Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Edouard Philippe présente le nouveau plan de la lutte antiterroriste

Le Premier ministre s'est rendu ce vendredi au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour présenter 32 mesures (sur 40) du nouveau plan d'action dans la lutte contre le terrorisme. Il était accompagné par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, la ministre de la Justice Nicole Belloubet, du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ainsi que de la ministre aux Armées Florence Parly.

Nouvelles mesures

Publié le
Edouard Philippe présente le nouveau plan de la lutte antiterroriste

 Crédit GERARD JULIEN / AFP

Dans son introduction, le Premier ministre a tenu à rappeler que "le terrorisme islamiste ne nous a pas épargné. Paris Marseille Trèbes, c'est de toutes ces expériences qu'il faut consolider les acquis, tirer les enseignements afin de donner à notre action contre le terrorisme de nouvelles perspectives". "2017 a été marqué par trois attentats meurtriers et le début de l'année 2018 par deux attaques terroristes. Depuis janvier 2017, 25 attentats ont été déjoués par nos services" continue-t-il. 

"Nous devons nous préparer à de nouveaux défis, celui des détenus terroristes et celui de la radicalisation en milieu carcéral. Au premier juin 2018, les prisons françaises comptaient 506 individus détenus pour acte de terroriste et 1109  prisonniers de droit commun identifiés comme radicalisés. 450 d'entre eux devraient être libéré d'ici la fin de l'année 2019. Certains représentent encore une menace, même à l'issue de leur incarcération et doivent donc, évidemment faire l'objet d'un suivi renforcé."

"Le plan est construit autour de cinq axes" explique le Premier ministre.

La connaissance :

"Nous devons mieux identifier et toujours mieux comprendre la menace terroriste et ses évolutions. C'est d'autant plus nécessaire qu'elle est maintenant diffuse et protéiforme. La coordination nationale du renseignement et de la lutte contre le terrorisme a été chargée de concevoir et de mettre en œuvre une méthode de retour d'expérience (REDEX) qui porte non seulement sur les actes terroristes avérés mais qui porte également sur les actions déjouées et échouées. Nous devons de façon systématique apprendre de l'ensemble des évènements. Nous avons décidé en outre de créer une cellule de profilage des auteurs d'attaques terroristes et d'identification des facteurs de passage à l'acte. Derrière des profils qui sont souvent très différents, des itinéraires d'une grande diversité il peut y avoir des constantes, des points fixes et nous devons toujours  mieux les identifier pour pouvoir agir" a-t-il déclaré.

L'entrave

 "Nous ne devons négliger aucun moyen d'empêcher les passages à l'acte sur le territoire. Nous allons renforcer nos instruments de veille et de suivi sur certaines situations particulièrement sensibles, ce sera en particulier le cas pour les détenus terroristes ou les détenus de droit commun radicalisés en fin de peine. Une cellule spécifique placée au sein de l'UCLAT et associant le renseignement pénitentiaire en assurera le suivi. Nous allons également renforcer le suivi des personnes placées sous contrôle judiciaire en recourant à l'assignation à résidence  sous surveillance électronique mobile, laquelle sera facilitée. Par ailleurs le non-respect du contrôle judiciaire par les personnes mises en examen pour fait de terrorisme entraînera une réponse judiciaire systématique. D'ici au mois de septembre une instruction interministérielle sera adressée aux procureurs de la République, aux services pénitentiaires et à l'ensemble des services d'enquête et de renseignement afin de sécuriser le partage d'information en cas d'incident dans le respect des mesures de contrôle judiciaire" enchaine-t-il.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/07/2018 - 20:56 - Signaler un abus Aucune confiance dans ces tocards!

    Ils ont ouvert le poulailler aux radallas, et ils croient pouvoir défendre les poules la porte restée largement ouverte...des impuissants et des débiles!

  • Par lasenorita - 14/07/2018 - 18:31 - Signaler un abus Du bla-bla-bla..

    Monsieur Edouard Philippe ferait mieux de ne pas construire des mosquées,dans sa ville,et de ne pas ''jeter'' des pots de mousse en chocolat parce qu'ils contenaient de la gelée de porc!.. Monsieur Edouard Philippe encourage l'islamisation de la France et l'invasion de notre pays par des terroristes musulmans! Il faut que notre premier ministre RENVOIE dans ''leur'' pays TOUS les musulmans délinquants et qu'il STOPPE l'immigration musulmane!..Les ''vrais'' Français seront ainsi plus en sécurité chez eux!

  • Par zen-gzr-28 - 15/07/2018 - 00:54 - Signaler un abus Que peut-on attendre de positif de ce premier ministre ?

    Il a répondu présent à la sollicitation de Macron pour une gamelle alléchante sans toutefois, ni adhérer au LREM, ni en reniant LR :preuve de convictions insincères

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€