIERS INFORMATIONS EN SUIVANT LE DIRECT DE CE DIMANCHE

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> FIN DE CE DIRECT

22h00 : les communautés religieuses unies

Chrétiens, juifs et musulmans, parfois sur internet sous le hashtag #PrayForParis, communiaient samedi dans le deuil, la prière et l'unité nationale, au lendemain de la série d'attaques menées à Paris.

21h50 : de nombreuses bougies sur les fenêtres et balcons d'habitations de la capitale

 

21h40 : Alain Juppé lance un appel aux Français musulmans

"L’État islamique, Daech, nous a déclaré la guerre.

Nous le savons depuis longtemps. Mais aujourd’hui, un seuil a été franchi. Face à un tel défi, il n’y a qu’une seule réponse possible : résister et se battre. L’unité s’impose plus que jamais. J’ai approuvé le déclaration d’état d’urgence, j’ai approuvé le rétablissement des contrôles aux frontières  - malheureusement, Schengen a fait faillite. Il faut sans doute aller plus loin" a indiqué Alain Juppé.

"Nous sommes dans une situation budgétaire difficile mais aujourd’hui c’est la guerre" a lancé le maire de Bordeaux ajoutant "Aujourd’hui, la priorité c’est d’écraser Daech". Enfin, il a lancé un "appel aux Français musulmans".  "Il faut que leurs autorités morales et spirituelles s’engagent, a-t-il demandé. Il faut qu’ils disent 'ça n’est pas ma religion'" a conclu l'ancien Premier ministre.

21h25 : François Fillon appelle à "une opération militaire d'envergure contre l'État islamique"

"L'unité nation est la première réponse aux terroristes, mais elle doit se construire autour d'un consensus entre la majorité et l'opposition autour de deux questions : la politique étrangère est-elle adaptée aux situations ? Est-ce que l'on a fait tout ce qu'il fallait pour assurer notre sécurité intérieure ? A ces deux questions ma réponse est : 'non'. On n'est pas en guerre depuis hier ou le mois de janvier, mais depuis que nous avons lancé des opérations militaires contre l'État islamique" a d'abord expliqué François Fillon.

"J'appelle à une opération militaire d'envergure contre l'État islamique. Les bombardements auxquels nous procédons en Syrie sont des actes de guerre qui, naturellement, appellent des réponses des terroristes... (...) Quand on est en guerre, il faut accepter des contraintes. Il faut aller jusqu'au bout de mesures : expulser étrangers qui représentent une menace pour la sécurité nationale, et mettre sous surveillance les Français qui représentent une menace" a encore lancé l'ancien Premier ministre.

21h10 : La présence de 3 équipes opérationnelles est démontrée

François Molins, le procureur de Paris, a confirmé que "trois équipes de terroristes coordonnées sont à l’origine de cette barbarie"

20h53 : un site pour les familles des victimes

Le ministère de l'Intérieur dans un communiqué a annoncé qu'un lieu destiné à accueillir les familles des victimes des attentats de Paris a été ouvert ce samedi soir sur le site de l'Ecole militaire. 

20h38 : selon la RTBF, "deux à trois perquisitions liées aux attentats de Paris" et 5 interpellations à Molenbeek

Sur son site internet, la RTBF parle de "deux à trois perquisitions liées aux attentats de Paris" et de cinq interpellations à Molenbeek, dans l'agglomération bruxelloise, considérée comme un "hameau djihadiste". Les trois hommes interpellés en Belgique sont toutefois inconnus des services français, a indiqué le procureur de la République, François Molins, au cours d'une conférence de presse.

20h15 : message d'unité et de fermeté de Manuel Valls sur TF1

"Je veux dire aux Français que nous sommes en guerre. (...) Et parce que nous sommes en guerre, nous frapperons cet ennemi pour le détruire en France, en Europe, mais aussi en Syrie et en Irak. Nous répondrons au même niveau que cette attaque. Et nous gagnerons" a dit le Premier ministre sur TF1.

"Nous devons nous attendre à d'autres répliques. Mais nous répondrons, coup pour coup. Nous allons poursuivre dans les jours qui viennent cette action [contre l'organisation Etat islamique en Syrie]" a expliqué Manuel Valls qui a aussi indique que l'état d'urgence sera"sans doute" prolongé au travers d'une loi.

20h05 : une personne arrêtée en Belgique aujourd'hui était à Paris hier

Selon plusieurs sources concordantes, une des peronnes arrêtées ce samedi était présente à Paris vendredi soir.

19h45 : Les trois personnes interpellées en Belgique sont inconnues des services français

Le procureur de la république François Molins a confirmé l'interpellation de trois personnes en Belgique. Ils étaient inconnus des services de renseignements français, a-t-il précisé. 

19h30 : L'un des terroristes du Bataclan est fiché S

L'un des assaillants du Bataclan est un homme né le 21 novembre 1985 dans l'Essonne, a indiqué le procureur de la république de Paris lors de sa conférence de presse. Il a été condamné huit fois entre 2004 et 2010, sans jamais avoir été emprisonné. Il a fait l'objet d'une fiche S pour radicalisation en 2010. 

