Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les élections font chuter la consommation d’électricité

Les Français ont interrompu leurs activités habituelles, pour se réunir devant la télévision.

Exception

Publié le

Les élections, c’est écologique. La consommation d'électricité s’est effondrée en France durant les soirées électorales. Selon la RTE, filière d’EDF chargée de la gestion du réseau national de lignes à haute tension, les Français ont mis leur vie entre parenthèse ce soir-là.

La consommation d’électricité a donc diminué, et ce malgré la quantité astronomique de postes de télévision allumés pour suivre la soirée en direct. Des millions de personnes ont arrêté leurs activités habituelles pour se réunir devant la télévision.

Le phénomène s’est confirmé lors de l’annonce des résultats des deux tours et le soir du débat entre Sarkozy et Hollande.

"Lors des trois dates clés de l'élection présidentielle, on a observé un décrochage de la consommation d'électricité, à partir de 19 h 30-19 h 45 soit un peu avant les résultats des deux tours, et à partir de 20 h 30-20 h 40 avant le débat", a précisé à l'AFP Jean-Paul Roubin, responsable du dispatching national de RTE.

La "tour de contrôle" qui gère le système électrique national, aussi appelée le dispatching veille sans interruption à maintenir l'équilibre entre la demande et la production d'électricité. Une tâche qui nécessite de scruter les variations de la consommation de courant en temps réel.

"Selon les périodes, la baisse de la consommation par rapport à ce qu'elle aurait été une soirée normale a été d'environ 1 000 à 1 500 mégawatts, ce qui représente à peu près l'équivalent de la consommation d'une ville comme Marseille et de son agglomération", ou encore de la production d'un réacteur nucléaire et demi.

Pourquoi une telle baisse de consommation. D’abord, parce que les Français se sont réunis autour d’un même appareil : la télévision, souvent en famille. L’évènement a incité au "regroupement soit en famille soit entre amis, devant le même écran", avance M. Roubin, un comportement grégaire qui a réduit les besoins en éclairage et l'usage d'appareils électroniques.

Enfin, "les consommateurs se sont sans doute organisés différemment afin d'être présents devant leur téléviseur". Ils auraient donc décalé la préparation de leur repas, ou se seraient contentés d’un repas froid. Même chose pour les gros appareils ménagers : les lessives peuvent attendre, un soir électoral.

Selon les chiffres de Médiamétrie, presque  18 millions de personnes ont suivi le débat du 2 mai, et les résultats du second tour ont rassemblé 31,5 millions de téléspectateurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Roccodu92 - 10/05/2012 - 22:31 - Signaler un abus et la crise

    fait chuter notre pouvoir d'achat

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€