Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 31 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'économiste allemand le plus influent estime que les pays en crise doivent sortir de l'euro

Selon Hans Werner Sinn, "la crise est loin d'être terminée" et "l'euro lui-même est responsable" de la débâcle européenne.

Raus !

Publié le
L'économiste allemand le plus influent estime que les pays en crise doivent sortir de l'euro

La conclusion de Hans Werner Sinn, économiste allemand et président de l'institut Ifo, est sans appel : les Etats membres de la zone euro "souffrant d'un manque de compétitivité devraient pouvoir en sortir, temporairement". Dans une tribune traduite et publiée sur le site de La Tribune, il explique que "la crise est loin d'être terminée" et que "l'euro lui-même est responsable" de la débâcle européenne (chômage en hausse, production industrielle en berne, compétitivité très faible...)

Depuis 1995, date à laquelle a été officiellement lancé le mouvement vers une monnaie commune, "trop de capital a été injecté au sud de l'Europe, ce qui a créé une bulle de crédit inflationniste dans ces pays. Un environnement réglementaire excessivement laxiste s'est avéré mortel, encourageant les banques d'Europe du nord à gonfler leurs bilans [...]. Lorsque la bulle a éclaté, elle a laissé dans son sillage des économies terriblement coûteuses qui avaient perdu leur compétitivité", poursuit-il.

Selon Hans Werner Sinn, le moment est venu de "repenser l'union monétaire européenne". Pour ce faire, il préconise notamment que "les membres de la zone euro dont le chemin pour retrouver la compétitivité par des réductions de prix et de salaire est trop long et épuisant, et dont les sociétés risquent de se déchirer suite à l'imposition de l'austérité nécessaire, doivent temporairement quitter l'union monétaire".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par un_lecteur - 03/01/2014 - 19:37 - Signaler un abus tiens tiens

    il parle comme Marine Le Pen. Sortie ordonnée de l'Euro.

  • Par cloette - 03/01/2014 - 20:29 - Signaler un abus Ça se produira

    Tout le monde le sait !

  • Par Biarnés - 03/01/2014 - 21:44 - Signaler un abus Toujours la meme imprecision et confusion

    "Depuis 1995, date à laquelle a été officiellement lancé le mouvement vers une monnaie commune" oui mais la c'est de l''ECU dont il est question, alors que le choix a été fait pour une monnaie unique c'est à dire l'EURO. Lorsque certains parlent de sortir de l'euro, c'est pour revenir à une monnaie commune ou alors vers les monnaies nationales ?

  • Par sheldon - 03/01/2014 - 23:53 - Signaler un abus La bécassine de l'économie instille le poison du déclin !

    Le Pen, flanquée de son apparatchik "gaulliste" (si De Gaule et Tixier-Vignancourt entendaient ces inepties !) instille auprès des personnes fragiles des contre vérités qui sont encore plus fausses, honteuses et destructrices que celles proférées par Hollande pour son élection.

  • Par ignace - 04/01/2014 - 01:20 - Signaler un abus Ah l'allemagne ..ses banques...ses soucis (comme nous)

    Le montant total d’exposition des banques allemandes aux dettes de pays périphériques se monte à 390 milliards de dollars, soit environ un dixième du PIB allemand (3 600 milliards de dollars). la Commerzbank et Deutsche Bank sont particulièrement exposées, à la dette italienne - Les obligations souveraines des pays du sud de la zone euro sont très loin d’être l’unique source d’inquiétude – et de défaillance – pour les banques allemandes. Selon, Niels Jensen d’Absolute Return Partners le niveau d’exposition global de la seule Deutsche Bank aux différentes catégories de produits dérivés atteint 55 000 milliards de dollars – à rapporter toujours avec le PIB allemand.(3600 milliards) Autant dire qu’en cas de problèmes sur la dette italienne – ou espagnole – l’Allemagne aura le plus grand mal à voler au secours de ses banques.