19h20 : Le bilan s'alourdit à 129 morts et 352 blessés

Le procureur de la république de Paris François Molins a donné une conférence de presse, à 19h à Paris. "A l'heure où je vous parle, nous déplorons la mort de 129 personnes, bilan provisoire et évolutif, compte tenu du nombre important de blessés", a-t-il déclaré. "352 personnes blessées dont 99 en état d'urgence absolue", a-t-il poursuivi. "Sept terroristes sont morts ", a annoncé le procureur. 

 

19h : L'un des kamikazes voulait se faire exploser dans les tribunes du Stade de France

L'un des kamikazes du Stade de France disposait d'un billet et a tenté de pénétrer dans l'enceinte du stade, a déclaré un agent de sécurité au Wall Street Journal. Sa ceinture d'explosifs a été détectée par les portiques de sécurité et c'est à ce moment-là que le terroriste a déclenché l'explosion. Les deux autres kamikazes se sont ensuite fait sauter en dehors de l'enceinte du stade.

18h45 : des arrestations en Belgique

Le ministère de la Justice belge confirme "plusieurs arrestations en lien avec les attentats de Paris".

18h27 : Paris complètement déserte ce samedi

18h16 : la piste d'une deuxième équipe terroriste ?

Selon Le Monde, de sources policières, "des perquisitions et des interpellations sont en cours en Belgique". Des tickets de parking ont notamment été retrouvés dans une voiture découverte à Paris, avec des plaques belges" indique le site. Les enquêteurs ont bon espoir d'avoir remonté la piste d'une "deuxième équipe" écrit encore Le Monde.

18h05 : un policier parmi les victimes

"Au lendemain des attaques terroristes les plus meurtrières que notre pays ait eu à connaître depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, nos pensées vont d'abord à toutes les victimes et à leurs proches. Nous pensons particulièrement à nos collègues le gardien de la Paix Thierry HARDOUIN (DTSP 93), décédé parmi ses concitoyens à la terrasse d'un café, et le commissaire Arnaud BELDON, chef de la CSP Louviers Val-de-Reuil, atteint de deux balles dans le dos tandis qu'il assistait au concert au Bataclan (ses jours semblent hors de danger, mais les séquelles risquent d'être lourdes)" indique le syndicat des commissaires de la police nationale dans un communiqué.

17h44 : la direction du Bataclan adresse ses pensées "aux victimes, aux blessés et à leurs proches"

Dans un communiqué, la direction du Bataclan se dit "effondrée". Elle adresse ses pensées "aux victimes, aux blessés et à leurs proches", et salue ses équipes, "exemplaires" ainsi que le public présent et les artistes.

17h31 : un des terroristes était enregistré comme réfugié syrien

Le ministre de l'Intérieur grec confirme que le passeport syrien retrouvé près d'un terroriste à Paris est celui d'un réfugié syrien enregistré sur l'île de Leros en octobre, rapporte AntennaNews.

17h24 : des assaillants venus de Belgique ?

Selon le site du média belge La Dernière Heure affirme que "trois des terroristes des attentats de Paris étaient originaires de Molenbeek, une des communes de Bruxelles".

17h15 : un Français interpellé à Gatwick

Un Français âgé de 41 ans et originaire de Vendôme "au comportement suspect qui a déposé un objet" a été arrêté à l'aéroport de Gatwick ce samedi. Il avait une arme sur lui. La police a précisé qu'elle vérifiait "l'état de fonctionnement de l'arme".

17h04 : les auteurs des attaques revenaient de Syrie selon la BBC

Les auteurs des attaques terroristes étaient membres d'une cellule autonome. Ils avaient voyagé en Syrie, rapporte Frank Gardner de la BBC.

16h53 : les autorités belges indiquent que des perquisitions sont en cours près de Bruxelles

Selon la télévision publique belge, des perquisitions sont en cours à Molenbeek, une commune de Bruxelles. 

16h45 : les images de l'assaut

Attaque du Bataclan : les images de l'assaut du Raid contre les terroristes

16h39 : l'AMF reporte le Congrès des maires

Selon l'AMF, le congrès de l'Association des maires de France, qui devait se tenir de mardi à jeudi à Paris, a été annulé et reporté au 31 mai prochain "à la demande de l'État".

16h27 : Condamnation des attentats par le Hamas

 

16h21 : un A321 évacué à Amsterdam

Selon des sources néerlandaises, un Airbus 321 à destination de la France a été évacué pour être fouillé avant son départ à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

16h13 : Laurent Fabius optimiste sur la tenue de la COP21

Laurent Fabius confirme que la Conférence climat "se tiendra" bien à Paris avec une sécurité renforcée.

