Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le domicile de Philippe Val cambriolé

L'ancien patron de Charlie Hebdo s'est notamment fait dérober deux Rolex, une arme de poing ainsi que les coordonnées de Hollande et Sarkozy.

Fait divers

Publié le

 L'ancien directeur de Charlie Hebdo Philippe Val a été cambriolé lundi soir à Paris, révèle le Parisien et Closer. Les voleurs ont dérobé deux montes Rolex, d'une valeur de 5000 chacune, quelques objets précieux ainsi qu'une arme de poing de 7.65 millimètres.

Mais surtout, ses deux ordinateurs ont disparu. Ils contenaient toutes les informations personnelles de Philippe Val, à commencer par les coordonnées des deux anciens présidents de la République, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

La police a réussi à désactiver à distance un des deux ordinateurs tandis que le second est protégé par un code.

Récemment, c'est le numéro d'Emmanuel Macron qui avait été dérobé dans le téléphone d'un journaliste. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lazydoc - 26/09/2017 - 13:15 - Signaler un abus Si à 50 ans, tu n'a pas une Rolex

    ......,

  • Par ISABLEUE - 26/09/2017 - 15:00 - Signaler un abus j'espère qu'il n'y a pas les nouvelles coordonnées de Charlie.

    les rolex on s'en fout

  • Par Anguerrand - 26/09/2017 - 17:02 - Signaler un abus Ce n'est pas CHARLIE HEBDO qui dénonçait

    la Rolex de Sarko ? Donateur d'après l'attentat savent maintenant qu'ils ont contribué à l'achat de 2 Rolex et des bijoux. Voilà une fois de plus comment on utilise le misérabilisme pour dérouter les donations de personnes parfois modestes

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€