Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump aurait divulgué à Moscou les détails d'une opération secrète israélienne contre l'Etat islamique

Selon des informations du magazine Vanity Fair, les services secrets israéliens avaient réussi à mettre sur écoute l'organisation djihadiste.

Confiance trahie ?

Publié le
Donald Trump aurait divulgué à Moscou les détails d'une opération secrète israélienne contre l'Etat islamique

Selon des informations du magazine Vanity Fair, Donald Trump a divulgué à des responsables russes les détails d'une mission classée "top secret", menée en mai dernier par le Mossad et le commando d'élite "Sayeret Matkal", dans un territoire de l'Etat islamique en Syrie.

Vanity Fair s’appuie sur les témoignages d’experts des opérations du renseignement israélien, qui décrivent une impressionnante action d’espionnage. Selon le magazine, deux hélicoptères Sikorsky CH-53 transportant des commandos israéliens et des agents du Mossad se sont rendus au nord de la Syrie. L'équipe a ensuite été transférée en jeep vers leur cible, où les commandos ont monté la garde pendant que les agents du Mossad installaient un dispositif espion, mettant sur écoute une cellule de l’État islamique.

Grâce à ce dispositif, les services secrets auraient ont eu la confirmation que l’organisation djihadiste avait développé des bombes destinées à être placées dans des ordinateurs portables, et que ces explosifs ne pouvaient pas être détectées par les services de sécurité des aéroports.

Israël a partagé cette information avec les Etats-Unis. Le président américain aurait alors révélé ses détails à Serguei Lavrov, ministre des Affaires étrangères,  et Serguei Kislyak, qui était à ce moment l’ambassadeur russe à Washington, le 10 mai dernier, lors d’une réunion à la Maison Blanche. Une décision qui a provoqué la colère des Israéliens, ses derniers craignant notamment que la Russie partage ses informations avec l’Iran. "Trump nous a trahis" lâche notamment un officier israélien dans les colonnes de Vanity Fair.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 24/11/2017 - 13:03 - Signaler un abus Trump a trop parlé

    comme je n'ai pas envie de dire du mal de lui (il y a assez de monde pour cela), je vais féliciter le Mossad. J'adore leurs actions secrètes il n'y a aucun problème mais les chefs du Mossad qui tournent travaillistes quand ils sont à la retraite comme les chefs d'état major sont insupportables de bêtise. Une remarque importante cependant, j'espère que le membre de l'EI retourné par les services secrets sur place en Irak est encore vivant et qu'il va s'en remettre d'avoir aidé les Israéliens car a priori ils croyaient que c'était des opposants à l'EI, c'est tout. En tout cas merci puisque cela a pu éviter des explosions dans les avions...les terroristes ont toujours assez d'imagination pour tuer le plus possible.

  • Par philippe de commynes - 25/11/2017 - 11:48 - Signaler un abus C'est trump

    qui a tweeté cette affaire ? Poutine qui a permis à RT d'en faire sa une ? Non et ce sont les gens qui déballent l'affaire à la presse du monde entier qui accusent trump d'avoir fait fuiter une opération hautement confidentielle ! L'hôpital qui se moque de la charité !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€