Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Elle demande ses données personnelles à Tinder et reçoit 800 pages sur sa vie privée

"Que se passera-t-il si ce trésor de données est piraté, rendu public ou simplement acheté par une autre entreprise?", se demande la jeune journaliste dans les colonnes de The Guardian.

Terrifiant

Publié le
Elle demande ses données personnelles à Tinder et reçoit 800 pages sur sa vie privée

Une journaliste parisienne a eu une surprise lorsqu'elle a demandé à Tinder, l'application sur laquelle elle est inscrite depuis 2013, toutes ses données personnelles collectées par l'entreprise américaine.

"J'ai plongé dans mes secrets les mieux enfouis"

Comme le rapporte The Guardian, elle a reçu pas moins de 800 pages qui contenaient ses 870 rencontres, le détail des messages intimes échangés avec des utilisateurs de l'application, la date et le lieu des conversations, l'âge des hommes qui l'intéressaient, la date de ses 920 connexions, des photos de son compte Instagram et des informations relatives à son profil Facebook. 

"En lisant les 1 700 messages que j'ai envoyés sur Tinder depuis 2013, j'ai plongé dans mes espoirs, mes peurs, mes préférences sexuelles et mes secrets les mieux enfouis", explique-t-elle au quotidien britannique.

"Que se passera-t-il si ce trésor de données est piraté, rendu public ou simplement acheté par une autre entreprise?", se demande la jeune femme.

"Chaque application que vous utilisez possède le même type d'informations"

Une question qui a sa place dans notre société connectée. D'autant plus quand on sait que des piratages ont déjà eu lieu sur des sites de rencontre comme Tinder. En effet, en mai 2016, plus de 70 000 profils de l'application américaine de rencontres OKCupid s'étaient ainsi retrouvés sur la toile. Quant à Tinder, sa politique de confidentialité est claire : "Vous ne devez pas espérez que vos informations personnelles, conversations ou autre communications resteront privées pour toujours", est-il notamment précisé, selon RTL.

 "Je suis horrifié mais pas du tout surpris par cette quantité de données. Chaque application que vous utilisez régulièrement sur votre téléphone possède le même type d'informations. Facebook a des milliers de pages sur vous", déclare au Guardian Olivier Keyes, un scientifique expert dans l'analyse de données. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 27/09/2017 - 10:46 - Signaler un abus internet ; histoire vraie

    Notre femme de ménage est toute chamboulée Voila ce qu' a fait son fils de14 ans avec un simple téléphone portable 1/il a cherché et trouvé sur internet les identités , identifiants et numéro bancaires d'un individu français piraté 2/ il a su se faire faire une carte bancaire auprès d'une banque ,en Grand e Bretagne 3/ avec la carte il acheté pour 2000 euros de marchandise diverses sur Amazon 4/ il avait livré la marchandise MAIS comme il a fait un erreur sur l'adresse ;le colis est arrivé à la caserne ou travaille son père... et c'est ainsi que le pout aux roses fut découvert les parents ont réussi à faire annuler la vente et sont allés voir le commissariat pour expliquer la situation::A suivre je serai bien incapable de faire ce qu'il a fait et quand je vois ce qu'on me demande dans le banques à chaque fois que je veux bouger de l'argent ; je me dis qu(il y'a vraiment des trous sur internet

  • Par Alain Proviste - 27/09/2017 - 22:16 - Signaler un abus Un peu naïve la journaliste

    Elle s'est inscrite sur un site de rencontre en 2013 et elle s'étonne que des informations intimes la concernant soient stockées. A ce niveau ce n'est plus de la naïveté. Heu... un journaliste c'est un expert en recueil et traitement de l'information, c'est bien ça ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€