Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron a présenté son plan de lutte contre la pauvreté

Le président de la République a dévoilé ses mesures phares dans le cadre d'un long discours depuis le musée de l'Homme.

Grand oral

Publié le
Emmanuel Macron a présenté son plan de lutte contre la pauvreté

 Crédit ludovic MARIN / POOL / AFP

Emmanuel Macron a entamé en ce jeudi 13 septembre une phase décisive de son quinquennat. Le président de la République aborde en effet un virage plus social avec la présentation de son vaste plan contre la pauvreté. L'ensemble des mesures dévoilées doit permettre d'investir 8 milliards d'euros sur quatre ans. 

Le chef de l'Etat s'est exprimé ce jeudi matin depuis le musée de l'Homme à Paris. 
 
Le plan prévoit notamment d'ouvrir davantage les crèches aux enfants de quartiers prioritaires ou défavorisés. Des bonus financiers seront proposés aux collectivités. La création d'un fonds pour financer des petits déjeuners dans les écoles prioritaires est également au coeur de ces annonces. Des tarifs sociaux dans les cantines devraient également être proposés. 
 
Pour la jeunesse, l'obligation de formation passera dorénavant de 16 à 18 ans.
Des moyens supplémentaires seront attribués aux missions locales afin qu'elles puissent repérer les décrocheurs du système scolaire et pour leur proposer des formations. Les pouvoirs publics seront tenus "de proposer un accompagnement" à tout mineur en situation de décrochage scolaire, soit environ 20 000 personnes par an.
 
Des chantiers d'insertion, des territoires zéro chômeurs ou bien encore du travail alternatif payé à la journée (Tapaj) devraient être étendus à 100 000 bénéficiaires supplémentaires d'ici à 2022.
 
La couverture maladie universelle (CMU) sera prolongée à plusieurs millions de personnes afin qu'elles puissent bénéficier d'une complémentaire santé. 
 
Le RSA sera également repensé afin de faciliter son accès. Les bénéficiaires seront mieux accompagnés pour retrouver un emploi. L'Elysée considère que "le retour au travail est le meilleur outil de lutte contre la pauvreté".
 
Le président a annoncé la création d'un "service public de l'insertion" qui sera déployé à des degrés divers, avec les départements et les communes.
 
"Je ne peux pas accepter que, dans un département, 90% des bénéficiaires du RSA soient accompagnés, et seulement 40% dans un autre. Je veux la même ambition et la même efficacité dans tous les territoires". Un "guichet unique" sera instauré.
 
Le président de la République Emmanuel Macron a aussi révélé qu'une loi allait créer un "revenu universel d'activité" en 2020.
 
"Par une loi en 2020, nous allons créer un revenu universel d’activité pour permettre à chacun de vivre décemment. [Ce revenu sera] universel car chacun pourra y prétendre dès que ses revenus passeront en-dessous d’un certain seuilNous allons fusionner le plus grand nombre des prestations sociales pour enfin apporter une réponse unique pour s’assurer que des gens vivent dignement".  
 
Cette aide se présentera sous la forme d'un contrat d’engagement et de responsabilité réciproque et sera assortie de "droits et devoirs supplémentaires". Chaque allocataire s’inscrira dans un "parcours d'insertion où il sera impossible de refuser plus de 2 offres d’emplois raisonnables".
 
L'ensemble de ces mesures doit permettre d'obtenir des avancées importantes dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/09/2018 - 13:19 - Signaler un abus La pauvreté-pour-tous! (Excepté les copains banquiers de Macron)

    « Faciliter l’accès au RSA! » c’est faciliter l’acces a la pauvreté pour tous! Déjà 65% du budget des collectivités departementales est consacré au financement de la catégorie X du chômage, celle qui ne peut espérer aucun retour à l"emploi, en régime socialaud-macroniste . Les 35 heures de Martine Aubry ont provoqué exactement l’inverse de l’objectif qu’elles s’étaient assignées, une explosion du chômage de masse, et l’appauvrissement, sans espoir de retour à une quelconque activité de 2,5 millions de foyers . En facilitant l’acces à la pauvreté-pour-tous, Macron-Rothschid , est dans une logique clientéliste-gauchiste de décomposition de la Nation et de sa structure sociale...le socialisme, quoi!

  • Par cloette - 13/09/2018 - 13:26 - Signaler un abus Et quid de l'immigration incontrôlée ?

    De plus l'enfer étant pavé de bonnes intentions, on peut supposer que ce revenu ira à tout homme ou femme vivant sur son sol, c'est à dire aussi à la masse migratoire clandestine ou légale . Deux refus d'emplois autorisés, tel ingénieur ou autre diplômé au chômage ayant refusé nettoyeur de chiottes publiques et gardien de prison ne sera pas aidé, et qui paiera ? devinez ! Toujours les m^mes! Ils feraient mieux de donner des aides sociales individualisées et ciblées, et créer des emplois dans l'économie réelle .

  • Par vauban - 13/09/2018 - 13:57 - Signaler un abus Pipeau pipeau. Pipeau

    Le joueur de flûte ..........

  • Par corbon1943 - 13/09/2018 - 16:21 - Signaler un abus en prévision des prochaines élections ,

    manu la loose recommence les promesses ineptes qui n'eng

  • Par Liberdom - 13/09/2018 - 20:09 - Signaler un abus Le foutriquet et la pauvreté.

    La fable serait amusante si ce n'était le n-ième plan contre la pauvreté imaginé dans le cerveau malade des énarques. Et pendant ce temps il y a toujours plus de pauvres et les pauvres sont toujours plus pauvres. L'étatisme socialo-compatible grand générateur de pauvreté est aussi en "même temps" le système qui engraisse les "zélites" et les rend toujours plus détestables.

  • Par Beredan - 14/09/2018 - 09:14 - Signaler un abus Le godelureau pleurnichard

    Dans un de ses prêches favoris , alors qu’il n’en pense pas un traître mot et se goinfre dans sa vaisselle hors de prix ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€