Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Droits de succession : Macron exclut une réforme et désavoue Castaner

Alors que le délégué général de la République en Marche avait déclaré vouloir lancer "une réflexion" sur le sujet, Emmanuel Macron a coupé court.

Mise au point

Publié le
Droits de succession : Macron exclut une réforme et désavoue Castaner

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

L'initiative de Christophe Castaner n'aura pas fait long feu. Vendredi 14 septembre, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement déclarait vouloir lancer "une réflexion" sur la fiscalité des successions en vue de lutter contre la "progression des inégalités de naissance". Ce lundi, Emmanuel Macron a mis les choses au point : il n'y aura aucune réforme en ce sens.
 
Le chef de l'État "a formellement exclu toute modification des droits de succession sous sa présidence", a indiqué l'Élysée. En avril 2016, celui qui était alors ministre de l'Économie s'était pourtant dit favorable à un alourdissement des droits de succession. "Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF", avait-il indiqué à la revue Risques.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pitron67 - 17/09/2018 - 19:34 - Signaler un abus incroyable

    chaque jour ils inventent un nouvel impôt .C'est leur activité principal après s'être servis dans la caisse et d'en faire profiter leurs copains ,,,,a vomir!!!!!

  • Par Anouman - 17/09/2018 - 19:44 - Signaler un abus succession

    En fait Macron est probablement à l'origine de cette idée mais comme pour la taxe TV les LREM lancent des jalons de leur prochaine politique. Ils ont sans doute encore en réserve la taxation des propriétaires de leur résidence principale (en plus du foncier). Quand on élit des coupe-jarrets il ne faut pas s'étonner qu'ils aient plein d'idées pour vous plumer.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 17/09/2018 - 22:22 - Signaler un abus imagination débordante pour

    imagination débordante pour plumer les pigeons (classes moyennes et retraités) , en panne complète d'idées pour faire des économies sur le train de vie de l'Ètat , C'est beaucoup plus difficile et ça ne paye pas rapidement , or dans la haute finance macronienne le retour sur investissement doit être très rapide ....

  • Par vangog - 18/09/2018 - 10:31 - Signaler un abus A chaque jour suffit sa peine (socialiste)!

    Aujourd’hui, c’est la (nouvelle) augmentation du diesel (qui ne sera bientôt qu’une immense taxe à lui tout seul)! Demain, ce seront les droits de succession, inch benallah... »Oooooh, les chevaux! Castaner, ne marchons pas trop vite, car on pourrait rater le gouffre! »

  • Par jc0206 - 18/09/2018 - 16:33 - Signaler un abus Macron désavoue aujourd'hui .....

    Pour mieux nous la mettre profond demain. Ce mec est un fourbe qui n'a pas une once d'idée pour sortir la France du merdier dans lequel il l'a mise pendant le quinquennat de son gourou Mimolette.

  • Par GPM - 18/09/2018 - 18:03 - Signaler un abus Erreur de calendrier

    Aux européennes les retraités aisés votent. Et ils ont déjà été bien gâtés par Macron. La réforme des droits de succession ressortira apres les élections.

  • Par lecteur d'infos - 18/09/2018 - 19:21 - Signaler un abus On en reparle dans quelque temps ?

    Jupiter a poussé son coup de gueule ... mais quelque chose me dit qu'avec le ralentissement de la croissance, les scénarios budgétaires vont vite redevenir intenables et qu'il va falloir actionner à nouveau le levier fiscal ! Les droits de succession pourraient bien revenir sur le tapis !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€