Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 24 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des élus dénoncent une campagne qui "n'est pas au niveau"

Dans une tribune publiée ce lundi dans L'Opinion, des élus de droite, dont des juppéistes, tirent le "signal d'alarme".

Présidentielle

Publié le
Des élus dénoncent une campagne qui "n'est pas au niveau"

Dans une tribune publiée ce lundi dans "L'Opinion", une vingtaine d'élus - dont les juppéistes Edouard Philippe et Benoist Apparu  - ont pointé du doigt l'absence de "bonnes questions" dans une campagne présidentielle. Celle-ci, selon eux, "n'est pas au niveau". Ils ont donc décidé qu'à l'avenir, ils feront des "propositions" sur le fond pour débattre ces "bonnes questions".

Dans cette tribune, signée aussi de Gérald Darmanin, premier vice-président de la région Hauts-de-France qui a quitté son poste de secrétaire général adjoint du parti LR, ou encore de Sébastien Lecornu (ex-directeur adjoint de campagne de François Fillon, proche de Bruno Le Maire), ces maires et présidents de conseils départementaux dressent le constat d'une "politique" au sens large qui a "échoué" depuis des années et s'est montrée "impuissante".

>>> À lire aussi : La droite pourrait-elle survivre à une défaite de François Fillon en cas de victoire de Marine Le Pen ou d’Emmanuel Macron ? 

"Nous tirons le signal d'alarme"

"Les 'affaires' et les polémiques polluent le débat; pire, elles l'empêchent. Mais, disons le franchement : même sans elles, la campagne aurait-elle été satisfaisante ?", demandent ces politiques. "Les candidats, leurs équipes, les médias, les réseaux sociaux, les sondeurs, nous, vous, tous responsables de ne pas être au niveau", déplorent-ils. "Alors, nous tirons le signal d'alarme, après avoir été incapables de régler les problèmes de la fin du XXe siècle, nous devons à tout prix éviter de ne pas comprendre ceux du XXIe", expliquent ces élus LR et UDI, dont certains ont quitté il y a quelques semaines l'équipe de campagne de François Fillon.

Google, Facebook et l'utilisation des algorithmes, avancées des biotechnologies, explosion démographique en l'Afrique, politique énergétique, mutations des structures familiales, débat sur le projet européen... "Ces grandes questions doivent être posées" et "débattues", insistent-ils. Ils "formuleront régulièrement des propositions sur ces sujets et en portant l'exigence d'un débat sur le fond".

>>> À lire aussi : Sondage exclusif d'avant débat : et voilà la hiérarchie des sujets sur lesquels les Français pensent que les politiques peuvent (encore) réellement agir

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Salgado - 20/03/2017 - 14:24 - Signaler un abus Les aigris!

    Lemaire laminé à la primaire,Juppé ecrabouillé par Fillon .Ils feraient mieux de faire profil bas.Manque Fenech .

  • Par Nanou3 - 20/03/2017 - 16:51 - Signaler un abus Pas de leçons à recevoir de ces gens là

    Entièrement d'accord avec Salgado. Déjà s'ils avaient fait leur boulot et soutenu le candidat des primaires élu à une écrasante majorité, on en serait pas là. Non seulement on ne leur dit pas merci mais qu'ils se fassent oublier. Nous avons les noms de tous ceux qui l'ont lâché et qui on facilité le "travail" des médias. Nous nous en souviendrons pour les législatives.

  • Par Chan26 - 20/03/2017 - 17:09 - Signaler un abus lâches!

    Publier une tribune juste avant le débat de ce soir au cours duquel M.FILLON saura défendre son programme.......si la campagne n'est pas au niveau, c'est à cause de vous Messieurs les lâches!

  • Par ikaris - 20/03/2017 - 17:17 - Signaler un abus Ouarf , ouarf ...

    Ces poliptichiens essaient d'exister en vue de la présidentielle ... sans candidats ! Il préparent l'amorce d'un machin qui pourrait se vendre au futur gagnant de la présidentielle, Micron ou Fillon, et qui les acceptera "en signe d'ouverture" . L'UMPS termine sa carrière comme une bombe à fragmentation.

  • Par clint - 20/03/2017 - 19:22 - Signaler un abus LR, et Sarkozy, en portent une responsabilité avec Fillon !

    Il eut été encore temps il y a 3 semaines de changer de candidat. Comme si on avait joué des intérêts personnels sur 2022 en torpillant l'élection actuelle !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€