16h00 : l'équipe de France de football est partie du SDF vers 3h

Selon RTL, l'équipe de France a pu sortir du Stade de France sous escorte policière vers 2h55 pour regagner Clairefontaine. L'équipe d'Allemagne a elle passé la nuit de vendredi à samedi au stade plutôt que de retourner à son hôtel parisien.

15h48 : #PrayForParis hashtag le plus utilisé

#PrayForParis a été utilisé sur Twitter plus de 6,7 millions de fois en 10 heures, indique-t-on chez Twitter. Il s'agit du même volume que lors des attentats de Charlie Hebdo en cinq jours.

15h43 : les numéros utiles

15h32 : la Pologne affirme ne pas pouvoir respecter les accords européens de relocalisation d'immigrés

Selon Konrad Szymanski, futur responsable aux Affaires européennes dans le gouvernement conservateur en cours de formation à Varsovie, la Pologne ne pourra pas respecter les accords européens de relocalisation d'immigrés. "Les décisions, que nous avons critiquées, du Conseil européen sur la relocalisation des réfugiés et immigrés vers tous les pays de l'UE ont toujours la force de droit européen. (Mais) après les événements tragiques à Paris nous ne voyons pas la possibilité politique de les respecter", a-t-il affirmé sur wPolityce.pl.

 

15h16 : Marine Le Pen demande la fermeture des "mosquées radicales"

"Nous vivons l'horreur, une tragédie nationale. La France doit enfin déterminer qui sont ses alliés et ses ennemis. (...) Le président de la République a annoncé l'État d'urgence et le contrôle aux frontières, c'est bien. Mais quoiqu'en dise l'Union européenne, il faut que la France retrouve ses frontières de manière définitive" a-t-elle expliqué. Elle demande aussi des mesures fortes : fermetures "des mosquées radicales", expulsion "des étrangers proférant la haine", interdiction des "organisations islamistes"...

15h07 : 99 personnes dans un état critique

Selon un bilan provisoire, 128 personnes ont été tuées et 99 personnes blessées se trouvent dans un état critique.

14h55 : recueillement place de la République 

La société d'exploitation de la tour Eiffel affirme que le monument est fermé jusqu'à nouvel ordre. 

14h23 : le match Angleterre-France aura bien lieu

La Fédération française de football annonce que le match amical entre l'Angleterre et la France est maintenu, mardi à Wembley en Grande-Bretagne.

14h08 : la prudence recommandée

La préfecture de police recommande "aux organisateurs de rassemblements dans les lieux privés de les différer ou de renforcer les mesures de sécurité, notamment en matière de contrôle d'accès et de filtrage, aux entrées de ces établissements, s'ils décident de les maintenir sous leur responsabilité". 

13h58 : Alain Juppé s'exprime sur son blog

"Les terroristes , nous le savions, nous ont déclaré la guerre. Face aux  attaques criminelles qu’ils ont déclenchées à Paris cette nuit, une seule riposte : la Nation tout entière doit s’unir autour de ceux qui ont la charge de la défendre, l’union nationale doit se faire autour du Président de la République et du gouvernement, le soutien s’impose aux mesures qu’ils viennent de prendre" a écrit Alain Juppé.

"Soyons lucides : la lutte sera longue et rude. Elle va exiger sang-froid, détermination, solidarité . La barbarie terroriste , l’Etat islamique qui la perpètre menacent notre territoire mais aussi de nombreux pays plus ou moins proches. C’est donc d’une union internationale dont nous avons besoin" a encore indiqué le maire de Bordeaux.

13h52 : hommage de Bernard Cazeneuve

"Nous sommes unanimes en soutien pour nos forces de l'ordre qui s'engagent totalement, comme en a témoigné hier soir le courage des policiers, de la BRI et du GIGN au moment de l'assaut donné pour libérer les otages du Bataclan de la barbarie des terroristes", a indiqué le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse.

13h49 : Matignon annonce qu'une minute de silence se tiendra en France lundi à midi

Une minute de silence sera observée lundi midi partout en France, où les drapeaux vont également être mis en berne en hommage aux victimes des très meurtriers attentats de Paris. Un deuil national de trois jours a aussi été annoncé par François Hollande.

13h45 : Valls au 20h de TF1 ce samedi soir

Manuel Valls sera l'invité du journal de 20h00 de TF1. Il participera auparavant à 15h00 à un nouveau Conseil des ministres exceptionnel à l'Elysée.

13h35 : l'image du moment où François Hollande apprend l'attentat 

13h25 : la COP21 aura bien lieu

Une source diplomatique française indique que la COP21 aura bien lieu. "Il n'est pas question de remettre en cause la tenue à Paris de la conférence sur le climat prévue du 30 novembre au 11 décembre mais la sécurité sera renforcée à la suite des attentats qui ont fait plus de 120 morts vendredi en France", a déclaré cette source.

