Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des dizaines de rassemblements contre l'état d'urgence aujourd'hui

A Paris, la manifestation a rassemblé 5500 manifestants selon la préfecture de police, 20.000 selon les organisateurs.

Colère

Publié le
Des dizaines de rassemblements contre l'état d'urgence aujourd'hui

Plusieurs dizaines de manifestations étaient organisées ce samedi dans toute la France pour protester contre l'état d'urgence, ainsi que le projet de déchéance de la nationalité. 

A Paris, entre 5.500 et 20.000 personnes ont défilé sous la pluie à l'appel des collectifs "Nous ne céderons pas" et "Stop état d'urgence", qui regroupent notamment des syndicats (CGT, FSU, Syndicat de la magistrature), des associations (Attac, Droit au logement, Droits devant, MRAP) et des organisations de défense des droits de l'homme (FIDH).

Environ 70 autres manifestations ont eu lieu en province. Des centaines de personnes ont ainsi défilé à Marseille, Toulouse, Nantes, Pau et Bayonne en cours de journée, alors qu'un projet de loi le prolongeant sera examiné dans les jours qui viennent au Parlement.

Les organisateurs de ces rassemblements demandent la levée immédiate de l'état d'urgence et l'abandon du projet de déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour des activités terroristes, "des mesures qui heurtent et mettent à mal nos libertés au nom d'une hypothétique sécurité", selon un communiqué des collectifs. "L'état d'urgence ne peut devenir un état permanent et les conditions de sa mise en oeuvre ne sauraient entraver la démocratie sociale, l'exercice de la citoyenneté et le débat public".

Quatre Français sur cinq sont favorables à une nouvelle prolongation de trois mois de l'état d'urgence à partir du 26 février, selon un sondage Ifop pour Atlantico.fr publié ce samedi.

A lire : 79% des Français favorables à une prolongation de l'état d'urgence

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 30/01/2016 - 19:09 - Signaler un abus Ces associations et syndicats d'ultra-gauche

    ne sont pas en phase avec quatre Français sur cinq...ouf! Et les autres? Qu'ont-ils à se reprocher pour vouloir qu'une politique enfin réaliste épargne des morts et des attentats aux Français. Ah oui! Ça enlève du boulot aux avocaillons! Et les associations et syndicats d'ultra-gauche? On se demande bien quel intérêt ils ont ont à ce que les attentats et les morts reprennent de plus belle? Ah oui, la déchéance de nationalité. Mais ne vous inquiétez-pas les gauchistes, car vous n'êtes pas concernés: seuls les terroristes le sont. La première des Libertés est la Sécurité du peuple. Mais eux préfèrent la liberté des terroristes. Elle a pas défilé, Taubira?...

  • Par Anguerrand - 31/01/2016 - 08:47 - Signaler un abus A Vangog

    Vous avez raison, en quoi ver état d'urgence gêne le citoyen moyen que nous sommes. Seuls les personnes qui ont qq chose à se reprocher sont contre. C'est vrai que chez les gauchistes, les Zadistes, Gens du voyage ou banlieues sont contre. Les résultats sont loin d'être négligeables, récupérations d'armes, vraisemblablement attentâts évités et personnes qui se savent surveillés.

  • Par bern4243 - 31/01/2016 - 10:29 - Signaler un abus manifester cagoulé !!vive l'etat d'urgence?

    vu dans un journal suisse" la tribune de genève" Deux militaires en civil et hors service ont été agressés samedi après-midi par une vingtaine de personnes en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l'état d'urgence, a-t-on appris de source policière. Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés, selon la préfecture de police.

  • Par winnie - 01/02/2016 - 07:38 - Signaler un abus Faut croire qui maintenant ?

    La police ou les manifestants ? Si c'est une manif de gauche c'est 20000 mais comme c'est un gouvernement de gauche qualifier de faire une politique de droite par son aile ultra gauche , faut croire 5500! Moi j'y comprends plus rien . En clair les gocho étaient aux manettes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€