Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump s'est exprimé à la tribune de l'assemblée générale de l'ONU

Iran, relations commerciales, patriotisme politique et économique : Donald Trump a fait du Trump.

Discours

Publié le
Donald Trump s'est exprimé à la tribune de l'assemblée générale de l'ONU

 Crédit NICHOLAS KAMM / AFP

Le président américain Donald Trump s'est exprimé à la tribune de l'assemblée générale de l'ONU devant 130 chefs d'Etat et de gouvernement. Il a commencé par un bilan très élogieux de son action à la Maison-Blanche. « En moins de deux ans, mon administration a accompli plus que presque toute autre administration dans l'histoire de notre pays. C'est vrai. » a-t-il déclaré suscitant les rires de l'assemblée. Puis, Trump a abordé la question de la souveraineté et a expliqué préférer « l'indépendance et la coopération plutôt que la gouvernance internationale » « Les Etats-Unis ne vous diront pas comment travailler, comment vivre ou comment croire.

Nous vous demandons simplement que vous respectiez notre souveraineté. »

Corée du Nord

Sur le dossier de la Corée du Nord, Trump s'est félicité des progrès dans les relations entre les deux pays. « Les missiles et les roquettes ne volent plus tous azimuts, les essais nucléaires ont cessé, certaines installations militaires ont déjà été démantelées » a-t-il expliqué.

Etat islamique

« Je suis heureux d'annoncer que les assassins assoiffés de sang de l'EI ont été chassés du territoire qu'ils occupaient en Irak et en Syrie ».

Syrie et Iran

Sur le cas de la Syrie, Donald Trump a commencé par promettre une « réponse » si des armes chimiques devaient encore être employées et insiste sur l'idée que « toute solution à la crise humanitaire en Syrie passe par une stratégie visant à remédier à la situation et au régime corrompu de l'Iran. Les dirigeants iraniens sèment chaos mort et destruction sur leur passage. » 

Toujours sur l'Iran, le président a expliqué que « Les principaux soutiens du terrorisme ne pevent pas être autorisés à détenir les armes les plus dangereuses de la planète » et a défendu sa décision de quitter l'accord pris sur le nucléaire iranien en assurant  qu' « il y en aura d'autres ». 

Economie

Le locataire de la Maison-Blanche a ensuite abordé les questions économiques. Fidèle à son programme il a justifié la guerre économique qu'il mène à la Chine et a déclaré rejeter « l'idéologie du mondialisme » et « embrasser la doctrine du patriotisme ». 

CPI

S'exprimant ensuite sur la Cour pénale internationale, Donald Trump a assuré que cette dernière n'avait « aucune légitimité » et que les Etats-Unis n'y ont jamais adhéré.

Immigration 

«Les Etats-Unis ne participeront pas au nouveau pacte mondial sur la migration. La migration ne devrait pas être régie par un organe international, qui ne rend pas de comptes à nos citoyens » a expliqué le président américain

Fin du discours

Enfin, Donald Trump a appelé au rétablissement de la démocratie au Venezuela et a appelé les Nations-Unies à se joindre à cet appel.  Il a ensuite rendu hommage à la Pologne dont le peuple « défend son indépendance, sa sécurité et sa souveraineté ». Pour finir son discours, le président a déclaré : « J'ai dit à nos négociateurs que les Etats-Unis ne paieraient pas plus de 25% du budget de maintien de la paix" de l'ONU ». Il assure qu'à l'avenir «  nous ne verserons de l'aide étrangère qu'aux pays qui nous respectent et, très franchement, qui sont nos amis ». 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par hermet - 25/09/2018 - 18:03 - Signaler un abus Merci donald

    Enfin du bon sens, bon il tape fort sur l'Iran mais c'est pour mieux négocier derrière j'imagine.

  • Par vauban - 25/09/2018 - 18:19 - Signaler un abus Enfin un dirigeant qui ne manie pas’ la langue de bois

    Pas un discours de .....ce.mot que l.on a plus de droit de dire sans se faire traiter ´ dumotphobe’...

  • Par Le gorille - 25/09/2018 - 20:41 - Signaler un abus Ce n'est pas du Trump

    Non : ce n'est pas le mépris qui doit être en titre, mais des félicitations ! Quelqu'un qui est droit dans ses bottes. Merci Trump ! Il peut faire aussi des erreurs: il est homme.Mais il a vraiment secoué l'Occident. J'attend la suite.

  • Par vangog - 26/09/2018 - 12:38 - Signaler un abus D’accord avec la doctrine du patriotisme!

    C’est elle qui fait gagner les USA, dans de très nombreux domaines...bientôt, la France, lorsqu’on aura éjecté la bande à Macrouille...

  • Par gerint - 26/09/2018 - 14:26 - Signaler un abus Trump: c'est autrement plus concret que ce que dit notre coq

    Et il a des résultats, lui.

  • Par gerint - 26/09/2018 - 14:33 - Signaler un abus Macron face à Trump

    L'impuissant qui pérore face à celui qui agit et change la donne.

  • Par Liberdom - 27/09/2018 - 02:50 - Signaler un abus Que vouliez qu'il fît ?

    Ben oui Trump a fait du Trump et en quoi cela gêne-t-il les merdias ? Le plein emploi dans son pays, bientôt la paix en Corée et un tour de vis aux enturbannés de Téhéran que l'Europe (dont notre doctissime Fabius) a rangé dans les nations fréquentables. Oui Trump fait du Trump et tant mieux pour les USA. Le foutriquet, lui, fait du Macron et en même temps lcontraire et bizarrement ça ne marche pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico Rédaction

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€