Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Edouard Philippe évoque avec ironie le départ de Nicolas Hulot

Le Premier ministre prononçait un discours devant les députés de LREM, lors du séminaire de rentrée à Tours.

Bon mot

Publié le
Edouard Philippe évoque avec ironie le départ de Nicolas Hulot

 Crédit BERTRAND GUAY / AFP

 

Devant les 312 députés de LREM, le Premier ministre donnait un discours de mise en avant de son action gouvernementale. Arrivant à la question sensible de l'Ecologie, il a alors confié avec une point d'ironie :

«Souvent, moi le matin, j'écoute France Inter... Oui je sais... Parfois ça crée des surprises... Merci...»

Une allusion à l'annonce très inattendue qu'avait fait Nicolas Hulot sur cette même chaîne de radio pour annoncer son départ du gouvernement. Ne voulant pas montrer de rancune, Edouard Philippe a insister sur le "plaisir de travailler avec Nicolas Hulot", tout en saluant la venue de son successeur, François de Rugy, dont il s'est félicité de l'arrivée à ce poste de ministre de l'Environnement et de la transition écologique. Devant ses députés rassemblés à Tours pour leur réunion annuelle, il a défendu ce choix, rendant hommage au courage de l'ancien président de l'Assemblée nationale, et considérant qu'il ne s'agissait pas d'un mauvais coup joué contre la chambre par le pouvoir exécutif.

Il a aussi rappelé que la question écologique était urgente et qu'il fallait "s'en saisir à bras-le-corps".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 11/09/2018 - 16:04 - Signaler un abus 312 députés LREM lors du

    séminaire pour leur dire de "bien voter, sinon...

  • Par zen-gzr-28 - 11/09/2018 - 18:26 - Signaler un abus Le chef du gouvernement

    rappelle que la question écologique est urgente et qu'il faut s'en saisir à bras-le-corps. Il y croit vraiment ?

  • Par vangog - 11/09/2018 - 21:14 - Signaler un abus Moi, j’aurais honte...

    d'être un premier ministre qui apprend la démission de ses ministres par France-inter-ment...mais E. Philippe, ça l’amuse! encore un inversé du bocal gauchiste...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€