Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 30 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dmitri Medvedev estime que le monde est dans une "nouvelle guerre froide"

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré ce samedi à Munich que les relations entre la Russie et le monde occidental s'apparentent à une "nouvelle guerre froide".

L'avenir est un long passé

Publié le
Dmitri Medvedev estime que le monde est dans une "nouvelle guerre froide"

Les mots ont été prononcés lors de la Conférence de sécurité de Munich par Dmitri Medvedev, le Premier ministre russe :  "Les hommes politiques européens ont toujours pensé que la création d'une "ceinture d'amis" autour des frontières de l'UE pourrait constituer une garantie de sécurité. Quels sont les résultats de cette politique ? Pas de "ceinture d'amis" mais une "zone d'isolement. On peut dire les choses plus clairement: nous avons glissé dans une période de nouvelle guerre froide", a-t-il déclaré.

"Ce qui reste c'est une politique inamicale et fermée, selon nous, de l'Otan vis-à-vis de la Russie", a-t-il jugé

M. Medvedev a également appelé les Européens à réfléchir sur les contradictions entre l'Europe et la Russie, qui ne méritent peut-être pas les pertes dues aux sanctions antirusses, selon lui. "Nos positions diffèrent mais elles ne diffèrent pas autant qu'il y a 40 ans quand en Europe il y avait un mur", a souligné le premier ministre russe. "Il existe différents avis sur les perspectives de la coopération avec la Russie. (…) Avons-nous une chance de nous unir afin de répondre aux défis qui s'imposent? (…) Je suis absolument certain que oui", a-t-il dit.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 13/02/2016 - 15:45 - Signaler un abus Si ce n'est pas un appel du pied pour faire ...

    revenir à la raison les minables que certains d'entre nous au mis au pouvoir, cela y ressemble fort ! Mais raison est une mot qu'ils ignorent !

  • Par superliberal - 13/02/2016 - 16:59 - Signaler un abus Russie / USA / Europe

    Si l'Europe doit servir à quelquechose c'est bien de servir de pont entre nos cousins de l'Ouest et nos cousins de l'Est. Cette simili-guerre froide est ridicule. La France aurait pu jouer un rôle mais il faudrait pour ça qu'on greffe une paire de couilles au Flamby...

  • Par bjorn borg - 13/02/2016 - 17:08 - Signaler un abus moutons

    Merkel et Flanby qui suivent les US et qui disent amen, même au TAFTA !

  • Par de20 - 14/02/2016 - 13:03 - Signaler un abus Ce n est pas lui qui begaye

    Ce n est pas lui qui begaye mais nos vieille barbes cacochymes comme en 1940. Europe Boréale servirait bien mieux nos intérêts .

  • Par Hexagaulix - 14/02/2016 - 19:48 - Signaler un abus Une "nouvelle" guerre froide ?

    Pour qu'il y ait une "nouvelle" guerre froide, encore faudrait-il que la précédente ait pris fin ! J'ai visité Moscou et Saint-Pétersbourg en 2002, et ce n'est sûrement pas la conclusion que j'en ai tirée. J'ai remonté la Volga et ses superbes écluses, et si le pays et sa nature sont réellement magnifiques, on ne peut pas en dire autant de son peuple - y compris les russes exerçant dans ledit secteur du tourisme - que j'ai trouvé haineux envers l'occidental, nous considérant toujours comme le capitaliste à abattre ! Rien de changé depuis le James Bond "Bons Baisers de Russie" sorti en 1963, je suis rentré amer. Impressionné de cette manière en qualité de simple touriste, comment pourrait-il en être autrement de l'ambiance en termes de politiques planétaires dont l'individu lambda ne connaît que la partie émergée et désinformée des tenants et des aboutissants qu'on lui donne en pitance ? Sans oublier l'envie inassouvie d'expansionnisme des dirigeants russes...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€