13h10 : un homme arrêté la semaine passée en Allemagne

Selon une source de l'AFP, un homme a été arrêté la semaine passée en Allemagne. Il existe un lien "fondé" entre ce suspect et les attentats de Paris. "L'homme avait dans une cache de son véhicule plusieurs mitraillettes, revolvers et des explosifs" selon le magazine Focus et la radio bavaroise Bayerische Rundfunk.

13h06 : les cinémas Pathé de Paris fermés

Arnaud Surel, directeur du multiplexe Pathé, a indiqué que les cinéma de la marque Pathé resteront fermés. "Nous prenons la décision de fermer tous les cinémas de Paris intramuros aujourd’hui jusqu’à nouvel ordre" a-t-il expliqué.

12h49 : un passeport syrien retrouvé près du Stade de France

Selon Le Figaro, "un passeport syrien aurait été retrouvé par les enquêteurs sur le corps déchiqueté d’un des kamikazes" qui s’est fait exploser près du Stade de France à Paris.

12h33 : le président tunisien arrive  l'Elysée

François Hollande a accueilli son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi, au lendemain des attentats perpétrés à Paris

12h22 : la France cible prioritaire de l'EI

L'EI a indiqué clairement que ces attaques visaient à démontrer que la France demeurera une cible privilégiée tant qu'elle poursuivra la même politique au Moyen-Orient.

12h17 : les grands magasins fermés

Le grand magasin parisien Le Printemps, situé boulevard Haussmann,restera fermé ce samedi suite aux attentats de vendredi soir dans la capitale.

11h56 : l'EI avertit que "ce n'est que le début de la tempête"

 

11h51 : l'Etat islamique revendique les attentats

11h42 : aucun fugitif selon Le Point, les 7 kamikazes tués durant les attaques

Selon Le Point, "les terroristes du Stade de France et de Paris se sont concertés. Les attaques auraient été menées par deux, voire trois équipes" a dit un enquêteur. Selon l'hebdomadaire, "tous les kamikazes seraient décédés en action, aucun n'aurait réchappé. Ils étaient sept. Trois kamikazes au Stade de France, trois au bataclan, dont un tué par balle par la police, et un kamikaze retrouvé déchiqueté boulevard Voltaire". "Il n'y a aucun fugitif" selon le site

11h37 : le Parlement réuni à Versailles lundi 16 novembre

"Dans cette période si décisive pour notre pays, j'en appelle à l'unité, au rassemblement, au sang froid. Je m'adresserai au Parlement réuni en congrès à Versailles lundi" a dit François Hollande. 

11h26 : les manifestations sur la voie publique interdites

 

11h15 : Nicolas Sarkozy s'est exprimé, "rien ne peut être comme avant"

"L'heure est à la solidarité. Nous pensons à ceux qui ont succombé et à leurs familles. Nous pensons aussi aux forces de sécurité et aux secours. Les terroristes ont engagé la guerre à la France. Notre pays ne doit pas céder, ne doit pas reculer. Notre peuple est décidé à vaincre la barbarie djihadiste. La guerre contre lui doit être totale. Rien ne peut être comme avant. Le terrorisme a fait trop de victimes. Nous devons tirer les conséquences de ces attaques. Notre politique extérieure doit intégrer que nous sommes en guerre".

"Nous soutiendrons toites les décisions qui iront dans le sens d'un renforcement drastiques des mesures de sécurité. La France ets grande de ses valeurs et de son peuple. Nous avons toujours surmonté les crises. Nous le ferons encore avec force".

10h55 : allocution de François Hollande, "la France sera impitoyable avec les barbares de Daesh"

"Ce qui s'est produit hier est un acte de guerre et face à la guerre le pays doit prendre ses responsabilités. C'est une armée terroriste de Daesh qui a fait ces attentras. C'est un acte de guerre préparé, oraganisé, préparé avec des complicités intérieures. C'est un acte d'une barbarie absolue. Le pays est dans la peine. Je proclame le deuil national pour 3 jours. Toutes les mesures sont prises pour protéger nos concitoyens. L'armée et les forces de sécurité sont mobilisés à l'échelle maximale. Les miliatires patrouilleront en plein Paris chaque jour".

"La France sera impitoyable avec les barbares de Daesh. En concertation avec nos alliés, nous interviendrons à l'intérieur et à l'extérieur. J'en appelle au rassemblement, à l'unité. Je rassemberai le parlement lundi à Versailles. Rien ne pourra atteindre la France. Elle triomphera de la barbarie. Ce que nous défendons ce sont les valeurs d'humanité". 

