Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 30 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron n'a jamais pensé à démissionner

Invité de BFMTV-RMC ce mercredi matin, le ministre de l'Economie a également affirmé qu'il fallait aller plus loin dans les réformes.

C'est dit

Publié le
Emmanuel Macron n'a jamais pensé à démissionner

Emmanuel Macron a expliqué qu'il réfutait toute démission à venir Crédit Reuters

Emmanuel Macron a le vent en poupe. Dans les sondages, le ministre de l'Economie progresse régulièrement, au point d'en faire un recours pour 2017. Invité de BFMTV-RMC ce mercredi matin, il a laissé planer le doute sur une éventuelle candidature pour la présidentielle estimant que cette hypothèse relevait pour l'instant d'une forme "d'indécence dans la situation où je suis". Mais sans répondre directement. "Je ne suis pas obsédé par la présidentielle", a-t-il dit à Jean-Jacques Bourdin. 

A LIRE AUSSI - Macron candidat à la présidentielle ? Ce que trame le ministre de l'Economie pour 2017 (et les réseaux qui y pensent pour lui)

Puis Emmanuel Macron a expliqué qu'il réfutait toute démission à venir.

"Non", il n'a jamais pensé à démissionner. "Quand j'ai quelque chose à dire, je le dit moi-même. Je ne parle pas par le biais des autres, je ne suis pas dans l'indécence qui consisterai à menacer de démissionner. Si j'étais dans cette situation, j'aurais une discussion avec le Président. Je suis au combat et je me bats dans le gouvernement de Manuel Valls", a-t-il soutenu ajoutant : "c'est indécent, c'est coquetterie, je ne suis pas un enfant gâté. quand on est ministre de la République, c'est le Président qui décide. On ne fait pas de chantage à la démission". Jugeant qu'il n'était pas en désaccord avec la politique menée par le gouvernement, il a assuré garder toute sa liberté.

Enfin, concernant les réformes, Macron a martelé qu'il "faut aller encore plus loin". "Je ne suis candidat à aucun poste ministériel, mais je suis farouchement attaché à la réforme radicale", a-t-il lancé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 20/01/2016 - 12:58 - Signaler un abus La grande famille reste au pouvoir!

    ils ont croqué dans la bête et ne vont pas lâcher leur proie, pour si peu...puisqu'ils arrivent à manipuler le pantin Présidentiel et les Français de leurs postes, pourquoi changer?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€