Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump choisit le néoconservateur John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale

Ce partisan d'une intervention en Corée du Nord va remplacer le général H.R. McMaster.

En piste

Publié le
Donald Trump choisit le néoconservateur John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale

"Je suis heureux d'annoncer qu'à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale". C’est par ce tweet que Donald Trump a nommé John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, tout en signifiant son départ au général H.R. McMaster. D’après Le Figaro, le conseiller à la sécurité nationale est un rouage clef pour orienter les décisions de politique étrangère, vers la paix comme vers la guerre.

La nomination de ce néoconservateur assumé (farouche partisan de l’invasion américain de l’Irak en 2003, décision pourtant fustigée par l’actuel président des Etats-Unis) intervient au moment d'aborder des négociations historiques avec la Corée du Nord et alors que se profile l’échéance cruciale sur l'avenir de l'accord sur nucléaire iranien.

Chroniqueur régulier de la chaîne conservatrice Fox News, Bolton a été brièvement ambassadeur américain aux Nations unies. L’ex-diplomate à la moustache imposante (que Trump trouvait visiblement "ringarde") est un adepte d’une Amérique qui montre ses muscles : il a souhaité publiquement l’emploi de la manière forte à propos de l’Iran comme de la Corée du Nord.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberte5 - 23/03/2018 - 18:51 - Signaler un abus D.Trump choisit ses colaborateurs en fonction de leur compétence

    et surtout en fonction de leur aptitude à mettre en application de sa politique. D. Trump est bien décidé à faire reculer les systèmes totalitaires : Iran , Cor&e et Chine entre autres. Cela contrairement à la politique d'apaisement (de lâcheté) de B.Obama. L'occident n'a cessé de reculer, de se coucher depuis 20 ans devant ces nations totalitaires que ce soit sur le plan géopolitique ou sur le plan économique et ce notamment pour la Chine.Nos dirigeants ont abandonné leur peuple. D. Trump relève le défi.

  • Par vangog - 23/03/2018 - 19:50 - Signaler un abus Oui, Donald effectue le job!

    le job que les lâches n’ont pas eu le courage de faire...après quelques dizaines d'années de soumission par l’OMC du socialiste Lamy, faire revenir la Chine et son pit-bull coréen à la table des négociations est un challenge que réussira à relever Donald.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€