Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump évoque une possible" option militaire" au Venezuela

Caracas a condamné cette menace, la qualifiant d"acte "de folie" et de "suprême extrémisme".

Sheriff of the world

Publié le
Donald Trump évoque une possible" option militaire" au Venezuela

Un président américain qui montre à ce point ses muscles, ce n'est pas très original, mais cela faisait quelques années que ce n'était pas arrivé. Vendredi, Donald Trump, déjà engagé dans un bras-de-fer avec la Corée du Nord, a déclaré que Washington envisageait une opération militaire pour ramener le calme au Venezuela. "Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire", a affirmé le patron de la Maison Blanche, lors d'un échange avec des journalistes dans son golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il se trouve actuellement en vacances.

"Nous avons des troupes dans le monde entier qui sont parfois très loin. Le Venezuela n'est pas très éloigné et les gens souffrent et les gens meurent" a-t-il poursuivi, entouré du secrétaire d'État Rex Tillerson et de l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley. Le Pentagone a toutefois indiqué ne pas avoir reçu d'ordre en ce sens de la part du président américain. 

Le ministre de la Défense du Venezuela, Vladimir Padrino, a estimé que cette menace était un "acte de folie. C'est un acte d'extrémisme suprême, a déclaré vendredi, à la télévision nationale. En tant que soldat, je me tiens au côté des forces armées du Venezuela et du peuple". Quant au président Nicolás Maduro, mis au ban de la communauté internationale, il avait promis la veille de répondre "les armes à la main" à une agression américaine.

Le pays d'Amérique Latine connaît une crise politique sans précédent. L'ONU a dénoncé la semaine dernière «un usage excessif de la force» lors des manifestations hostiles au pouvoir. Des manifestations au cours desquels plus de 120 personnes sont mortes ces quatre derniers mois.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 12/08/2017 - 15:04 - Signaler un abus Hyper dangereux, le golf!...

    tous ces trous, ces fosses, ces monticules, le grand air frais... il semble que ça entretienne l'imagination militaire! ça lui fait du bien, le golf, à Donald...

  • Par toupoilu - 12/08/2017 - 15:57 - Signaler un abus Claude Goasguen avait probablement raison.

    .

  • Par Liberte5 - 12/08/2017 - 19:40 - Signaler un abus D. Trump fait le boulot que n'a pas fait Obama.

    Le peuple Vénézuélien souffre sous la coupe d'un dictateur et d'un régime bientôt totalitaire. Il faudrait laisser faire? Toutes les bonnes âmes qui pleurent sur les migrants , se taisent , ne dénoncent pas ces crimes commis par un régime sanguinaire. Il faut libérer le peuple Vénézuélien de cette dictature et remettre la démocratie en vigueur dans ce pays.

  • Par Stargate53 - 13/08/2017 - 09:32 - Signaler un abus A quoi sert l ONU ?

    Ce machin devrait agir et pas laisser de telles dictatures s installer ! Sinon on peut le supprimer s il n a pas d utilité ! Il est incroyable que de tels organismes soient devenus des motifs de dépenses et de points de chute pour politiques en quête de postes prestigieux et de paye uniquement. Triste parodie de dialogue mondial !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€