Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron se dit frustré après son interview télévisée

"On a passé trop de temps à parler du 'bordel'", a estimé le chef de l’Etat, cité par Le Canard enchaîné.

Le maître des horloges

Publié le
Emmanuel Macron se dit frustré après son interview télévisée

Cité par Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron se dit "frustré" de son interview du 15 octobre sur TF1 et LCI. "On a passé trop de temps à parler du bordel. Du coup, il nous en a manqué pour aborder d'autres sujets, comme l'Europe, l'environnement ou les États généraux de l'alimentation. C'était frustrant", a glissé le chef de l’Etat lors du cocktail organisé à l'Elysée après l'émission. Le jeune président pense donc que les journalistes "ont peut être mal géré leur temps". Mais "ils avaient leur film à 21h15 et leur écran de pub avant", a-t-il regretté.

>>> À lire aussi : Quand Emmanuel Macron "piétine" un tapis de diamants

En effet, lors de l’interview d’un peu plus d’une heure, Emmanuel Macron est revenu sur ses propos polémiques et a parfaitement assumé ses mots à l'adresse des "fainéants" ou de "ceux qui foutent le bordel". "Parfois, quand on s'approche de la vérité, on s'y brûle", a-t-il affirmé.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/10/2017 - 21:44 - Signaler un abus Macron-Rothschild se prend pour Icare!

    Décidément, cet ultra-minoritaire aura revisité tous les grands thèmes de la mythologie grecque...l'histoire racontera, plus tard, comment papa Dédale-Attali lui a fabriqué des ailes pour s'échapper du labyrinthe de la gauche, et comment Macron-Icare se brûla les ailes, à force de trop vouloir approcher la lumière de la vérité...théâtralement émouvant!

  • Par J'accuse - 17/10/2017 - 22:58 - Signaler un abus Fallait pas commencer

    Il multiplie les insultes et les coups de gueule, et il se plaint qu'on en parle ! S'il veut qu'on parle d'autres choses, c'est de lui que ça dépend.

  • Par Vincennes - 18/10/2017 - 00:01 - Signaler un abus Le pauvre petit chéri qui a monopolisé la parole en dirigeant

    le débat comme, LUI, l'entendait laissant de côté TOUT ce qui pouvait lui nuire avec cette "conne" de Bachelot (dans l'espoir d'obtenir une "mission" avec son fils, comme elle l'avait fait, avec Hollande en tapant sur Sarko à bras raccourcis).....a octroyé à MACRON pour cet interview 16 sur 20!!! Comment peut on faire appel à cette bonne femme aussi "langue de....." que Giesbert

  • Par Deudeuche - 18/10/2017 - 00:01 - Signaler un abus Casse toi pov’con !

    Pour rester dans la continuité élyséenne!

  • Par lemillanh - 18/10/2017 - 08:31 - Signaler un abus Macron n'est pas ma tasse de thé

    mais il dit la vérité, il faut accepter ce qui est et dénoncer cette démagogie ambiante qui consiste à donner raison à la rue...

  • Par mymi - 18/10/2017 - 08:32 - Signaler un abus Et le mépris encore et toujours

    Avez-vous noté la manière dont il parle des journalistes en disant que s'ils ont réduit son temps de parole c'est parce qu'ils voulaient aller regarder le film du dimanche soir !!! Je ne suis pas fan de quelques journalistes idéologues mais quand même...ce minet président est décidément imbuvable et j'espère que les médias auront relevé cette nouvelle formule encore de mépris

  • Par L.Leuwen - 18/10/2017 - 10:07 - Signaler un abus C'est sa faute

    C'est lui qui gère mal le temps de parole en s'enfournant dans des tunnels d'explications laborieuses et en rejetant les questions. Il a bcp de progrès à faire avant d'être maître des horloges.

  • Par Atlante13 - 18/10/2017 - 10:20 - Signaler un abus C'est un inconscient, grave

    Il a mené le débat de bout en bout, ignorant les questions tentatives d'interruption des journalistes, passant son temps à déblatérer sur ce que personne ne lui demandait. Et maintenant il en fait reproche aux journalistes! Cocasse, ce Macron. Bon d'accord, on ne peut pas dire qu'ils aient été brillants, sauf pour le coup de cirage, mais qu'attendre de là part de "présentateurs" de journal TV, formés a ne traiter que l'écume consensuelle de surface et qui plus est dans le cadre de la stricte pensée unique?

  • Par Solognitude - 18/10/2017 - 11:00 - Signaler un abus Par rapport à Hollande, et sur la forme::

    Discours devenu supportable, meilleure diction, moins de langue de bois. A suivre!

  • Par Anguerrand - 18/10/2017 - 15:23 - Signaler un abus J'avais plutôt vu que c'est Macron qui avait mené le débat !

    Les journalistes ne se sont pas imposés et c'était raté pour lui d'avoir voulu faire taire ceux ci. Ce grand orgueilleux pensait que sa personnalité hors normes subjuguerait les téléspectateurs. Si l'ont devait faire un résumé de sa politique à venir, on aurait bien du mal.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€