Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grève SNCF : Emmanuel Macron a signé la loi sur la réforme du secteur ferroviaire

Le président de la République a signé la réforme ferroviaire ce mercredi. Les syndicats les plus déterminés ont l’intention de poursuivre le mouvement en juillet et même en septembre.

Mort du combat syndical ?

Publié le
Grève SNCF : Emmanuel Macron a signé la loi sur la réforme du secteur ferroviaire

 Crédit ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

L’ultime étape a donc été atteinte. Emmanuel Macron a signé et donc officiellement enteriné la réforme ferroviaire ce mercredi. Le président de la République s’est exprimé devant les caméras : 

"La SNCF a maintenant tous les atouts pour réussir, la modernisation du pays se poursuivra sur d’autres sujets". 
 
La signature intervient alors que les cheminots sont dans leur ultime épisode de grève. La dernière journée de mobilisation unitaire est prévue pour le jeudi 28 juin. 
 
Le mouvement de contestation n’est pas pour autant mort et enterré, malgré les divisions syndicales. La CGT et Sud Rail ont en effet annoncé la poursuite de la mobilisation pour les journées du 6 et 7 juillet 2018. 
 
Philippe Matinez était invité sur les antennes de RTL ce mercredi, il a annoncé les intentions de la CGT Cheminots et de Sud-Rail de poursuivre le mouvement de grève, "même en septembre". 
 
Les syndicats les plus réticents à la réforme ont l’intention de ne pas abandonner le combat et la lutte.
Ils souhaitent faire plier le gouvernement et obtenir le retrait de la réforme après le bras de fer estival qui s’annonce brûlant entre les usagers de la SNCF, les syndicats, les cheminots, la direction de l’entreprise, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le gouvernement. 
 
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Poussard Gérard - 28/06/2018 - 10:00 - Signaler un abus La mise en scène avec l'arrivée

    de Griveaux taille 180 et EM de 173 qui ensuite se rétrécit dans la chaise pour que macroléon grandisse.. Pathétique d'en arriver là...

  • Par Vincennes - 28/06/2018 - 15:16 - Signaler un abus Amusant que les MERDIALEUX en aient fait des tonnes

    pour ce qu'ils appelaient les "talonnettes" de Sarko alors que RIEN sur Macron, qui n'est guère plus grand, obligé de se mettre un un COUSSIN sous les fesses........pour paraitre plus grand que GIVEAUX et BORN !!! pathétique comme lorsqu'il met la main sur l'épaule du PAPE et est à l'initiative du "baiser de Judas" Je ne peux plus le supporter avec l'impression que je ne suis pas le seul !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€