10h51 : la chronologie des attaques

21h20 - première explosion au Stade de France 
21h25 - fusillade rue Bichat 
21h29 - fusillade avenue de la République
21h30 - deuxième explosion au Stade de France
21h38 - fusillade rue de Charonne  
21h49 - fusillade au Bataclan, puis explosions 
21h53 - 3e explosion au Stade de France 

10h43 : "une attaque contre la paix de toute l'humanité" selon le Vatican

Le Père Federico Lombardi a dénoncé "cette nouvelle manifestation de folle violence terroriste et de haine". "Au Vatican, nous suivons les terribles informations venues de Paris (...) Nous sommes bouleversés par cette nouvelle manifestation de folle violence terroriste et de haine que nous condamnons de la façon extrêmement radicale, avec le pape et toutes les personnes qui aiment la paix", a indiqué le porte-parole du Vatican ajoutant : "il s’agit d’une attaque contre la paix de toute l'humanité, qui exige une réaction décidée et solidaire de la part de tous pour contraster la diffusion de la haine meurtrière sous toutes ses formes"

10h32 : le conseil de Défense s'achève

Le Conseil de Défense convoqué par le président François Hollande s'est achevé samedi après près d'une heure de réunion. 

10h25 : les corps des victimes du Batclan emmenés

Le quartier du Bataclan est bouclé. Les policiers poursuivent le travail d'enquête. Des camions mortuaires sont arrivés sur place et commencent à emmener les corps des victimes.

10h17 : un témoin présent Rue de la Fontaine-au-Roi raconte au Monde

"Ça tirait de partout. On s’est mis à quatre pattes dans le restaurant. Certains se sont réfugiés dans la cuisine. Nous, on est monté à l’étage. On a appelé la police mais ça ne répondait pas. Le patron du restaurant a baissé le rideau de fer. (...) On est sortis et on a vu des morts ou des blessés, plein de sang. J’ai vu une Clio avec une femme à côté qui baignait dans son sang. On a voulu prendre ma voiture mais elle était criblée de balles. Les flics nous ont hurlé : Barrez-vous ! Et puis on s’est réfugié dans ce restaurant" témoigne cette femme dans le journal.

10h07 : réunion de crise autour d'Angela Merkel en Allemagne

Angela Merkel a annoncé convoquer ce samedi matin une réunion ministérielle de crise. La chancelière a dit vouloir "tout faire" pour aider la France dans le "combat contre ces terroristes". "Je me réunirai dans le cours de la journée avec les ministres concernés, pour aborder le développement de la situation en France et toutes les questions qui y sont liées", a-t-elle dit.

10h00 : pas de revendication actuellement

Ces attaques n'avaient pas été revendiquées samedi à l'aube. 

9h47 : des unes étrangères et françaises  

9h42 : le CFCM condamne

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) condamnant rapidement des attaques « abjectes ». 

9h40 : réunion de crise en Grande-Bretagne

David Cameron devait présider ce samedi matin une réunion de crise après la série d'attentats de Paris. "Je présiderai une réunion du comité COBRA (réunion de crise, ndlr) ce matin à la suite des terrifiants et écoeurants attentats terroristes de Paris", a dit le Premier ministre britannique sur Twitter.

9h35 : Vigipirate au maximum

Depuis janvier, le plan Vigipirate est à son niveau maximum en Ile-de-France. Une mission de sécurité intérieure est assurée sur tout le territoire par l'armée sous le nom d'opération Sentinelle. La France participe depuis plus de deux ans à la coalition anti-État islamique en Irak et a commencé à mener des frappes sur la Syrie en octobre.

9h30 : Nouveau bilan

Un nouveau bilan, de sources policières, fait état de 127 morts, environ 180 blessés dont 80 en "urgence absolue".

9h17 : Nicolas Sarkozy fera "une déclaration solennelle" à 11h00 au siège des Républicains, selon iTélé.

9h15 : appel au don du sang

9h11 : des mesures exceptionnelles

Les compétitions sportives sont suspendues ce week-end en Ile-de-France.

9h00 : une enquête ouverte

Le parquet a ouvert une enquête pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste sur ces attaques, les plus meurtrières en Europe occidentale de ces quarante dernières années après les attentats de Madrid en mars 2004. L'enquête devra établir s'il y a encore "des complices ou coauteurs dans la nature", a dit le procureur de Paris François Molins.

8h50 : une réunion d'urgence va avoir lieu à l'Elysée

François Hollande a convoqué plusieurs ministres ce samedi matin. Le conseil de Défense est programmé à 9h00. Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sont arrivés.

8h40 : une vidéo choc filmée à l'arrière du Bataclan par un journaliste du Monde

Images de la fusillade au Bataclan par lemondefr

8h28 : la réaction de Bachar el Assad

"La France a connu hier ce que nous vivons en Syrie depuis 5 ans" a dit le président syrien selon un journaliste d'Europe 1.

8h22 : un mode opérationnel inédit

C'est la première fois que la France est victime d'attaques kamikazes simultanées. Les terroristes avaient des ceintures d'explosifs autour d'eux et se sont fait exploser aux abords du Stade de France et au Bataclan.

8h12 : le plan blanc enclenché depuis vendredi soir

Le plan blanc, déclenché vendredi soir par l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris à la suite des attaques simultanées qui ont fait plusieurs dizaines de morts dans la capitale, est un dispositif de mobilisation maximale prévu pour les situations sanitaires d'urgence et de crise. Il définit les dispositifs de crise dont disposent les établissements de santé publics et privés et leur permet de mobiliser et d'organiser immédiatement les moyens humains et matériels pour faire face à l'afflux de patients ou de victimes.

