Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

En 2017, les opérations en clinique coûteront plus cher

Une nouvelle réforme abaisse d'un cran le remboursement des dépassements d'honoraires.

Et bonne santé

Publié le
En 2017, les opérations en clinique coûteront plus cher
Les complémentaires santé vont abaisser d'un cran le remboursement des dépassements d'honoraires, le fixant à partir du 1er janvier 2017 à 100% du tarif de la Sécurité sociale. Ce changement, qui arrive dans le cadre de la réforme dite des "contrats responsables", fera que dans de nombreuses cliniques plus de dépenses resteront à la charge des patients, même ceux qui ont une bonne mutuelle, comme le rapporte 60 millions de consommateurs dans une grande enquête, qui a compilé les données de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH).
 
De cette investigation, il ressort que sur les 14,5 millions d’interventions réalisées en clinique en 2015, 4 millions ont donné lieu à des dépassements d’honoraires, soit environ un tiers.
Ce chiffre est en hausse de 30% en quatre ans. Les opérations les plus touchées sont les extractions de varices, le nerf carpien, le ligament croisé, mais encore la cataracte, la pose de prothèse de hanche ou encore l'accouchement et l'ablation de tumeurs du sein. Les prix varient beaucoup d'une région à l'autre, avec le plus de dépassements d'honoraires dans les grandes villes, notamment Paris, Lyon, Strasbourg et Grenoble.
 
Il reste aux consommateurs à se renseigner sur les tarifs avant de se faire opérer et de privilégier les praticiens de secteur 1, c'est-à-dire qui ne pratiquent pas les dépassements d'honoraires, ou ceux de secteur 2 qui ont adhéré au contrat d'accès au soin, qui pratiquent des dépassements modérés. L'Assurance maladie met à disposition un annuaire sur Ameli.fr pour les retrouver.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 28/12/2016 - 09:47 - Signaler un abus L'Allumée Ministre Santé Socialiste avait dit Main sur le Cœur

    Tout va bien ! Mais quand un Socialiste te dit "Tout va bien" il faut de suite regarder dans ses dossiers. Car ses dossiers sont la dimension de l'ouverture de ton orifice pour laisser passer le Miel Socialiste.

  • Par ajm - 28/12/2016 - 14:30 - Signaler un abus Reforme socialiste

    Les tarifs de la SC pour beaucoup d'actes de chirurgie sont bloqués depuis presque trente ans donc nécessairement les dépassements des honoraires des chirurgiens et anesthesistes sont devenus importants. Comme, corrélativement, la catastrophique madame Touraine a dynamité les couvertures des complémentaires avec ses contrats "responsables" qui remboursent beaucoup moins, le reste à payer pour les patients devient tres fort pour les opérations chirurgicales en clinique. On peut toujours aller à l'hôpital mais on va inévitablement avoir des queues et des embouteillages dans les services de chirurgie faute de chirurgiens et d anesthesistes.

  • Par clint - 28/12/2016 - 15:03 - Signaler un abus Je parie que cette réforme, peu l'aboliront !

    Et c'est là où on va demander des comptes sur les remboursements de la Sécu !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€