Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Egypte : Morsi destitué par l'armée

Suite à l'annonce par l'armée du limogeage de Mohamed Morsi, la place Tahrir au Caire, symbole de la révolution égyptienne, serait en fête.

Déterminé

Publié le
Egypte : Morsi destitué par l'armée

22h10 : «Un comité chargé d’examiner les propositions d’amendements constitutionnels sera formé», a annoncé le général Sissi. Aussi, un gouvernement regroupant «toutes les forces nationales» et «doté des pleins pouvoirs» sera chargé de «gérer la période actuelle», selon lui. Quant au  représentant de l’opposition, Mohamed el-Baradei, qui s’est exprimé à la suite du discours du général Sissi a lui annoncé que ces mesures «répondent aux aspirations du peuple».

21h30: Selon l'AFP, Mohamed Morsi inviterait les égyptiens à "résister pacifiquement" au "coup d'état" de l'armée.

21h20: Selon les dernières informations, suite à l'annonce du limogeage de Mohamed Morsi, la place Tahrir au Caire est en fête.

21h10 : L'armée aurait annoncé la suspension provisoire de la Constitution ainsi qu'une anticipation des élections présidentielles. Mohamed Morsi est remplacé par le président de la cour constitutionnelle à la tête de l'Etat.

21h00 : Selon l'armée égyptienne, le président Mohamed Morsi aurait été destitué.

 

L'ultimatum fixé par l'armée a expiré ce mercredi à 16h30. Mohamed Morsi, actuel président égyptien, aurait dû partir selon les exigences de l'armée - après la vague de contestations et de manifestations depuis plusieurs jours. Il aurait même appelé ce mercredi à former un "gouvernement de coalition et de consensus", à l'heure même où son ultimatum expirait.

Dans le but de trouver une issue, selon l'AFP, le chef de l'armée égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi, aurait rencontré au Caire le représentant de l'opposition Mohamed El Baradei, le patriarche copte Tawadros II et l'imam de la grande institution théologique sunnite d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb, ainsi que des militants des mouvements de jeunes anti-Morsi. De même que les représentants du parti salafiste Al-nour et du parti de la liberté et de la justice ont été invités à participer aux discussions mais aucun de ces deux ne seraient venus.

L'armée de son côté avait menacé de créer "sa propre feuille de route" si le président continuait d'ignorer la volonté de son peuple. Chose faite : beaucoup parlent d'ores et déjà d'un coup d'état à venir de la part de l'armée... Cette fameuse "feuille de route" pourrait prévoir la nomination d'un conseil présidentiel de trois personnes dirigé par le président de la Haute Cour constitutionnelle et pourrait également prévoir une suspension de la Constitution pouvant durer jusqu'à un an.

Le président Mohamed Morsi et plusieurs dirigeants des Frères musulmans ont été interdits de quitter le pays ce mercredi, dans le cadre d'une enquête sur une affaire d'évasion de prison en 2011, ont indiqué des sources de sécurité, selon l'AFP. Ils auraient d'ailleurs même étaient placés sous surveillance, avec de possibles mesures d'assignation à résidence, contrôle des avoirs, interdiction de quitter le pays, etc.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par la saucisse intello - 03/07/2013 - 19:04 - Signaler un abus En fait, là-bas.....

    C'est comme ici : Ils ont ramassé la première loque venue au motif qu'ils ne supportaient plus la tronche de l'ancien taulier. Et maintenant, ils pleurent !

  • Par ciceron - 03/07/2013 - 19:12 - Signaler un abus Le vrai Printemps ?

    Pas de printemps en France cette année mais peut-être en été torride en Egypte ? Les médias parlent beaucoup moins de ces troubles en Turquie, Egypte, Tunisie, Iran... est-ce parce que les islamistes sont en ligne de mire ? Nooooon, cela ne se peut.....................

  • Par slavkov - 03/07/2013 - 19:51 - Signaler un abus socialistes

    ... et si s'était l'exemple a suivre pour rétablir la démocratie chez nous ? ...

  • Par Bara - 03/07/2013 - 19:58 - Signaler un abus Il faut laisser l'islamisme s'étouffer dans ses propres délires

    Morsi a-t-il été élu par une majorité d'Egyptiens ? A-t-il scrupuleusement respecté la constitution égyptienne ? SI la réponse à ces deux questions est "Oui", alors l'intervention militaire n'est pas légitime, et doit être dénoncée par tous les démocrates. Laissons l'islamisme s'user au contact du pouvoir.

