Vendredi 25 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Education : baisse préoccupante du taux de scolarisation en France

En 15 ans, le taux de scolarisation des 15-19 ans a perdu 5 points, passant de 89% à 84%.

Ecole buissonière

Publié le 11 septembre 2012
 

Y aurait-t-il de plus en plus de "décrocheurs" en France ? C’est en tout cas ce que tend à démontrer un rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Comme tous les ans, l'organisation dévoile ce mardi son rapport consacré aux 34 pays membres de celle-ci. Selon elle, le nombre de décrocheurs – ces élèves qui quittent l’école (collège, lycée ou université) sans diplôme en poche- sont de plus en plus important en France depuis 15 ans. Un facteur que l'organisation qualifie de "préoccupant".

Taux de scolarisation en baisse en France

Alors que le rapport note une hausse de 10,4 points du taux de scolarisation des 15-19 ans dans les pays de l’OCDE, ce taux en France a chuté de 5 points entre 1995 et 2010, passant de 89% à 84%. Et ce alors même que ce pourcentage est "supérieur à 90 % en Belgique, en Hongrie, en Irlande, aux Pays-Bas, en Pologne, en République tchèque et en Slovénie".

Selon Eric Charbonnier, expert à la direction éducation de l’Organisation, ce constat s'explique par "l'augmentation de l'échec scolaire qui est passé de 15 à 20% d’une classe d’âge entre 2000 et 2009. Le système français se dégrade par le bas". En cause, entre autres : la pratique du redoublement qui ne fonctionne pas bien ainsi qu'un manque de moyen pour palier l'échec scolaire.

Un risque de chômage plus important

Ce qui inquiète avec ces chiffres, est que le risque de chômage est bien plus important pour les décrocheurs sortant du système scolaire sans aucun diplôme. L’étude explique en effet que "ceux des 15-19 ans qui ne sont pas scolarisés sont bien souvent sans emplois ou inactifs, en moyenne pour 57 % d’entre eux et en France pour 71% d’entre eux".

Lu sur le Nouvel Observateur

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 11/09/2012 - 23:36 - Signaler un abus Attendez, j'comprends plus

    qu'est-ce qu'on va faire des 60 000 enseignants que Moi-je veut embaucher de plus?
    Bientôt 1 enseignent pour 1 élève ?

  • Par ghislfa - 11/09/2012 - 17:11 - Signaler un abus A lire certaines proses,

    j'en ai repéré qui auraient besoin d'une sérieuse mise à niveau.
    Sans doute font-ils partie de ceux qui abaissent ledit taux.

  • Par carredas - 11/09/2012 - 17:05 - Signaler un abus Constat d'échec en France...

    " Selon Eric Charbonnier, expert à la direction éducation de l’Organisation (...) En cause, entre autres : la pratique du redoublement qui ne fonctionne pas bien ainsi qu'un manque de moyen pour palier l'échec scolaire."
    Mais avant d'évoquer le manque de moyens pour palier l'échec scolaire qui est un mantra socialiste, on pourrait se demander pourquoi il y a échec scolaire... et donc se pencher sur la population de jeunes entre 15 et 19 ans qui quittent un établissement scolaire sans un diplôme en poche, mais cela fait-il l'objet d'études et souhaite-t-on connaître ses résultats ?

Fermer