Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron veut une loi pour lutter contre les "fake news"

A l'occasion de ses voeux à la presse, le chef de l'Etat a indiqué qu'en cas "de propagation de fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge".

En chasse

Publié le
Emmanuel Macron veut une loi pour lutter contre les "fake news"

"Ce qui nous lie, c'est cette grande histoire démocratique qui lie la presse au pouvoir". En ce mercredi, Emmanuel Macron a poursuivi son marathon de vœux avec ceux présentés à la presse. Principale annonce à retenir de ce rendez-vous depuis l'Elysée : la chasse aux "fake news", notamment en période électorale. "J'ai décidé que nous allions faire évoluer notre dispositif juridique pour protéger la vie démocratique de ces fausses nouvelles" indiqué le chef de l'Etat. "Un texte de loi sera prochainement déposé à ce sujet.

En période électorale, sur les plateformes internet, les contenus n'auront plus tout à faire les mêmes règles".

Le président de la République a poursuivi : "Les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l'identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenu. En cas de propagation de fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé, permettant le cas échéant de faire supprimer le contenu mis en cause de référencer le site, de supprimer le compte utilisateur voire de bloquer le site internet".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 03/01/2018 - 19:11 - Signaler un abus Le socialo-macronisme crée une nouvelle usine à gaz!

    le plus grand propagateur de fausses nouvelles est l'AFP française. Va-t-on vers la dissolution de ce nid de trotskystes?...

  • Par Anouman - 03/01/2018 - 19:32 - Signaler un abus Fake-news

    Il va falloir qu'il surveille ses discours.

  • Par KOUTOUBIA56 - 03/01/2018 - 22:02 - Signaler un abus en matière de fausses

    en matière de fausses nouvelles il devrait bientôt être convoqué chez le juge lui car il avait promis une baisse d'impôts et en 2018 les Francais en prennent plus de 4 milliards supplémentaires sur le coin de la gueule !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par spiritucorsu - 03/01/2018 - 22:13 - Signaler un abus En marche pour la dictature!

    Après la pensée unique,le parti unique,voici que s'instaure la censure,décidément le pur produit de chez Rothschild n'aura pas mis longtemps à tomber le masque.Celui d'un petit dictateur arrogant,,méprisant cynique,grisé de pensée jupitérienne.On pense au personnage du roi dans le célèbre film d'animation :le roi et l'oiseau.Un rôle sur mesure pour Macron le sinistre.Il y a vraiment quelque chose de pourri en ce pauvre pays de France...

  • Par kelenborn - 03/01/2018 - 22:26 - Signaler un abus Ah pour une fois...

    Vangog dit juste! faudrait commencer par l'AFP qui diffuse la propagande réchauffiste! Une chose est certaine: l'Etat totalitaire est en marche!

  • Par vangog - 03/01/2018 - 22:29 - Signaler un abus Selon Donald, les propagateurs de fake-News...

    sont les médias de l’establisent new-yorkais et Washintonien...Pour MacronRorhschild, les propagateurs de fake-News sont les médias libres des réseaux sociaux, non contrôlés par le ministère de la pensée unique Ernotte-Field-Schrameck...tout l’inverse! (Les résultats de ces deux Présidents sont aussi inverses l’un de l’autre). Un mur les sépare...

  • Par philippe de commynes - 04/01/2018 - 00:00 - Signaler un abus Toujours plus ...

    On a les médias aux ordres ( le bien mal-nommé service public ),les médias indirectement aux ordres (le monde libération et autres bénéficiaires de subventions pour soi-disant maintenir le pluralisme de la presse, ah la bonne blague !) les limites légales à la liberté d'opinion et de débats (zemmour en sait quelquechose) mais pour Macron ce n'est pas encore assez !

  • Par kelenborn - 04/01/2018 - 08:31 - Signaler un abus avant que l'ordre totalitaire ne débarque, savourez celle ca

    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/laurent-gerra-imitant-francois-hollande-je-suis-libere-delivre-7791676352 ....surtout la dernière partie: les grossiers de l'écran

  • Par kelenborn - 04/01/2018 - 08:39 - Signaler un abus Je crois

    qu'après Louseur (le fils caché de Causeur , fruit des amours honteux de Leroy Crassepoutine et de Grishka Bogdanov) le Rat-Qui-Rit (qui a accueilli Reiser, licencié de Causeur) , je vais créer Fesse- Bouse, le clone de Face de bouc qui sera le portail des fake news ! A bientôt , j'ai déjà la couverture en tête!!! Non...qu'Ah2Bouh se rassure, je n'annoncerai pas qu'il a convolé en justes noces avec Ernst-August de Hanovre!

  • Par Poussard Gérard - 04/01/2018 - 09:46 - Signaler un abus Dictature en marche avec ce

    Nazillon qui a refusé certains journalistes lors de sa conférence (Russia today) et qui veut impiser la presse présidentielle pour se maintenir au pouvoir. ...Pauvre pays...

  • Par A M A - 04/01/2018 - 10:34 - Signaler un abus Il n'y aura que la version

    Il n'y aura que la version officielle qui ne sera pas "fake new". Nous voilà bientôt revenu au bon temps du bolchevisme...

  • Par zen-gzr-28 - 04/01/2018 - 13:31 - Signaler un abus Par les temps qui courent

    prudence et réserve doivent rester de mise !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€