Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

DSK : il prédit une dissolution de l'Assemblée nationale pour 2015

C'est Julien Dray qui s'est laissé aller à cette confession, dans le dossier consacré par le "Point" à l'ancien directeur du FMI.

Fin de cycle

Publié le
DSK : il prédit une dissolution de l'Assemblée nationale pour 2015

Sera-t-il visionnaire ? Dominique Strauss-Kahn a, selon les dires de l'ancien député PS Julien Dray, des idées bien précises sur le devenir de la majorité socialiste au pouvoir. Et il est plutôt sombre : non content de considérer que la moitié du gouvernement actuel est constituée de "brêles", l'ancien directeur du Fonds Monétaire International (FMI) considère également que son assise parlementaire ne tiendra pas.

"Il est le premier, dès juillet 2012, à avoir pronostiqué une dissolution en 2015" note Dray à l'hebdomadaire.

Cette crainte monte de plus en plus dans les rangs socialistes avec, selon toute vraisemblance, la perte du Sénat d'ici les prochaines élections sénatoriales qui se tiendront le 28 septembre prochain. Mais pas question, selon le conseiller en communication Stéphane Fouks, de faire de DSK un homme providentiel pour la gauche : "il n'est plus candidat à rien" a-t-il assuré. A moins que...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 27/06/2014 - 21:01 - Signaler un abus Mme Irma DSK voit plus dans le futur du PS que dans son passé!

    Car le passé du PS, c'est DSK! Il est donc en pertie responsable de la déconfiture totale gauchiste qui verra son apogée en 2015, c'est certain!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€