Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Djihad en Syrie : enquête ouverte après le départ supposé de 11 membres d'une famille niçoise

Selon des informations d'Europe 1, ils auraient quitté la France via la Turquie.

Fuite

Publié le

La situation est de plus en plus préoccupante. Malgré les récentes mesures gouvernementales, rien n'y fait : les départs continuent. Ainsi, depuis des semaines des centaines de Français quittent le pays pour se rendre en Syrie afin de "faire le djihad". Selon les dernières estimations du ministère de l'Intérieur, il y aurait ainsi 1 000 Français présents actuellement en Syrie. Mais les forces de l'ordre constatent toujours des départs. En effet, selon des informations recueillies par Europe 1, les services de renseignements se sont saisis lundi de la disparition  de onze membres d'une même famille. Selon Europe 1, ils sont soupçonnés d'avoir quitté la région niçoise pour partir faire le djihad.

>>>> A lire sur le sujet : Recrutés sur Facebook pour le djihad : comment protéger les ados de cette menace et de toutes les autres sur les réseaux sociaux >>>>

>>>> Dans la tête d’un djihadiste : le monde vu par ceux qui ne se voient pas comme des terroristes mais comme des défenseurs de l’Islam contre le reste du monde >>>>>>>

La radio de la rue François 1er détaille : parmi ces supposés candidats au djihad il y  aurait la grand-mère, ses trois enfants et leurs conjoints (tous convertis à l'Islam, indique Europe 1) et leurs enfants, dont le plus jeune serait âgé de six mois.

Ils auraient pris la direction de la Turquie puis se seraient rendus en Syrie. 

Europe 1 ajoute qu'une enquête a été confiée à  la DGSI, la direction générale de la sécurité intérieure afin de faire toute la lumière sur cet étrange départ.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 08/10/2014 - 11:53 - Signaler un abus On est censuré si on écrit

    Bon débarras ??? Parce que si l'on ne se sent pas assez bien dans son pays pour aller se battre pour un autre, et en plus contre celui où l'on vit, en effet, il vaut mieux prendre l'air.. Bon débarras

  • Par langue de pivert - 08/10/2014 - 12:11 - Signaler un abus Qu'ils crèvent ! ☺

    Qu'ils crèvent ! ☺

  • Par jlm30 - 08/10/2014 - 13:35 - Signaler un abus Surtout qu'ils y restent

    Sale mentalité

  • Par Picquigny - 08/10/2014 - 16:18 - Signaler un abus Atlantico 17 juillet 2014

    Ces pays auxquels on ne pense pas et qui pourtant offrent toutes les chances de réussite aux candidats à l’expatriation.Le nombre d'expatriés français ne cesse d'augmenter. Face à ce phénomène, de nouveaux pays, parfois surprenants, leur ouvrent les bras, en leur promettant des chances de réussite parfois bien supérieures aux destinations traditionnelles de l'expatriation.

  • Par vangog - 08/10/2014 - 19:38 - Signaler un abus @ISABLEUE vous ne serez pas censuré par le FN!

    Car ses préconisations sont un contrôle ultra-renforcé de nos frontières, pour les gens qui veulent y rentrer...pas en sortir! Ainsi, ces apprenti-Djihadistes hésiteront à rejoindre les barbares, s'ils savent que leur retour conditionnera obligatoirement un passage par la case prison...et comme l'assimilation à la France sera devenue obligatoire...ne rentreront plus que ceux qui sont certains de s'y assimiler totalement, en laissant derrière eux leurs vieilleries religieuses ou idéologiques... Problème résolu, donc!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€