  • Par vangog - 03/07/2013 - 21:01 - Signaler un abus Un Président Morsi élu démocratiquement, mais

    grâce à un gros enfumage soufflé par des médias où les Islamistes avaient tissés leur toile, démontre que le vote démocratique n'est rien, s'il n'est pas couplé avec le pluralisme médiatique... Les Printemps arabes et leurs contre-révolutions ont apporté la preuve que le pluralisme démocratique doit être la pierre de touche, inscrite dans la constitution, de toute Démocratie moderne, à cause de l'emprise grandissante des politiques non scrupuleux sur des médias serviles et corrompus.

  • Par calimero65 - 03/07/2013 - 21:38 - Signaler un abus tout

    pareil en France on a viré un Président car il ne plaisait plus pour mettre une moule a la présidence et maintenant on fait quoi ? comme en Egypte ? allez l'armée chiche!!!!!

  • Par charlesingalls64 - 03/07/2013 - 21:41 - Signaler un abus On s'en fout.

    Tout est dans le titre.

  • Par Equilibre - 03/07/2013 - 22:57 - Signaler un abus Egypte : Morsi destitué par l'armée

    Bravo, génial, c'est beau... France : Hollande destitué par l'armée Quelles réactions?

  • Par Equilibre - 03/07/2013 - 23:09 - Signaler un abus AU fait Morsi,

    c'était pas le premier président démocratiquement élu? Leur "démocratie" commence bien. Il risque d'y avoir de la prolongation dans les rues.

  • Par Glop Glop - 03/07/2013 - 23:10 - Signaler un abus Seuls les Arabes...

    .. peuvent s'emparer du problème arabe. A eux de se débarasser de l'obscurantisme religieux véritable chape de plomb sur le développement de leurs vies et de leur futur. De notre côté, nous avons à nous libérer de la chape de Brussels, grands projet et rêve confisqué dans son sens par des affairistes dangereux et mégalos.

  • Par perceval - 04/07/2013 - 00:25 - Signaler un abus Sissi Imperator :))

    Ouf!!! En espérant qu'il n'y aura pas besoin d'un deuxième puis troisième opus

  • Par Jean-Pierre - 04/07/2013 - 00:41 - Signaler un abus Pourquoi pas en France ?

    . Ici aussi, depuis un an, un président élu suit une dérive autocrate et emmène le pays dans une chute sans précédent. . Et les pays arabes - musulmans sont des modèles de notre société ! . Mais qui pourrait bien le remplacer ? .

  • Par Jean-Pierre - 04/07/2013 - 01:01 - Signaler un abus En attendant, nous aussi on destitue...

    . Nouveau proverbe gouvernemental : . "Batho coule et Monte au bourg !" .

  • Par Beaumanoir - 04/07/2013 - 03:40 - Signaler un abus Les Freres Socialiste

    ont demontre qu' ils sont incapable de gerer l' economie d'un pays et aussi ont demontre une profonde misogynie, qu attend l' Armee Francaise pour agir?

  • Par gliocyte - 04/07/2013 - 09:12 - Signaler un abus En attendant

    Il serait judicieux de dissoudre les Frères Musulmans de France et par extension l'UOIF. Valls pourrait peut-être s'y employer au lieu de passer son temps à vouloir dissoudre tout ce qui bouge pacifiquement en France, sous prétexte d'appartenance à l'extrême droite. Pour cela, il faudrait un minimum de courage, or depuis plusieurs mois, nous ne pouvons que constater que tout n'est que couardise en haut lieu.

  • Par lamettrie - 04/07/2013 - 20:10 - Signaler un abus lamettrie

    Car bientôt, minarets et mosquées, nous les ferons sauter dans la joie de la liberté retrouvée. Ces horribles oripeaux, dont ils affublaient les femmes, nous les ferons brûler dans la joie de la liberté retrouvée. Quant à l'immonde coran, ce carcan de la pensée, nous ne le brûlerons pas, nous autres nous ne brûlons pas les livres mais nous le garderons comme témoignage de ce que l'humanité a pu produire de pire. Osman Nasser Poète et philosophe égyptien

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€