Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Discrimination à l'embauche : les recruteurs privilégient ceux qui leur ressemblent

Selon deux économistes, il existe une homéophilie ethnique sous-jacente à la discrimination.

Tout pareil

Publié le

Anthony Edo et Nicolas Jacquemet, deux économistes de la Paris School of Economics ont mené une étude sur les discriminations à l’embauche en France. Si la conclusion indique bien une discrimination réelle à l’égard des personnes identifiées comme issues de minorités ethniques, la cause serait plus à rechercher sur le sentiment d’homéophilie que sur un rejet de "l’autre".

"Si l’on considère deux personnes dont les candidatures sont (statistiquement) identiques à l'exception de leur origine, la probabilité d'être contacté pour un entretien d’embauche après avoir envoyé son CV en réponse à une annonce est plus faible de 40% pour le candidat issu de l'immigration, par le seul effet de son origine perçue par l’employeur" écrivent les économistes.

"Ensuite, nos résultats indiquent que cette inégalité de traitement affecte dans les mêmes proportions les candidatures dont l’origine déduite du nom est maghrébine que celles dont l’origine est inconnue. La discrimination liée à l’origine semble donc moins liée à une défiance ciblée à l’encontre de minorités ethniques spécifiques qu’à une défiance généralisée envers tous les candidats issus de l’immigration, indépendamment de leur origine" poursuivent-ils.

"Ces résultats tendent à confirmer l’existence d’une homéophilie ethnique sous-jacente à la discrimination – c’est à dire d’une défiance indifférenciée de la part des employeurs à l’égard de tout candidat n’appartenant pas au groupe ethnique majoritaire, par goût pour l’entre soi et non par rejet de groupes de population particuliers" concluent-ils.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par winnie - 12/06/2014 - 14:16 - Signaler un abus Finalement. ...

    Comme dit le proverbe : chacun chez soi , les vaches seront bien gardees!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€