8h02 : écoles, musées, bibliothèques, gymnases, piscines, marchés alimentaires fermés

La mairie de Paris a annoncé dès hier soir que tous les équipements de la ville de Paris (écoles, musées, bibliothèques, gymnases, piscines, marchés alimentaires) fermés ce samedi.

7h58 : le président iranien reporte son voyage en France

Hassan Rohani, le président iranien a condamné les attentats en France en les qualifiant de "crimes contre l'humanité" et a reporté sa tournée en Italie et en France qu'il devait entamer ce samedi. "Au nom du peuple iranien, qui a été lui-même victime du terrorisme, je condamne avec vigueur ces crimes contre l'humanité et présente mes condoléance au peuple français endeuillé et au gouvernement", a écrit le président Rohani dans un message adressé au président français François Hollande, selon l'agence officielle iranienne Irna.

7h55 : des hommages partout dans le monde

 

7h51 : l'évacuation des corps commence

Selon une journaliste de France 2 présente près du Bataclan ce samedi matin, la police scientifique commence à sortir les corps des 82 personnes mortes vendredi soir.

7h45 : des témoignages édifiants

"On entendait les gens crier, les otages surtout, et les menaces des ravisseurs: 'Regarde-moi+, ils disaient', racontent Charles et Nicolas qui étaient au Bataclan. "Quand ça a commencé, on croyait que c'était des effets pyrotechniques ou scéniques. On a vu la foule se masser sur le devant de la scène, alors on a essayé de passer par les loges qui étaient bloquées. Du coup, on est allé dans les toilettes, on a défoncé le plafond et on s'est réfugié dans le faux plafond avec une vingtaine d'autres personnes" a dit l'un des deux hommes.

7h40 : des centaines de policiers participent à l'enquête

La police tente de reconstituer le film de la soirée. Plus de 200 policiers participent à l'enquête. 

7h30 : des stations de métro fermées

Stations fermées : République,Temple, Parmentier, J.Bonsergent, Oberkampf, Filles du Calvaire, Strasboug St-Denis,Goncourt, Arts&Métiers ,St-SébastienFroissart, St Ambroise. La préfecture de police de Paris demande à la population de ne pas sortir.

7h20 : la presse raconte l'horreur

7h00 : six attaques coordonnées

Les dernières informations font état de six attaques coordonnées dans Paris et au Stade de France. Huit "terroristes" sont morts vendredi soir dans les attentats de Paris, dont sept en se faisant exploser, selon les constatations des enquêteurs samedi peu avant 4h30, a affirmé à l'AFP une source proche de l'enquête.

Ce qu'il faut retenir de cette nuit d'horreur

7 sites ont été pris pour cible vendredi soir. Au moins 120 personnes ont perdu la vie lors des attaques à #Paris pic.twitter.com/aE1uX6yh98

Stade de France : 4 morts, 11 blessés en urgence absolue, 39 blessés en urgence relative

Bichat : 14 morts, 10 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative

Avenue de la république : 4 morts, 11 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative

Charonne : 19 morts, 13 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative

Beaumarchais : 3 blessés en urgence absolue, 4 blessés en urgence relative

Bataclan : une centaine de morts, 7 blessés en urgence absolue, 4 blessés en urgence relative

Au moins six attaques ont été menées vendredi soir dans Paris et sa proche banlieue : à proximité de la rue Bichat et de la rue Alibert, près du canal Saint-Martin, rue de la fontaine au Roy, rue de Charonne, et au Bataclan. Le bilan de ces attaques manifestement simultanées reste provisoire, dans une zone très fréquentée en ce vendredi soir. Une prise d'otages a eu lieu dans la salle de spectacle du Bataclan, dans le onzième arrondissement, où avait lieu en concert de death metal. Selon un témoin qui se trouvait sur place, les terroristes auraient crié "Allah Akbar"  et "C'est pour la Syrie." Les forces de l'ordre ont mené l'assaut et 3 terroristes ont été tués. Il y aurait plusieurs dizaines de victimes, voire plus d'une centaine. François Hollande et Manuel Valls se sont rendus sur place vers 1h30 du matin.

A LIRE AUSSI : Djihad en France : "on pourrait basculer dans un phénomène de masse" affirme un rapport commandé par Manuel Valls

Deux explosions ont également retenti près du Stade de France, où se déroulait un match de football entre la France et l'Allemagne. Selon des sources policières, un kamikaze serait à l'origine de l'une des explosions. Il y aurait au moins 5 morts et plusieurs blessés. Le président François Hollande aurait été exfiltré du stade par ses services de sécurité à la mi-temps. François Hollande s'était exprimé aux alentours de minuit. Sur un ton grave, il  parlé "d'attaques terroristes d'une ampleur sans précédent". "C'est une horreur", a lâché le chef de l'Etat. "Mais face à la terreur, la France doit être forte et grande. Nous devons appeler chacun à la responsabilité. Ce que les terroristes veulent, c'est nous faire peur. Il y a effroi, et  face à l'effroi, il y a une nation qui sait se défendre." Sa présence au G20 en Turquie a été annulée, il sera représenté par Laurent Fabius.  Un conseil des ministres exceptionnel a été organisé peu après minuit.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toupoilu - 14/11/2015 - 07:55 - Signaler un abus "Il y a effroi, et face à l'effroi, il y a une nation qui sait

    se défendre." On va voir si on sait se défendre. J'en suis moins sur.

