Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change"

Le président de la République a de nouveau sévèrement recadré Pierre de Villiers dans le JDD.

Avertissement

Publié le
Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change"

Emmanuel Macron ne baisse pas la tension. Le président de la République et donc chef des Armées n'a pas accepté les critiques du général Pierre de Villiers sur les coupes budgétaires de 850 millions d'euros pour la Défense. Dans le JDD, le chef d'Etat n'y va pas par quatre chemins. "La République ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change" tranche-t-il.

Les deux hommes se rencontreront ce vendredi pour un recadrage qui s'annonce sévère. "Il a donc toute ma confiance",  avance Emmanuel Macron.

A condition de "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l’Armée". Pierre de Villiers est donc prévenu. S'il veut rester à son poste, la Grande muette doit se taire.

Le 14 juillet, le général Pierre de Villiers s'est fendu d'un texte acerbe sur Facebook. "Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Elle est marquée du sceau de la facilité. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi" écrit-il.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 16/07/2017 - 10:14 - Signaler un abus et

    si quelque chose l'oppose au peuple, le peuple change ?

  • Par tananarive - 16/07/2017 - 11:13 - Signaler un abus Erdogan bis

    Macron espère qu'en France le système Erdogan ou Poutine va fonctionner et qu'il va pouvoir rester en place dans cinq ans. C'est oublier un peu vite que les Français rejettent très vite ce qu'ils ont aimé, et qu'avec son très faible score à l'élection présidentielle il a peu de gens derrière lui, quoi quand dise la presse servile.

  • Par patafanari - 16/07/2017 - 11:17 - Signaler un abus Promotion sanction

    Monarc va le nommer au poste de Chef du groupe des députés En Marche à l'assemblée nationale à la place de Richard Ferrand qui lui sera fait Grand Duc des Mutuelles de Bretagne à l'étranger

  • Par vangog - 16/07/2017 - 11:20 - Signaler un abus Un vrai chef aurait dit...

    "Je veux sabrer le budget de La Défense de 450 millions (sans l'accord de l'assemblée nationale? Faschiste, ça!...), et donc, j'annule l'opération Sangaris, (" Cette intervention sera rapide, elle n’a pas vocation à durer", Flamby-le-menteur, 5 Décembre 2013) et je rapatrie tous les soldats français du Mali (que l'armée africaine se demerde...) et d'Afrique". Mais Macron n'est qu'un petit cheffaillon qui sucre le budget de l'armée tout en lui intimant l'ordre d'être aussi efficace qu'avant...un hypocrite!

  • Par assougoudrel - 16/07/2017 - 12:06 - Signaler un abus Il était une fois un petit roi

    donna une grande réception dans son palais, alors que son peuple avait du mal à acheter un poulet pour le week-end. Tout le monde bu et mangea jusqu'à ce que leur ventre fasse des fissures. Un des petits seigneurs invités prit une cuite mémorable et se retira dans sa chambre et comme il avait chaud, se mis à poil et s'assit sur le bord d'une fenêtre pour prendre l'air, ses grosses fesses (genre Le Roux) vers le vide. Un vieux sage (le seul parmi la bande) myope qui se promenait, leva les yeux et, vivement, fit une révérence, chapeau bas en disant: "sir, vous avez bonne mine". Puis il s'éloigna en parlant dans sa barbe: "ce morveux est bouffi d'orgueil et le plus triste c'est qu'on ne peux pas dire que ça lui passera".

  • Par assougoudrel - 16/07/2017 - 12:23 - Signaler un abus Pardon,

    le ventre

  • Par clint - 16/07/2017 - 12:28 - Signaler un abus Et c'est ainsi que le Gal de Villiers devient le Gal De Gaulle !

    Et ça fait d'autant plus mal pour le président que son statut de chef des armées implique qu'il soit à hauteur de cette fonction !

  • Par Deudeuche - 16/07/2017 - 12:29 - Signaler un abus Magroscon

    A parlé !

  • Par cloette - 16/07/2017 - 13:51 - Signaler un abus Il envisagerait

    son départ paraît-il . Si tel est le cas, ce sera un tournant dans le quinquennat de Macronus .

  • Par zen-gzr-28 - 16/07/2017 - 14:30 - Signaler un abus Et le chef

    Si plus de 85 % de citoyens s'opposent à ce chef...on change le peuple ou lui ?

  • Par xenophon - 16/07/2017 - 15:32 - Signaler un abus Wahou

    Avec de telles déclarations, Macron va en prendre plein les narines pendant son quinquennat! Le troupeau bêlant des "En Marche" va peut être commencer à s'agiter devant ce Robespierre de la rhétorique. Obligeant pratiquement le CEMA à démissionner ( ou à aller à Canossa, ,ce qui serait probablement pire) il ne manquera pas de trouver un successeur "à sa botte", meilleur collaborateur (Oui, Chef) . Et ça va dégommer dans la hiérarchie. On a connu ça à la fin de la guerre d'Algérie.Staline avait fait la même chose en 1936, Erdogan fait de même aujourd'hui.. : Certes, chez nous c'est plus soft. Mais avec quelles conséquences?

  • Par fasanan - 16/07/2017 - 16:01 - Signaler un abus le petit caporal

    le petit caporal a parlé. Pas sûr qu'il soit écouté

  • Par Poussard Gérard - 16/07/2017 - 16:06 - Signaler un abus Un énarque reste un énarque

    Ambitieux, opportuniste, arriviste, traitre et pret a tout....surtout mentir.. Il a promis une hausse du budget et se renie.....les français qui ont voté pour le gerontophile arc en en ciel voient son vrai visage. . Le pays est fichu...

