Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron se pose en candidat "de la France qui travaille" et veut reconquérir les classes moyennes

Dans un long entretien accordé à l’Agence France-Presse, le candidat d’En Marche ! est revenu sur son programme.

Rassembleur

Publié le
Emmanuel Macron se pose en candidat "de la France qui travaille" et veut reconquérir les classes moyennes

Emmanuel Macron, le candidat des élites ? L'image est tentante et l'ancien ministre de l'Economie cherche activement à s'en débarrasser.  Dans un long entretien accordé à l'AFP ce mardi, le candidat d'En Marche ! a souhaité mettre en avant son programme en faveur des classes moyennes, qui pourraient se retrouver tentées par un vote Front national.

"Le cœur de ma volonté et de mon programme, c'est de refonder le contrat avec les classes moyennes. On est en train de les reconquérir, a estimé l'ex-patron de Bercy. "Je pense que le clivage droite-gauche s'est fracassé sur cette France périphérique. Parce qu'elles ont parlé aux deux autres France. La droite a parlé à la France qui réussit, la gauche a parlé à la France populaire, la plus en difficulté. Elles ont oublié les classes moyennes, qui sont la France qui travaille, la France qui se bat pour réussir, la France qui a construit notre histoire et est le socle même des projets et de l'identité de notre population". 

"Insécurité économique" ou "insécurité physique", le candidat veut combattre le  décrochage que les classes moyennes ressentent".

L'ancien ministre souhaite également séduire l'électorat banlieusard en "redonnant leur chance" aux quartiers. "Je veux dans les quartiers remettre un imaginaire de réussite républicain". "Ce que veulent les banlieues, nos concitoyens, qu'ils soient de la France rurale, des villes moyennes, c'est accéder à leur part de réussite du pays. Or on ne leur a plus donné cette chance. Je veux leur redonner". 

Assumant totalement  une politique de "discrimination positive" envers les quartiers populaires, il propose notamment de verser une prime à l’entreprise qui recrute en CDI un habitant des quartiers prioritaires. S'il s'est dit contre le droit de vote aux étrangers, il propose de clarifier les règles d'accès à la nationalité française et a promis d'être "intransigeant" avec le "communautarisme".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 08/03/2017 - 18:00 - Signaler un abus Rigolo

    Ce qui sera vraiment rigolo, c'est le jour où Emmanuel Macron reprendra la Promesse du Bourget : ''Mon adversaire, c'est le Monde de la Finance !''

  • Par Patrick LOUVET - 08/03/2017 - 18:22 - Signaler un abus Rigolo ça peut arriver

    Si ça peut lui apporter de voix , il en est certainement pas à ça prêt, pour se faire élire

  • Par Jardinier - 08/03/2017 - 18:47 - Signaler un abus Tentaculaire.

    L'attrape tout.

  • Par Yves3531 - 08/03/2017 - 18:57 - Signaler un abus Interview à l'AFP...

    sauf erreur de ma part je ne me souviens pas que l'AFP réalise elle même des interviews, ni que ce soit son rôle ...

  • Par von straffenberg - 08/03/2017 - 19:13 - Signaler un abus Doux baratin

    Monsieur Macron se dit de gauche et s’intéresse soudainement aux classes moyennes . Douce plaisanterie et vieux cliché usé , la droite soutient les vilains riches réacs et la gauche les gentils pauvres déboussolés ; Une fois de plus Macron nous livre un jugement d'une inconsistance rare avec un programme préparé à la sauvette en buvant son café crème (ou plutôt son thé.....)

  • Par horus35 - 08/03/2017 - 19:39 - Signaler un abus Venez a moi les pauvres!

    Voir ce minet arc en ciel se presenter comme le defenseur des ouvriers,des employes modestes , bret de tous ceux qui sont le socle de notre economie est une bouffonnerie sans nom ! Comment ce bourgeois ayant des revenus approchant les 25000 euros mensuels , bien gainé dans son costard de marque peut il pousser le cynisme, la saloperie, de nous assener une telle horreur ? Ce type est bien le digne eleve du salopard elyseen et merite de retourner au neant dont il est sorti !

  • Par Jardinier - 08/03/2017 - 20:28 - Signaler un abus Emmanuel le poulpe.

    .

  • Par Jean-Benoist - 08/03/2017 - 20:37 - Signaler un abus Il s'intéresse aux sans dents

    Aux illettrés, lui le banquier proche de la finance et qui veut brader la nationalité francaise par clientelisme et cautionner le remplacement. .. Beurk

  • Par Beredan - 08/03/2017 - 20:40 - Signaler un abus C'est surtout le candidat du PS

    Avec Jp Delevoye , mécanicien en chef de Hollande et aux manettes pour les investitures , Macron n'est que l'hologramme de son Chef...

  • Par Jardinier - 08/03/2017 - 22:35 - Signaler un abus Excellente interview de Malika Sorel sur causeur

    Sur Emmanuel Macron.

  • Par bebert4 - 08/03/2017 - 22:43 - Signaler un abus La France qui paie

    Macron est-il aussi le candidat des analphabètes bretons ou des alcoolos nordistes?

  • Par vangog - 09/03/2017 - 01:59 - Signaler un abus Trois articles Atlantico sur Macron-Panurge par jour...

    Ca faiblit, Atlantico, ça faiblit! A propos de soutiens à Emmanuel Macron...les soutiens des journaleux qui lui font une pub gratuite sont-ils décomptés par le CSA, hein, connard déchaîné?

  • Par bern4243 - 09/03/2017 - 11:06 - Signaler un abus sauf que

    il veut augmenter la csg de 1.7% soit 204 euros/an par tranche de 1000 euros/mois et ça c'est plein pot !!!! dans l'oprération ce sont les classes moyennes qui seront cocufiées . Comme d'habitude

  • Par filc - 09/03/2017 - 13:28 - Signaler un abus ON N'EN VEUT PAS !!!!

    ON N'EN VEUT PAS !!!! Avec sa vielle femme toute ridée ( j'ai le même âge ), après Hollande, nous allons être encore une fois la risée du monde.......ON N'EN VEUT PA !!!

  • Par MIMINE 95 - 09/03/2017 - 17:28 - Signaler un abus APRES LA FRANCE QUI SE LEVE TOT du sieur sarkozy

    "La France qui travaille" .... ils nous prennent vraiment pour des c..s avec leur lyrisme à deux balles. Ajoutez pour Macron, le gaullien : "je - vous - ai -compris ". lorsque l'on sait ce qui arriva à ceux qui avaient accueilli de Gaulle en sauveur, on mesure le niveau de niaiseries des petits et moyens Français qui vont voter pour ce rap'tout. Il va leur faire à la Robin des Bois façon vampire, aspirer leur sang pour le filer aux obèses du fric. Faudra pas qu'ils viennent se plaindre après !

  • Par Jean-Louis MICHELET - 10/03/2017 - 10:25 - Signaler un abus A chacun son travail

    Oui ,oui , il y a encore des français qui travaillent ....mais pas au même salaire que Mr Macron .... Même en travaillant dans dans le secteur bancaire .... Mr Macron , même avec toute sa bonne volonté et l'aide des médias et de bien d'autres aura quelques difficultés à se rendre crédible... C'est pas forcément juste , mais c'est ce qui est ressenti par " ces fameuses classes moyennes " ... Et s'il veut bien descendre de son petit nuage , il n'est vraiment pas aidé dans son entourage... On ne peut pas gagner partout même en utilisant la technique du " On n'en parle pas " ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€