Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump s'en prend encore à la presse avec ces "Fake News Awards"

Le président américain a épinglé les médias américains qui diffuseraient, selon lui, des informations erronées. Et il fustige également le prix Nobel d'économie, Paul Krugman.

Ladies and gentlemen...

Publié le
Donald Trump s'en prend encore à la presse avec ces "Fake News Awards"

Les prix "Fake News" de Donald Trump ressemblent un peu à ceux décernés lors d’une cérémonie des Oscars : sans surprises. Grand pourfendeur des médias, le président milliardaire a décerné ses polémiques "fake news winners", via un lien posté sur Twitter qui renvoie sur le site officiel du parti républicain. "2017 a été une année de partialité acharnée, de couverture médiatique malhonnête et même de fausses informations scandaleuses. Des études ont démontré que plus de 90% de la couverture médiatique du président Trump est négative" est-il écrit en préambule.

Au palmarès de ces curieux "awards", on retrouve CNN, le New York Times ou encore le Washington Post, cibles habituelles du milliardaire. Le premier prix du classement est attribué non pas à un journaliste mais à un chroniqueur, le Prix Nobel d’économie Paul Krugman, qui travaille pour le quotidien new-yorkais..

Dans un tweet, le président américain -lui-même accusé de diffuser de fausses informations - a ensuite semblé vouloir apaiser les tensions. "A part certaines couvertures médiatiques très corrompues et malhonnêtes, il existe beaucoup d'excellents journalistes que je respecte et beaucoup de BONNES NOUVELLES dont les Américains peuvent être fiers !" a-t-il lancé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/01/2018 - 09:38 - Signaler un abus La dérive des médias vers la gauche et l’ultra-gauche

    a été réalisée sous Obama, car les gauchistes ont toujours eu besoin de donner un gros coup de pouce à la démocratie pour leur donner tous les pouvoirs...cette dérive fascisante des médias, que la France macroniste et en régression démocratique (voir la victoire des fascistes de NDDL) considère comme normal, les USA de Donald parviennent à la combattre! Ceci prouve que les USA sont encore une grande démocratie, qui sait défendre sa liberté d’expression contre le NOM, qui a colonisé les médias serviles, pour mettre en place sa dictature à sens unique...

  • Par eva - 18/01/2018 - 15:32 - Signaler un abus amsallem

    Y'en a marre du présideny " milliardaire " et les autres ils étaient pauvres peut étre ,? Il a raison de se defendre contre ces médias guauchistes , ça nous change du politiquement correct , OUF !

  • Par eva - 18/01/2018 - 15:34 - Signaler un abus amsallem

    Gauchistes bien sur .

  • Par accurate - 18/01/2018 - 20:02 - Signaler un abus D'accord avec Eva

    Pourquoi le Président "milliardaire" , le Président point. Chaque fois que vous citez Kennedy vous dîtes l'ex-Président milliardaire? De même les bush, clinton ... étaient loin de faire la manche. Carter était milliardaire, Johnson? Et s'il avait été pauvre vous diriez le Président prolo? Il a par ailleurs raison, j'étais abonné au New York Times, j'ai résilié mon abonnement pendant la campagne électorale en leur disant que le NYT n'était pas un journal mais un tract.

  • Par Liberte5 - 18/01/2018 - 21:54 - Signaler un abus En tout cas, D. Trump vient de faire rentrer les Mds$ d'Apple!!!

    350Mds$ avec 35 Mds$ d'investissement sur 5 ans pour créer 20000 emplois.Il a raison de taper sur la gueule de ces médias de gauche qui mentent comme ils respirent. Il fait le boulot que cet incompétent d'Obama, n'a pas fait. Enfin un président qui défend les valeurs de l'Occident et ne se couche pas devant la gauchosphère médiatique.

  • Par JonSnow - 18/01/2018 - 23:03 - Signaler un abus Trump a raison

    Je suis la presse américaine via des sites alternatifs et un blogueur pro-Sanders pour qui j'ai le plus grand respect. Il confirme le parti-pris acharné pro-Clinton et anti-Trump de 90% des medias américains, les mêmes qui n'ont toujours pas digéré la victoire de Clinton et veulent absolument trouver des causes extérieures à sa défaite. Ce sont eux les véritables adeptes de la théorie du complot. La très faible variation de points de vue dans la presse américaine mainstream, et sa russophobie extrème, sont aussi préoccupantes pour la démocratie. La couverture médiatique anglo-saxonne sur la Syrie a été une honte, une preuve qu'il n'y a plus d'analyse objective dans cette presse qui se contente de recracher ce que lui dicte l'Etat profond qui tire les ficelles.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€