  • Par toupoilu - 14/11/2015 - 08:12 - Signaler un abus La deuxieme, c'est de changer de commandant en chef.

    Et si jamais une autre marche se forme, je lui conseille de se diriger vers l’Élisée.

  • Par Lazydoc - 14/11/2015 - 08:13 - Signaler un abus Quand on sème le vent, on récolte la tempête

    Visiblement la puissance de nuisance de Daesh est plus importante que Boko Haram. Le Mali, la Centrafrique, le danger est surtout local. En Syrie tous les intérêts français et son pays sont visés. Nos stratèges en chef avaient-ils prévus cela? Gouverner, c'est prévoir! La Syrie, pays dans lequel la France n'avait aucun intérêt vital, devient un bourbier mondial pour notre nation. Hollande a du sang sur les mains. Donner le code de la bombe atomique a un conseiller général de Corrèze un peu Folamour est très dangereux.

  • Par vangog - 14/11/2015 - 08:17 - Signaler un abus Le pouvoir gauchiste se comporte en collabo

    de l'islamisme. Il a favorisé les associations gauchistes qui ont fait rentrer en masse des terroristes. Tous les Francais lucides avaient prévenu ces bisounours que de nombreux terroristes se cachaient parmi les clandestins (essentiellement des hommes jeunes, refusant de se battre contre l'EI...ça met la puce à l'oreille des gens normaux, non?). Ces inconscients n'ont pris aucune mesure de sécurité, laissant ce flot terroriste ininterrompu se déverser en France. Ben voilà, ils obtiennent le résultat de leur politique suicidaire!

  • Par Bulldozer - 14/11/2015 - 08:36 - Signaler un abus Vautours

    Les islamophobes de service on du mal à cacher leur jubilation, apparemment ces 126 vies ne sont pas perdues pour tout le monde. Ça vous fait au moins ça en commun avec Daesh.

  • Par Mike Desmots - 14/11/2015 - 08:46 - Signaler un abus F.Hollande et sont gouvernement doivent démissionner...

    Ca fait 2 fois cette année que des djidadistes frappent librement en plein Paris, avec armes de guerre et explosifs , cela implique une organisation, des planques , une logistique, des réseaux de soutient, pendant que le gouvernement fait de la com. à 2 balles ,sur le djihad en Syrie et en Afrique ,d'ailleurs c'est ici que nos militaires devraient être rapatrié en l'urgence...

  • Par vauban - 14/11/2015 - 09:07 - Signaler un abus Oui pour l amalgame

    Désormais c est la guerre D accord avec Toutpoilu c'est à eux de se trier. Nous on trie nos morts

  • Par vangog - 14/11/2015 - 09:14 - Signaler un abus @Bulldozer Je suis islamistophobe, pas islamophobe!

    pas d'amalgame... et vous, je ne vous ai pas lu condamner les islamistes terroristes...Seriez-vous islamistophile?

  • Par zouk - 14/11/2015 - 09:50 - Signaler un abus Terroristes...?

    Pourquoi éviter encore de les nommer pour ce qu'ils sont: des ISLAMISTES RADICAUX, Daesh; Al Qaida, autres encore? La nébuleuse est vaste. Quand donc comprendrons nous le FAIT que nous sommes en guerre? Et cela réclame des lois d'exception, avec un pouvoir effectif aux forces de l'ordre ainsi que la révision de nos politiques: nos ennemis sont ceux de Bachar El Assad, nous devons cesser de le diaboliser, comme il l'a déclaré aujourd'hui: ses ennemis sont les nôtres. Concentrons nous sur nos véritables ennemis d'aujourd'hui et donnons nous le temps de réfléchir sérieusement avec les Russes, les Arabes et même les Turcs et les Iraniens à des solutions probablement souples pour l'ensemble du Proche Orient. Bien que profondément américanophile, les intérêts et politiques américains ne sont pas les nôtres. N'oublions pas que ce sont les mensonges de G.W.Bush qui ont détruit le Proche Orient et les lâchetés de B.Obama qui font de B. Al Assad le damné. Pour faire bonne mesure: aveuglement de B.H. Levy, puis Sarkozy qui ont amené la totale main-mise de l'islamisme radical sur la Lybie et le Sahel, nous avons à les combattre au Mali, Tchad... et quelques autres lieux, Paris depuis cette nui

  • Par cloette - 14/11/2015 - 10:50 - Signaler un abus @Zouk

    D'accord à100% avec vous

  • Par cloette - 14/11/2015 - 10:52 - Signaler un abus attentats non déjoués

    Je croyais pourtant que internet était surveillé au maximum ! le constat est là !