  • Par mymi - 16/07/2017 - 16:16 - Signaler un abus A cloette

    "Si le peuple s'oppose, il change le peuple !" , hélas, dans les faits, c'est exactement ce qu'il est en train de faire dans la droite ligne de hollande et merkel, en ouvrant une route royale à l'immigration

  • Par cloette - 16/07/2017 - 16:46 - Signaler un abus oui mymi

    Il ouvre les vannes, et donne la nationalité en accélérant les procédures pour un remplacement avantageux pour sa carrière de président à vie ....Je ne sais si les Français seraient capables de réagir, espérons que oui, et rapidement !

  • Par mymi - 16/07/2017 - 16:55 - Signaler un abus Gravissime et tres inquietant

    La dernière d'Emmanuel Erdogan : (cf le point) "je dis ce que je fais et je fais ce que je veux". Bienvenu dans un nouveau régime autoritaire : la France. Micron s'inspirerait-il du régime turque ? En tous cas, c'est clair, il pète un câble "je suis le roi du monde, prosternez-vous gens de rien et obeissez-MOI MOI MOI MOi ...ad libitum

  • Par PB974 - 16/07/2017 - 17:36 - Signaler un abus Sauf en cas patent de haute trahison du Chef de l'état ...

    ... Un Chef d'état major des armées, ca ferme sa gueule ou ca démissionne. Aux antipodes d'une quelconque "Macromania", je ne peux pas lui (Macron) donner tort ; et le "quarteron de généraux à la retraite" du putch d'Alger est un bel exemple de ce Devoir assumé de rébellion.

  • Par ajm - 16/07/2017 - 17:53 - Signaler un abus Fermer sa gueule

    PB974 vous devriez vous appliquer à vous-même votre principe de fermage de gueule car prétendre qu'un chef d'etat-major des armées n'est pas fondé à discuter en commission parlementaire ad hoc des armées l'adéquation ou non des moyens budgétaires avec les missions assignées aux forces armées est une bêtise impressionnante.

  • Par PB974 - 16/07/2017 - 18:59 - Signaler un abus à AJM

    En commission parlementaire, aucun problème. Publiquement, sûrement pas. Point barre.

  • Par mymi - 16/07/2017 - 19:41 - Signaler un abus Pb974

    Faux, car justement c'est là que le bât blesse, car les propos du général ont été formulé en comité restreint, à l'occasion d'une commission défense dont l 'objet est justement d'interroger le général sur l'état de notre défense. Il y a eu fuite et macron est sorti de son rôle en le recadrant le 14 juillet devant la France entière. C'est dire le mépris qu'il a pour toute personne qui ne se prosterner pas devant lui. Cf mon précédent post sur sa dernière repartie "je dis ce que je fais et je fais ce que je veux"

  • Par POLITQ - 16/07/2017 - 22:08 - Signaler un abus LEQUEL DOIT ETRE RECADRE?…..

    J'ESPERE QUE LE GENERAL DE VILLIERS VA DEMISSIONNER. Ce que dit le Gal Trinquand se veut rassurant, mais les pourris de politiques, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, ont toujours montré que leur VARIABLE D'AJUSTEMENT PREFEREE EST : ARMEE-GENDARMERIE-POLICE . Après , ils sont dans la m…. Mais ils s'en F… : ce sont les Français ordinaires qui meurent. Ça leur est strictement égal. Cf Valls et justement Macron.

  • Par antidote - 17/07/2017 - 10:39 - Signaler un abus Pas de quartier !

    Tous les chefs d'état major doivent comme un seul homme donner leur démissions ! Se moquer de notre armée n'est pas digne d'un chef d'état . Première bévue de Macron et pas des moindre ,ne pas tenir parole face à des chefs d'état major est un véritable camouflé vis à vis de l'ensemble des forces armées . Trop de cannibalisme nuit au bon déroulement des missions tactiques . Des avions ,des hélicoptères , des véhicules , des navires indisponibles sur cales , des uniformes obsolètes mettent en péril nos troupes et s'est un crime de les envoyer au combat .

  • Par Atlante13 - 17/07/2017 - 11:57 - Signaler un abus Macron?

    un petit mec qui raconte des c****eries et en même temps des âneries, et que la classe médiatique adorait. Ce n'est qu'une petite graine de dictateur, qui a rétabli le Bureau de la Propagande, et comme il a promis tout et son contraire, il fait tout le contraire de ce qu'i a promis en disant "je vous l'avais dit". Ce type, opportuniste mégalo, va nous couter cher.

  • Par Anouman - 17/07/2017 - 20:45 - Signaler un abus Opposition

    Bien que pas Macronien je dois admettre qu'il n'a pas tort. Si le chef des armées doit se laisser emmerder par des militaires c'est la fin des haricots. En plus , s'il démissionne il trouvera suffisamment de volontaires pour le remplacer. Après, avec ces généraux formés sur le même moule, il faut pouvoir apprécier leur degré de paranoîa, mais je doute que Macron s'intéresse à de tels détails avec son esprit complexe.

  • Par vangog - 18/07/2017 - 09:08 - Signaler un abus Le Général viendra avec son arme de service?...

    Non, parce qu'elle pourra lui servir, afin de recadrer le minet-à-Cougars...imaginez celui-ci sortant, tout blême, du bureau présidentiel et avouant "je m'étais trompé: j'augmente le budget de La Défense de 450 milliards!"..."et n'y reviens-pas, gamin!" dit le General De Villiers derrière son bureau...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€