  • Par legaulois55 - 04/01/2014 - 07:53 - Signaler un abus le montage de l'europe

    a été fait à l'envers l'Europe ne peut être efficace que de deux façons 1 façon entièrement fédérale une langue une réglementation générale un seul gouvernement eu seul président une défense donc c'est l'image des états unis mais là on en n'est loin avec l'entrée d'états qui ne sont même pas stabilisés sans frontières vu le nombre c'est mission impossible 2 c'est l'Europe des nations limités à 8 pays et en maintenant leurs frontières et garder l'euro que pour les transactions internationales par contre il faut effectuer la fusion des polices et de la justice avec compétence dans les huit pays mais un seul ministre pour chaque ministère régalien ( défense éducation santé industrie et commerce et finance ) le reste chaque état peut décider lui même

  • Par Anguerrand - 04/01/2014 - 07:57 - Signaler un abus Si l'Allemagne sort de l'euro

    Les pays du nord ainsi que l'Autriche en sortiront. Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour pour comprendre que le nouvel euro sans ces pays va s'effondrer, que les importations y compris les énergies, l'électronique,etc vont se renchérir. Les banques ne nous prêterons qu'à environ 8 ou 9 % taux appliqué à notre dette c'est la multiplication par 4 des intérêts de la dette. Autant dire que notre vie ne sera pas facile,nos économie et notre pouvoir d'achat vont s'effondrer.

  • Par MauvaiseFoi - 04/01/2014 - 08:03 - Signaler un abus Si j'étais Angela

    Je ferai un gros doigt d'honneur aux pays du Club Med en rétablissant le DM en Allemagne.

  • Par la saucisse intello - 04/01/2014 - 08:42 - Signaler un abus L'euro va s'écrouler................

    Et la France avec. Je suis trés content, le nettoyage que nous avons été INCAPABLES de faire depuis quarante ans viendra de l'extérieur. Un peu comme si la Bastille avait été prise par le duc de Brunswick ! Aprés, une fois purgé de ses guérini en tous genres, ce pays va de nouveau marcher sur ses pieds. Et que l'on ne vienne pas me chanter le couplet des "minorités qui ont le pouvoir de bloquer le pays", les "Lebel" en ont débloqué d'autres !

  • Par la saucisse intello - 04/01/2014 - 08:45 - Signaler un abus Aprés, quand les pays qui sont REELLEMENT gouvernés...........

    Seront retournés à des choses sérieuse, on pourra toujours faire "l'europe des gueux" ! Depuis la France jusqu'à l'Albanie en passant par les roumains, les corses, les ritals, les espingots, les portos et autres merdes ! Car voyez-vous, la crasse, ça tient chaud !!!

  • Par Ramos - 04/01/2014 - 09:00 - Signaler un abus Pourquoi la sortie de l'€ est excellente pour la France :

    1° La reprise de nos possibilités d'exportation, de notre réindustrialisation vont rassurer les marchés financiers de la capacité de la France à rembourser ses dettes. La croissance de la France est la meilleure garantie pour nos créanciers. Plusieurs économistes dont des prix Nobels sont d'accord avec cette approche. 2° Mécaniquement le chômage baissera. 3° Notre balance commerciale redeviendra excédentaire. 4° La sortie de l'accord de 1973 qui oblige la France à emprunter aux marchés financier nous fera gagner 50 milliards d'€ par an et bien plus si les taux d'intérêts venaient à monter. Quant à ceux qui pense que le fuel va augmenter si nous sortons de l'€, qu'ils soient rassurés car dans son prix il y a 80% de taxes et l'augmentation éventuelle ne serait pas très grande.

  • Par Benvoyons - 04/01/2014 - 10:31 - Signaler un abus Ramos - 04/01/2014 - 09:00 En effet l'on voit bien que tu as

    passé les fêtes en regardant en boucle Alice au Pays des Merveilles.

  • Par evy - 04/01/2014 - 10:34 - Signaler un abus balance commerciale excédentaire ??

    faudrait déjà avoir des choses à vendre . La France ne fabrique plus grand chose . Il faut innover, mais malheureusement il faut des années avant que cela ne porte des fruits. Ce gouvernement là est le plus merdique que les français aient mis en place. C'est un gouvernement d'enseignants et d'énarques, de doux rêveurs, entretenus avec nos impôts et qui n'ont AUCUN sens de la réalité

  • Par FIGAROCB - 04/01/2014 - 11:02 - Signaler un abus L'IDÉE N'EST PAS MAUVAISE !

