Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

École numérique : Vincent Peillon dévoile les mesures phares

La France a accumulé pas mal de retard dans le domaine. Elle est 24e sur 27 pays de l'OCDE.

Rien ne sert de courir...

Publié le
École numérique : Vincent Peillon dévoile les mesures phares

Vincent Peillon, ministre de l'Education. Crédit Reuters

Raccordement des zones rurales au très haut débit, équipement des établissements, formation des profs aux usages, production de ressources pédagogiques et services pour élèves, parents et profs... Vincent Peillon a présenté jeudi sa "stratégie globale" pour l'éducation numérique. Les cinq grandes lignes du plans :

  • Appréhender toutes les dimensions du numérique de l'équipement, du raccordement à la maintenance, aux contenus, à la formation des acteurs.
  • Combler son retard. La formation des enseignants aux usages du numérique n'a jamais été abordée, pas plus que l'offre de contenus pédagogiques de qualité. La France est effectivement 24e sur 27 pour l'utilisation du numérique dans l'éducation, selon l'étude Pisa de l'OCDE.
  • Réduire les fractures territoriales et sociales. La plupart des métiers de demain nécessiteront des compétences numériques.
  • Des services numériques pour élèves, parents et professeurs, seront mis en place entre 2013 et 2017 : contenus pour apprendre l'anglais en primaire, sujets d'examens et corrections en ligne, démarches administratives dématérialisées, "campus numérique" et réseau social pour les enseignants, site Web avec infos sur la vie scolaire dans les écoles.
  • Le projet de loi sur l'école prévoit un service public de l'enseignement numérique et de l'enseignement à distance et l'encouragement d'une "filière d'édition numérique pédagogique française".

En revanche, pas un mot sur l'interdiction en vigueur des téléphones portables dans les écoles et les collèges, ni sur les filtrages. Pourtant, il va bien falloir éduquer les élèves pour qu'ils soient à même d'utiliser internet.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jmpbea - 13/12/2012 - 22:59 - Signaler un abus un prince italien disait

    "quelle que soit la couleur de l'uniforme de mes soldats, ils fuiront toujours devant l'ennemi", nous en sommes malheureusement là....c'est par la qualité et le professionnalisme des enseignants et pas par des appareils (qui peuvent aider, bien sûr) que la bataille de l’illettrisme des enfants jusqu'en sixième se gagnera. Il ne suffit plus qu'un enseignant dispense ses heures de cours et rentre chez lui en oubliant l'école ou le lycée, il faut qu'il le vive...

  • Par kettle - 13/12/2012 - 23:15 - Signaler un abus Ca va couter des millions

    La moindre page equivalente a WikiPedia va etre facturé 20 000 euro

  • Par svt - 14/12/2012 - 00:48 - Signaler un abus M. Peillon va affronter son premier mammouth

    A la conjoncture de l'éducation nationale et du monde de l'informatique il se trouve un mammouth auquel M. Peillon va devoir se mesurer. Ce mammouth s'appelle Renater. Avec son inertie et sa charte, cet bestiau a une capacité d'enlisement de n'importe quelle réforme utile qui est parfaitement redoutable. Mais d'autres prédateurs attendent le ministre, à commencer par la multitude de vendeurs de soupe, de services et d'usages qui ne manqueront pas de lui présenter leurs vessies pour des lanternes. Courage M. Peillon, mais n'oubliez pas de vous entourer de techniciens désintéressés pour prendre les bonnes décisions : le monde associatif est plein de gens très compétents qui vont aideront, appuyez-vous sur eux.

  • Par Cap2006 - 14/12/2012 - 07:19 - Signaler un abus Les outils ne changeront rien au manque d'efficience de l'E.N.

    Le 21° siecles n'a pas besoin d'enfants sevrés d'outils numérique.... - ils se débrouillent très bien tous seuls... - les outils d'aujourd'hui ne seront pas ceux dans 10 ans.... - l'essentiel est vraiment ailleurs : sur le fond.... Que souhaitons nous enseigner aux générations futures de travailleurs et de citoyen ? la définition du metier des années 50, revisitée par 68 est elle pertinente ? etc...

  • Par Salvatore Migondis - 14/12/2012 - 07:34 - Signaler un abus Peillon.. ou couillon..?

    "LOS ALTOS, Calif. — The chief technology officer of eBay sends his children to a nine-classroom school here. So do employees of Silicon Valley giants like Google, Apple, Yahoo and Hewlett-Packard. But the school’s chief teaching tools are anything but high-tech: pens and paper, knitting needles and, occasionally, mud. Not a computer to be found. No screens at all. They are not allowed in the classroom, and the school even frowns on their use at home." L'inspecteur gadget a tout compris..!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€