Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump obtient 30/30 à son test cognitif, et compte ainsi faire taire les rumeurs de folie

L'opposition le disait fou : le Président des Etats-Unis d'Amérique s'est donc volontairement plié à test cognitif, qu'il a passé avec succès.

Genious

Publié le
Donald Trump obtient 30/30 à son test cognitif, et compte ainsi faire taire les rumeurs de folie

Ronny Jackson, médecin de la Maison Blanche, a annoncé la nouvelle mardi 16 janvier : après avoir passé le test cognitif de Montréal, protocole médical considéré comme fonctionnel pour détecter des cas de troubles mentaux, le Président Donald Trump s'en est très bien sorti. Il a même obtenu la note de 30/30, alors que le test considère qu'au-delà de 26, toute inquiétude peut être levée.

Vous voulez savoir si vous êtes au niveau du Président de la nation la plus puissante du monde ? Jetez un œil à cet version du test.

Le but de Donald Trump, qui a demandé à passer ce test, était fort simple : faire taire les rumeurs de plus en plus persistantes qui le disaient déséquilibré ou même complètement fou. Ces rumeurs avaient le vent en poupe depuis la publication du livre choc du journaliste Tom Wolff. Certains commentateurs pointent cependant encore du doigt un test inadapté aux troubles qu'on devrait détecter sur le Président. Et fou ou pas le président devra prouver qu'il est capable de gouverner son pays. Mais pour ça, il n'existe pas de simulateur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/01/2018 - 13:56 - Signaler un abus Toute inquiétude peut être levée...

    excepté chez ceux qui ont peur de tout, peur du progrès, peur des réformes, peur du vote démocratique, peur de l’avenir, peur que le ciel leur tombe sur la tête, comme ces gauchistes français type Hidalgomygode (enfin, française...), qui critiquent un homme , sans même le connaitre- et tout simplement parcequ’il n’est pas atteint de la maladie immigrationnistes qu’ils souhaitent inoculer à toute l’humanité...des lâches et des collabos!

  • Par gerint - 17/01/2018 - 14:09 - Signaler un abus Les accusateurs de Trump finissent par lui rendre service

    En lui donnant les moyens de leur répondre efficacement.

  • Par von straffenberg - 17/01/2018 - 19:11 - Signaler un abus Consternant

    Tout ceci ne vole pas haut on oublie vite que DONALD a été élu à une large majorité ,les cerveaux américains seraient ils anesthésiés ? Cette acharnement notamment de certains journaliste a faire bonne figure avec de l'anti Trump aprés l'anti Poutine l'anti Fillon l' anti Marine , l'anti Bachar .Remettre un peu d'objectivité dans les médias serait une bonne chose ,respecter les choix populaires également .

  • Par Anouman - 17/01/2018 - 20:21 - Signaler un abus Preuves

    "Et fou ou pas le président devra prouver qu'il est capable de gouverner son pays." Pour le moment il s'en sort bien.

  • Par A M A - 18/01/2018 - 10:57 - Signaler un abus la presse cosmopolite dite française

    C'est tellement évident qu'il est loin d'être un c...Mais pourquoi cette aigreur de la presse cosmopolite dite française contre un Président américain qui a l'air de faire correctement son job? Si seulement chez nous on pouvait caresser l'espoir qu'il en serait de même...

  • Par emem - 18/01/2018 - 14:54 - Signaler un abus Question de look

    Trump n'est pas fou mais il se coiffe mal. Hollande devrait lui passer son coiffeur à 10000 euros par mois

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€