    La baisse de la compétitivité de la France provient en très grande partie du fait que depuis que l'euro a été mis en place, les parités entre les anciennes monnaies n'ont pas pu changées alors que dans le même temps, les coût de production sont restés stables, voire baisser en Allemagne, les salaires sont restés également stables ce qui a permis aux entreprises allemandes de baisser leur prix de revient et donc de vendre moins cher que nous. La solution proposée, permettrait à la France, en reprenant le FRANC de dévaluer immédiatement sa monnaie face à l'euro et aux autres monnaies mondiales, lui permettant ainsi de retrouver le chemin de l'export. Bien entendu, cela devrait s'accompagné immédiatement d'un redressement de nos finances publiques qui passerait par des économies drastiques : baisse importante des fonctionnaires au niveau national et collectivité locale, baisse des charges sur les entreprises, diminution des impôts sauf la TVA qui touche les produits importés etc... La liste en serait trop longue ici , mais les "économistes" m'auront compris ! N'oublions pas que l'envers de la médaille est le coût des importations d'où l'enchérissement de l'énergie non nucléaire.

  • Par Benvoyons - 04/01/2014 - 11:58 - Signaler un abus ärschlings

    C'est beau sans les problèmes des différents pays Quiz de la politique organisationnelle des pays et donc des conséquences sur l'humain alors qu'il n'y aura plus de filet protecteur = Zéro? tout va bien Quiz de la dévaluation/inflation pour chaque pays et donc des coûts ( pour la France dès le premier jour, +30% sur les 'énergies), les autres matières premières, et autres produits importés etc = zéro, tout va bien Quiz sur les coûts de production ( forte augmentation car coût énergie, matières,le transport, du prix de l'heure pour compenser en partie l'augmentation des prix de tous les jours =Zéro tout va bien Quiz sur les artisans(plus de 1 millions de personnes) car plus de travail, car toutes les augmentations ( matières et transport)et la perte de salaire des clients( car l'augmentation des salaires ne seront jamais complète pour éviter une trop grande inflation) feront qu'ils ne passeront pas de commande. = zéro tout va bien Quiz coût du secteur du bâtiment qui est déjà sinistré et du nombre de constructions et de rénovations.= Zéro tout va bien Cerise sur le gâteau: Quiz des Banques avec les milliards des dettes des différents pays = zéro tout va bien Qui va investir?

  • Par Ramos - 04/01/2014 - 19:41 - Signaler un abus Pour ceux qui ne savent pas que sur le fuel il y a 80% de taxes

    Prenons le litre à 1,5 € . Il y a 1,2 € de taxes et 0,3 € de fuel. Même après une dévaluation de 30% ( qui serait énorme pour nos exportations et notre balance des paiements ), le fuel passerait à 0,39 € et les 1,2 € de taxe soit au total un nouveau prix du fuel à 1,59 €. C'est pas terrible comme augmentation, n'est-ce pas Benvoyons...

  • Par Alpha38 - 05/01/2014 - 22:28 - Signaler un abus Contre proposition pour M. Werner Sinn :

    Plutôt que de voir sortir les pays en proie à une situation économique de plus en plus désastreuse, à cause d'une monnaie beaucoup trop forte, à savoir la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Italie, et la France, ce qui signifie tout simplement la fin de l'union Européenne !... Ne serait il pas plus judicieux que l'Allemagne sorte de la zone Euro afin de restaurer la compétitivité des autres membres, tout en acceptant au passage pour un temps le fonctionnement de la planche à billets ?

  • Par edwige - 07/01/2014 - 01:35 - Signaler un abus @Ramos

    a raison La solution à nos problèmes c'est de rembourser en francs notre dette en euros 70% de notre dette est détenu par des investisseurs étrangers et 30% est détenu par l'épargne des Français et des investisseurs institutionnels. Chaque année la France doit emprunter 200 milliards d'euros sur les marchés pour financer ses dépenses (retraites, salaires des fonctionnaires, investissement de l'Etat). Le jour où la France quitte l'euro pour le franc la confiance de la France envers nos créanciers sera rompue. Les taux d’intérêts à 10 ans exploseront passeront de 2% à plus de 10% et la France fera faillite ce qui engendra une nouvelle récession mondiale étant donné l'importance de la France. L'hyperinflation et la ruine des épargnants ferait exploser la France sans compter la hausse massive des importations de pétrole. Le prix à la pompe passerait à 3 euros ce serait une folie totale. Les sociétés françaises qui verraient leurs chiffres d'affaires s'évaporer de 20% avec le changement de monnaie et la dévaluation de 20% s’enfuirait immédiatement. La fuite des capitaux et des épargnants ruinerait la France. Le programme économique du FN est du n'importe quoi

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€