Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump affirme avoir fait plier les alliés des Etats-Unis sur la question des dépenses de l'OTAN

Le président américain a indiqué qu'il avait réussi à faire évoluer la position de ses alliés sur les questions budgétaires liées à l'OTAN, en marge du sommet décisif à Bruxelles.

Avancées

Publié le
Donald Trump affirme avoir fait plier les alliés des Etats-Unis sur la question des dépenses de l'OTAN

 Crédit Tatyana ZENKOVICH / POOL / AFP

Donald Trump a affirmé ce jeudi avoir obtenu l'engagement des Allés des Etats-Unis à accélérer la cadence pour augmenter leurs dépenses militaires. 

Le président américain s'est montré "très content" des résultats obtenus. 

Le locataire de la Maison Blanche s'est exprimé lors d'une conférence de presse, non programmée, juste avant de quitter Bruxelles pour Londres. 

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, s'est ensuite exprimé sur cette question.

"Depuis l'élection de M. Trump, de l'argent frais est arrivé : 41 milliards de dollars supplémentaires pour les dépenses militaires des Alliés, ce qui est substantiel. Nous avons besoin de nouvelles augentations substantielles".

Les leaders de 29 pays membres de l'Alliance restent mobilisés vis-à-vis de l'engagement souscrit en 2014. Ils doivent notamment consacrer 2% de leur PIB aux dépenses de défense à l'horizon 2024. 

Une quizaine de nations dont le Canada, l'Italie, l'Espagne, la Belgique et l'Allemagne sont très loin de l'objectif avec moins de 1,4 % de leur PIB consacré à la défense pour 2018. Certaines nations seraient même incapables de respecter l'engagement de 2024. L'Allemagne a prévu de consacrer 1,5% de son PIB pour les dépenses militaires en 2025.  

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 12/07/2018 - 22:27 - Signaler un abus Oui, Donald a encore gagné! Et les europeistes

    se sont fait rouler dans la farine, encore une fois...la bonne solution était de laisser mourir l’OTAN de sa belle mort, car l’OTAN a totalement échoué à défendre l’Europe contre l’invasion islamiste. Et la bonne solution était de créer, sur la dépouille de l’OTAN, une défense européenne, sous l’égide de l’Europe des Nations libres qui rendra leur identité aux peuples d’Europe, l'année prochaine...cette défense européenne, dont le conseil des Ministres d’Innsbruck, sous la Présidence autrichienne, a posé la première pierre (Police des frontières européennes) sera seule capable de défendre les frontières européens contre l’invasion organisée par pays islamistes et extrême-gauche europeiste...mais Donald a obtenu de l’Allemagne qu’elle augmente son budget défense de 1% à 2% (soit 35 milliards d’euros supplémentaires) et ce sont 35 milliards d’euros qui ne serviront pas a l’expansionnisme allemand...mais une défense allemande, sous la direction s’une folle immigrationniste comme Merkel, ça fait peur...cette femme peut virer Hitler aussi brutalement qu’elle avait épousé le socialisme est-allemand..

  • Par aristide41 - 13/07/2018 - 12:16 - Signaler un abus Mais Vangog

    L'Europe des Nations libres a déjà existé. C'était celle de 14-18 et de 39-45. On ne s'entend déjà pas alors qu'on y est carrément obligés par l'U.E qu'est ce qui vous fait penser que les nationalismes exacerbés qui se débattent comme de beaux diables pour survivre vont mener à une Europe unie? Moi aussi l'humiliation que nous inflige les Etats Unis me tue. Ce serait tellement jouissif de leur mettre un pied, de les foutre dehorS; Mais une Europe des Nations libre me semble un belle illusion, eNcore plus illusoire que l'U.E

  • Par vangog - 13/07/2018 - 13:40 - Signaler un abus @aristide-41 Non, la différence est l’Euro...

    Bien qu’il ait été très mal mis en place par les europeistes. (Il fallait exiger une convergence des compétitivités et economies avant, et non après...), il paraît évident que l’Euro est irréformable actuellement. Tout en conservant l’Euro, une Union européenne, fondée sur des frontières européenes, une véritable défense et une identité européenne n’a jamais existé ...l’ENL la mettra en en place, après avoir gagné les élections europe3nnes, en 2019...

  • Par gerint - 13/07/2018 - 15:08 - Signaler un abus Moi je ne suis pas pour une défense européenne

    Mais pour une puissante défense française et des alliances au cas par cas, nos intérêts divergent trop d’un pays à l’autre même si nous pouvons globalement aboutir à un pacte de non agression mutuelle. Il est plus facile d’appliquer par exemple une politique migratoire dans les limites d’un pays que d’un continent. Il n’y a pas de peuple européen et c’est très bien ainsi,

  • Par vangog - 13/07/2018 - 20:28 - Signaler un abus Les intérêts d’une défense européenne...

    telle qu’elle sera mise en œuvre par l’Union des Nations, en 2019, est triple: créer une motrice créative et entraînante pour l’industrie européenne, telle que les USA en ont profité, durant des décennies...individualiser une entité géographique défensive qu’idée à respecter les frontières européennes ...et former le creuset d’une identité européenne commune, telle que n’a jamais pu le réaliser l’UE, par idéologie retrograde...tout ceci dans le respect des Nations et de ses peuples européens. Ceci implique de virer les archéo-ecolo-trotskystes de la CJUE et de la CEDH, et de réformer les institutions européennes dans un sens beaucoup plus démocratique...quasiment presque populiste!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€