  • Par cloette - 14/11/2015 - 11:10 - Signaler un abus et de plus

    parmi ces colonnes de migrants on le sait 10% de Daesch !

  • Par Malaparte - 14/11/2015 - 11:36 - Signaler un abus "Ohama beach, les gars, nous y v'la !" (Le jour le plus long)

    Déclaration de guerre, rappel des réservistes, bouclage et fouille systématique des toutes les banlieues et quartiers à problèmes, arrestation immédiate de tous les suspects répertoriés expulsions en masse : en un mot nettoyage des écuries d'Augias, pas de défilés à la con pour surfer et blablater benoîtement sur l'émotion populaire, démissions sur le champ des incompétents du gouvernement à remplacer par ceux qui depuis des années prônent les seules mesures efficaces. Sinon : requiem pour un peuple défunt (à court terme.)

  • Par bjorn borg - 14/11/2015 - 12:12 - Signaler un abus Mais non:

    Tout ça est la faute de Vladimir Poutine !! Lui qui fait reculer l'Etat Islamique .

  • Par bjorn borg - 14/11/2015 - 12:13 - Signaler un abus hollande fait de la récup.

    Pour sa future élection !

  • Par clint - 14/11/2015 - 12:13 - Signaler un abus Payer 4,90€/mois pour offrir une tribune au FN ?

    ça me fait de plus en plus réfléchir sur mon abonnement. Je peux être "maso" mais il y a des limites !

  • Par vangog - 14/11/2015 - 12:25 - Signaler un abus @clint pas d'amalgame!

    Quel est le rapport entre des attentats provoquant 128 morts parmi nos concitoyens et le Front National? Merci de préciser votre pensée...

  • Par cloette - 14/11/2015 - 13:06 - Signaler un abus démission

    Une démission ne s'imposerait elle pas dans un certain ministère concerné ?

  • Par jurgio - 14/11/2015 - 13:17 - Signaler un abus Je viens d'entendre Hollande...

    Je pensais que nous touchions le fond du drame. Non, le point d'orge de la récente tragédie est l'exploitation éhontée du copain de Lucette pour faire remonter sa cote. Pourtant, malgré mon inimitié à son égard, je lui aurais su gré de sa discrétion.

  • Par emem - 14/11/2015 - 13:42 - Signaler un abus Appeler un chat un chat

    Daesh connais pas. Ces crimes ont été commis par des Français musulmans

  • Par l'enclume - 14/11/2015 - 14:13 - Signaler un abus Tu l'as dit bouffi

    vangogo - 14/11/2015 - 09:14 - Je ne sais pas si vous êtes "islamistophobe". Ce que je sais en lisant vos torchons de "gauchistophobe", c'est que vous êtes un fieffé imbécile. Incapable de se faire une opinion sans répéter tel un perroquet, les discours distillés par les caciques du F.Haine.

  • Par gerint - 14/11/2015 - 14:58 - Signaler un abus Ce que je crains

    c'est que Hollande et son gouvernement équipé de ministres importants choisis trop en raison inverse de leurs compétences pour les missions assignées ne fassent pas ce qu'il faut et que Hollande n'utilise ce drame seulement pour augmenter ses chances de ré-élection, son seul but.

  • Par pitron67 - 14/11/2015 - 16:01 - Signaler un abus attentats

    quand j'ai vu apparaitre hollande à son point presse hier soir j'ai compris que la guerre était perdu

  • Par vangog - 14/11/2015 - 20:20 - Signaler un abus @l enclume même punition que clint!

    Je ne vois pas la relation de votre post avec ce qui nous préoccupe tous, La Défense de la France contre l'islamisme. Vous vous trompez d'adversaire, bien que je comprenne qu'il est plus facile, pour vous, de taper sur un patriote que de vous opposer aux islamistes...

  • Par Outre-Vosges - 15/11/2015 - 06:51 - Signaler un abus Si @Clint veut quitter Atlantico…

    Personne ne le retiendra, il peut même quitter la France et aller faire le Djihad en Syrie. Je propose à @l’enclume de l’accompagner.

  • Par Ganesha - 15/11/2015 - 07:48 - Signaler un abus Soutien

    Il m'arrive d'utiliser des mots provocateurs, mais je pense que jamais mes commentaires ne suintent la haine et la stupidité tels ceux de Bulldozer et l'Enclume. Ces deux messieurs polluent ce site. Mon soutien à Vangog.

  • Par Bulldozer - 15/11/2015 - 09:01 - Signaler un abus @Bécassine

    Tout à fait on est hyper méchants avec les hyènes dans votre genre. Même que les nazis on leur aurait tiré dans le dos sans hésiter, suintants de haine que nous sommes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€