Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Éducation : démission du président du Conseil supérieur des programmes

Au Monde, Michel Lussault accuse le ministère de "satisfaire" ce qu'il croit être "quelques bas instincts d'une clientèle politique."

Départ

Publié le
Éducation : démission du président du Conseil supérieur des programmes

Michel Lussault a claqué la porte. Nommé en 2014 par Najat Vallaud-Belkacem à la tête du Conseil supérieur des programmes, il a finalement démissionné de ses fonctions. Au Monde, il critique vivement le ministre de l'Education. "Ses multiples annonces, tout comme sa présence à la « une » de médias comme Causeur ou Valeurs actuelles, sont autant de gestes profondément politiques montrant qu’il sort de sa ligne annoncée de modération, de prudence et de pragmatisme. A mon sens, il commet une erreur politique."

Sur France Inter, Michel Lussault précise sa pensée.

"Je démissionne pour envoyer peut-être un message au ministre, au ministère (...) pour essayer d'arrêter le jeu qui est lancé depuis quelques semaines, qui consiste à agiter un certain nombre de sujets et à satisfaire ce que je crois être quelques bas instincts d'une clientèle politique" tance-t-il.

Créé en 2013, le Conseil supérieur des programmes, composé notamment d'enseignants et de parlementaires de gauche et de droite, a pour but de revoir en profondeur les programmes à l'école. Ces mêmes programmes ont été largement remis en cause par le ministre Blanquer. "Au lieu de temporiser en admettant que des programmes mis en œuvre en 2016 ont besoin de temps pour être évalués, il les remet en cause d'emblée. Il annonce qu'il faut enseigner les quatre opérations en CP et CE1, comme si leur apprentissage jusqu'au CE2 aujourd'hui était responsable de la baisse du niveau en mathématiques. Il estime qu'il faut mettre fin au prédicat, comme si ce concept grammatical menaçait l'école de la République" se désole Michel Lussault.

Le ministre lui a vertement répondu sur RTL : "C'est le choix de M. Lussault, de démissionner. J'ai entendu qu'il l'avait fait dans des termes outranciers. Le simple fait qu'il utilise des termes outranciers le disqualifie pour la fonction qu'il exerçait donc il en tire les conséquences" a affirmé Jean-Michel Blanquer. Cela ne me gêne pas du tout, ce n'est pas un problème. Je suis dans un travail d'organisation de l'Éducation nationale pour que tous les enfants sachent lire, écrire, compter et respecter autrui à la sortie de l'école primaire. Si ça gêne M. Lussault, c'est vraiment pas grave qu'il s'en aille"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vauban - 26/09/2017 - 11:15 - Signaler un abus Bon débarras !

    Oui il faut épurer les couloirs du ministère de l'EN de tous les nuisibles qui en ont fait leur nid!

  • Par cloette - 26/09/2017 - 12:06 - Signaler un abus démission de ce monsieur

    mais c'est insuffisant, il faudrait celle de tous les missionnés aux "programmes" ( ce sont sans doute les mêmes),car ce sont eux qui font les plus de dégâts, le chef se contente d'approuver.

  • Par JeanBart - 26/09/2017 - 12:46 - Signaler un abus Najat en Une de Libé, c'est bien

    Blanquer en Une de Causeur, c'est mal. C'est pourtant pas compliqué à comprendre.... Et dire qu'on a confié nos gamins à des mecs de ce calibre... ça fait froid dans le dos.

  • Par OP - 26/09/2017 - 13:37 - Signaler un abus PUB

    Ce qui est bien avec Michel. Lussault, c'est qu'il fait de la pub gratuite pour Causeur et Valeurs Actuelles. Après, qu'il retourne d'où il vient, on s'en remet déjà !

  • Par vangog - 26/09/2017 - 14:14 - Signaler un abus Michel Lussault et la clientèle politique gauchiste

    cet idéologue neo-marxiste fait de la bouillie pour chats: "l’urbain n’a pas toujours existé et n’existera pas toujours. L’urbain constitue notre contemporanéité. Dès lors, il y a deux façons de travailler : sur l’organisation spatiale et sur les spatialités (le « faire avec l’espace...". Je vous laisse vous régaler avec cette bouillie: http://ssu.hypotheses.org/224... Pas mécontent que cette merde ait démissionné...les neo-trotskystes sentent le vent tourner: tant mieux! Un bon point pour le ministre de l'éducation!

  • Par essentimo - 26/09/2017 - 14:55 - Signaler un abus La meilleure nouvelle

    de la semaine ! Résidu de Belkacem, aussi ignare et ignorant.

  • Par ifrj - 26/09/2017 - 15:07 - Signaler un abus Bon débarras

    Quand on prend le temps de lire l'oeuvre du bonhomme on se dit qu'il a très bien fait de démissionner pour le bien de tous les gosses confiés à l'EN.....

  • Par BABOUCHENOIRE - 26/09/2017 - 15:47 - Signaler un abus Le Sot a finalement compris qu'il était nuisible

    pour l'instruction des enfants. Son sectarisme est mis en valeur par sa déclarations pour justifier sa démission, s'il avait eu un peu de fierté,il aurait du partir depuis longtemps vu l’état dans lequel il a mis l'Education Nationale, les résultats obtenus grâce à sa participation aux nouveaux programmes suffisent à prouver son incompétence. Bon débarras et ne revenez plus.

  • Par VV1792 - 26/09/2017 - 17:18 - Signaler un abus Tres bonne reponse du

    Tres bonne reponse du ministre. Surtout qu' il ne baisse pas la garde..La refondation du pays est a ce prix..Que la purge continue et qu' on donne a nos enfants, enfin, la possibilite de lire et compter comme ont pu le faire dans la discipline et le respect du au pays nos grand parents et parents..

  • Par tubixray - 26/09/2017 - 18:19 - Signaler un abus Ca c'est de la com

    Alors les bons médias le Monde et France Inter (avec la cloison du studio de couleur rouge!) et les mauvais Valeurs actuelles et Causeur voire Atlantico !!!... Et puis quelle horreur cette pensée rétrograde du ministre "enfants sachent lire, écrire, compter et respecter autrui à la sortie de l'école primaire" A la limite du fascisme je présume .....Bon débarras et ils y en a bien d'autres qui depuis 1968 et les années Mitterrand ont noyauté l’éducation nationale....

  • Par Atlante13 - 26/09/2017 - 19:33 - Signaler un abus Bon, une ordure de moins

    et merci à "vangog" pour les extraits de la prose de ce crétin (non, ce n'est pas une injure...) et lui avoir donné une telle responsabilité relève aussi de la plus grande débilité.

  • Par Brasidas - 26/09/2017 - 19:34 - Signaler un abus Excellente nouvelle

    il en reste quelques autres à dégager très vite! http://www.lepoint.fr/societe/ils-ont-tue-l-ecole-19-09-2016-2069481_23.php

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€