Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dette grecque : des fonctionnaires italiens et espagnols menacés de prison

L'Espagne et l'Italie menacent de bloquer l’accord conclu au sein de l’Eurogroupe si Athènes ne lève pas les poursuites judiciaires engagées contre leurs ressortissants.

Bisbille

Publié le
Dette grecque : des fonctionnaires italiens et espagnols menacés de prison

En Grèce, le déni sur l'état des finances publiques est vivace, à tel point qu'Andreas Georgiou, l’ancien patron du service national des statistiques Elstat (2010-2015) est poursuivi, depuis juillet 2016, par la Cour suprême et risque 10 ans de prison pour avoir fait "du tort à l’intérêt national" en ayant résumé à la hausse le déficit budgétaire 2009 de la Grèce.

Trois fonctionnaires espagnols, italien et slovaque, détachés par leurs pays respectifs pour réaliser un rapport sur les dysfonctionnements du fonds de privatisation grec, font face à la même menace, relate l'Opinion.

Le rapport "n’a visiblement pas plu aux autorités qui ont transmis le dossier à la justice, en 2015, en les accusant de « mauvaise foi »", indique le journal.

L'Espagne et l'Italie ont donc, jeudi, menacé de bloquer l’accord conclu au sein de l’Eurogroupe sur le versement d’une nouvelle tranche d’aide de 8,5 milliards d’euros, si les poursuites judiciaires engagées contre ces trois fonctionnaires ne sont pas levées.

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a tenté de calmer le jeu vendredi en déclarant : "Le déboursement aura lieu et entre-temps, nous allons trouver une solution à ce problème qui est en effet un problème de principe qui ne peut pas rester en l’état."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lémire - 18/06/2017 - 11:45 - Signaler un abus Ce peuple est une victime...

    Si, si, on les persécute...

  • Par vangog - 19/06/2017 - 00:13 - Signaler un abus "Un problème de principe qui ne peut pas rester en l'état"...

    c'est effrayant comme ces socialos parlent mal! Un reflet de leur âme torturée, probablement...pour mosco-le-vicieux, c'est visible comme le nez au milieu de la figure!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€