Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Economie : la France est le pays européen qui a reçu le plus d'investissements dans des startups en 2016

97 "deals" en deux mois, une augmentation de 593% par rapport à la même période il y a un an.

#FrenchTech

Publié le
Economie : la France est le pays européen qui a reçu le plus d'investissements dans des startups en 2016

Ne dites pas que tout va mal avec l'économie française. Selon des données compilées par le site Tech.eu, la France est le pays européen qui a connu le plus d'investissements dans des startups en 2016. En janvier et février 2016, la France a connu 97 deals d'investissement dans des startups, contre 86 au Royaume-Uni, et 69 en Allemagne. En terme de volumes d'investissement, la France arrive troisième derrière le Royaume-Uni et Israël, mais ce n'est pas forcément un mauvais signe : cela suggère des investissements plus petits, et donc plus en amont dans le cycle de vie de la startup ; or, un des problèmes chroniques de l'écosystème tech français est l'investissement d'amorçage. 

Au niveau européen, la scène tech se porte bien. Le nombre d'investissements en amorçage a augmenté.

Sur 2016, il y a eu 316 investissements de moins de 5 millions d'euros, soit presque trois fois plus qu'à la même période l'année dernière. 

Les types d'investissement qui ont connu la plus forte progression sont les investissements de pré-amorçage (définis par Tech.eu comme moins de 500 000 €), et les investissements au montant situé entre 1 et 5 millions d'euros. 

De plus, il y a également eu plusieurs investissements beaucoup plus gros, comme Deezer, deuxième plus gros investissement en Europe pour 2016, montrant que non seulement l'investissement dans les startups se porte bien, mais un nombre certain d'elles réussissent à "transformer l'essai" et à atteindre une vraie échelle importante. 

Que des bonnes nouvelles, en somme, pour un continent qui sur le plan économique en a bien besoin.

A LIRE AUSSI : Le plus gros phénomène viral de 2015 n'était pas un accident : il a été orchestré par une startup fondée par Madonna

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€