Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Disneyland Paris : un homme a été arrêté en possession de deux armes

Deux pistolets automatiques, des munitions, et un coran ont étés retrouvés dans le sac du suspect, mais selon les premiers éléments dont dispose la police, il serait inconnu des services de renseignement et n'aurait pas le profil d'un délinquant.

Enquête

Publié le
Disneyland Paris : un homme a été arrêté en possession de deux armes

L'homme aurait justifié la présence de deux pistolets automatiques dans son sac par un souci de sécurité personnelle.  Crédit Reuters

Alors qu'il tentait de pénétrer dans l'un des hôtels du parc d'attraction Disneyland Paris (Seine-et-Marne), un homme de 28 ans a été arrêté en possession de deux pistolets automatiques et d'un coran, et se trouve actuellement en garde à vue. 

Selon les premiers éléments dont dispose la police, le suspect est inconnu des services de renseignement et n'aurait pas non plus le profil d'un délinquant. Il serait simplement connu de la police pour une affaire de permis de conduire, révèle Le Parisien. Un périmètre de sécurité a été installé autour de son véhicule et fait l'objet de vérifications par des démineurs de la police. Une jeune femme, qui accompagnait l'individu, a également été arrêtée. L'interpellation a eu lieu en région parisienne.

Selon une source policière citée par l'AFP, l'homme a été "repéré à son arrivée à l'hôtel New York sur le site Disneyland où il avait une réservation", et "le portique a sonné à son passage". "La sécurité de l'hôtel a trouvé sur lui deux armes de poing, un coran et des cartouches", expliquent également les enquêteurs. 

L'homme aurait justifié la présence de deux pistolets automatiques dans son sac par un souci de sécurité personnelle. "Je souligne que les services de sécurité de Disney et les forces de l'ordre ont été immédiatement réactifs pour que cette personne soit mise hors d'état de nuire, si tant est qu'elle ait eu l'intention de nuire, ce que l'on ne sait pas", a souligné Jean-Luc Marx, préfet de Seine-et-Marne.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Alain Proviste - 28/01/2016 - 18:50 - Signaler un abus "deux armes et un Coran"

    Bon ça fait 3 armes en quelque sorte. Mine de rien on va s'habituer à ce que ce genre de sal... arrive tous les jours. Un "enrichissement" qu'y disaient.

  • Par clint - 28/01/2016 - 19:20 - Signaler un abus Ce qui montre que l'on devient un "vrai" pays musulman !

    Une réussite d'intégration des .... français !

  • Par clint - 28/01/2016 - 19:20 - Signaler un abus Ce qui montre que l'on devient un "vrai" pays musulman !

    Une réussite d'intégration des .... français !

  • Par vangog - 28/01/2016 - 23:13 - Signaler un abus La plateforme Uber-Daesch fait des émules...

    n'importe quel quidam, non connu des services de police et non fiché S peut, dorénavant, se réclamer de son logiciel pour commettre des attentats...avec douze millions de musulmans ( en comptant les deuxième et troisième générations), importées par les UMPS, la France est bien barrée...

  • Par arcole 34 - 29/01/2016 - 09:57 - Signaler un abus EN FAIT VOUS N'AVEZ PAS COMPRIS

    il avait peur de tomber sur Dingo ( Valls ) et Minnie la copine de Donald ( Hollande ) . Bref l'on peut dire que cela cartooonnn... Walt Disney doit se retourner dans sa tombe . Mais concernant Vangog , lui malheureusement il en est resté à la petite boutique des horreurs avec Marine-la-menteuse et Philippot le-gaucho-socialo et son antichambre du PS/FDG/EELV/LO/NPA/PCF c'est à dire le FN.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€