Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump accuse le Qatar de financer l'extrémisme religieux

Le président des États-Unis estime que l'isolement du Qatar marquera "peut-être le début de la fin de l'horreur du terrorisme".

Isolement

Publié le
Donald Trump accuse le Qatar de financer l'extrémisme religieux

Faisant écho à plusieurs pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite, qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, Donald Trump a publié ce mardi sur son compte Twitter un message dans lequel il accuse ce riche émirat de de soutenir financièrement les extrémistes religieux dans leurs projets terroristes. 

Le président des États-Unis estime que l'isolement du Qatar marquera "peut-être le début de la fin de l'horreur du terrorisme", indiquant que "tous les éléments pointent vers le Qatar" dans le financement de l'extrémisme religieux.

>>>> À lire aussi : Mécénat macabre : quand le Qatar et l'Arabie Saoudite sont soupçonnés de financer les djihadistes les plus radicaux

Le Qatar, allié solide des États-Unis, accueille sur son sol la plus grande base aérienne américaine dans la région, siège du commandement militaire chargé du Moyen-Orient.

En marge de cette déclaration, le Pentagone a cependant affirmé que les opérations militaires américaines au Qatar n'étaient "pas affectées" par la crise. "Au niveau des opérations militaires, il n'y a pas eu d'impact", a indiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 06/06/2017 - 21:15 - Signaler un abus Ah, ce Donald change des sans-couilles que vous élisez

    depuis trente ans!...Enfin, ce type a compris (et la moitié de l'Amérique avec lui) qu'il fallait s'attaquer aux sources de financement du terrorisme, et à tous les complices passifs des terroristes (juges laxistes, politiciens foireux qui diminuent les forces de police, CJUE irresponsablement complaisante du terrorisme, journaleux sectaires...). C'est une guerre qui fut déclenchée grâce à la complicité de ces lâches, et c'est une guerre qu'il faudra vaincre avec les résistants de tout poil. Donald en fait partie et s'affirme comme le fer de lance de la croisade anti-jihad. Les journaleux et les politiciens en plein syndrome Munichois (ce syndrome précède la collaboration pure avec l'occupant: les socialistes et centristes-girouettes en raffolent!) en restent médusés, car ils ne croyaient pas ça possible, ces sans-couilles...

  • Par assougoudrel - 07/06/2017 - 09:07 - Signaler un abus C'est Obama qui

    ne doit pas être content.

  • Par assougoudrel - 07/06/2017 - 09:15 - Signaler un abus Le journal le "Parisien" dit

    que le secteur du tourisme est aux abois aux USA, car Trump fait peur et on craint une baisse d'affluence.

  • Par ikaris - 07/06/2017 - 10:38 - Signaler un abus Soyons logique

    Si tout pointe vers le Qatar, mon bon Donald, il faut que les USA enclenchent les sanctions. Le très intéressant article de Atlantico qui traite des raisons profondes de cette soudaine mise en accusation du Qatar est nettement plus mesuré sur la bonne fois des acteurs ... mais au moins c'est bien que ces roulements de mécanique aient lieu "pour l'exemple".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€