Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 02 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déserts médicaux : Marisol Touraine garantit un salaire minimum pour les jeunes médecins

La ministre de la Santé a indiqué garantir aux jeunes médecins qui iront s'installer dans les déserts médicaux un salaire minimum de 55 000 euros par an.

Santé

Publié le
Déserts médicaux : Marisol Touraine garantit un salaire minimum pour les jeunes médecins

Marisol Touraine garantit un salaire minimum de 55 000 euros par an pour les jeunes médecins qui iront s'installer dans les déserts médicaux. Crédit Reuters

Les déserts médicaux, encore et toujours un problème. Et la ministre de la Santé Marisol Touraine l'a bien compris puisque pour y remédier, elle a indiqué vouloir garantir aux jeunes médecins généralistes qui décident d'aller s'installer dans les déserts médicaux un salaire minimum de 55 000 euros par an, ce qui correspond environ à 4 600 euros par mois.

La ministre explique ainsi dans une interview donnée à la chaîne de télévision M6 qui sera diffusée dimanche soir dans l'émission Zone interdite que le gouvernement va "mettre en place ce que nous appelons des postes de praticiens territoriaux de médecine général", ajoutant que "ce sont des médecins libéraux qui […] après leur sortie de l'internat iront s'installer dans un territoire sensible, isolé et seront accompagnés financièrement pendant deux ans".

Marisol Touraine précise par ailleurs qu'"un jeune médecin doit gagner 55 000 euros dans l'année. S'il n'arrive pas à ce plafond-là, on lui paiera la différence entre ce qu'il a gagné et 55 000 euros, ce qui lui permet d'avoir une forme d'assurance".

La ministre explique finalement que "c'est dès 2013 que ces praticiens territoriaux de médecine générale seront installés. Il y en aura 200 l'année prochaine. A nous de faire en sorte qu'ils aillent à des endroits où ils sont attendus par la population avec une particulière impatience". Plus d'informations seront données au cours des semaines prochaines puisque Marisol Touraine est censée détailler en décembre son plan de lutte contre les déserts médicaux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 02/12/2012 - 12:22 - Signaler un abus Déserts médicaux

    Comprends pas , c'est un désert par manque de médecins ou par manque de patients ?

  • Par Balou - 02/12/2012 - 12:24 - Signaler un abus Décidément, elle ne comprend rien...

    Mais à quoi ça sert de "garantir" un salaire minimum? Encore de la com' à deux kopecks. Un médecin, jeune ou pas, qui va se poser dans une zone déficitaire, forcément, il va bosser comme un cinglé. Normal, il n'y en a pas de médecin... Il gagnera donc forcément beaucoup plus que ça. Mieux, pas d’impôts sur le revenu pendant 5 ans (ce qui entre nous est un cadeau nettement plus intéressant). Le problème n'est absolument pas financier. Quand les politiques auront compris que le soucis est ailleurs (emploi du conjoint, garde des enfants, isolement...), on avancera enfin sur ce sujet. Des maisons médicales ou les médecins du département viendraient faire des vacations une ou deux fois par mois (comme pour les gardes par exemple), ça contenterait tout le monde et la population des zones déficitaires retrouverait des praticiens. C'est ce que les syndicats de jeunes médecins préconisent dans le vent depuis des années. Il va vraiment falloir arrêter de systématiquement rendre les solutions purement financières. L'argent n'étant pas le problème.

  • Par ZOEDUBATO - 02/12/2012 - 12:29 - Signaler un abus Médecin, ma carrière peut se faire comme suit

    2 ans dans un village de montagne à coté d'une station de sports d'hiver 2 ans en Normandie à 5 km de la mer 2 ans dans un ilêt aux Antilles 2 ans dans une île du Pacifique 2 ans à coté d'une zone de chasse 2 ans à coté d'une zone de pêche 2 ans à coté d'une zone de randonnée en montagne Chaque fois dans une zone de SS différente (il n'y a pas de recoupement) + quelques faux paiers (il n'y a pas de contrôles)+ financement des partis de gauche Création d'une chambre de shoot ( n'oublez pas le pourboire) + distribution gratuite de pilules en douce aux mineurs contre scéance de calinothérapie 20 h de travail par semaine en sélectionnant des zones pauvres en client Tout ça au frais de l'Etat Vive l'éthique socialiste

  • Par walküre - 02/12/2012 - 12:46 - Signaler un abus Evidemment

    on ne peut pas avoir un système de santé efficace en métropole, quand on subventionne moults établissements en Afrique en Afghanistan et ailleurs. Des choix sont à faire en temps de crise. Et si le citoyen français ne peut plus se soigner, il le doit au cosmopolitisme ambiant qui veut que l'étranger passe avant le national, pour des raisons bidons mais bien dans la ligne du politico-correct bien-pensant et socialiste si possible.

  • Par ROSSKOPF - 02/12/2012 - 16:48 - Signaler un abus ROSSKOPF

    Et hop, une nouvelle subvention. Je suis d'accord pour le principe mais qui va payer ? Et on augmente encore la dette de manière irresponsable.

  • Par Carcajou - 02/12/2012 - 16:57 - Signaler un abus État des lieux

    Dans mon département rural: - mon généraliste travaille de 9h à 12h et de 16h30 à 19h. Il n'ouvre pas le cabinet le mercredi et pas toujours le samedi matin. Il est absent 6 semaines par an; Ces 2 collègues de la maison médicale connaissent le même régime surhumain. L'été dernier, ils ont réussi l'exploit d'être tous absents pendant une semaine. Aucun d'entre-eux n'assure la moindre gard, il faut se rendre aux urgences à 25km- - le pneumologue me recevra le 18 mars 2013. Sans m'avoir jamais vu, il estime que mon état de santé ne nécessite pas une visite urgente. - l'hôpital d'une sous-préfecture du département est dans un état de délabrement avancé. Dans le service ostéo-rhumatologie, seul le chef de service est Français, il faut faire preuve d'un grande fermeté (euphémisme) pour obtenir une entrevue rapide. Les autres services, quoique moins atteints sont en sous-effectif chronique. - Les médecins des cliniques privées pratiquent tous des dépassements d'honoraires dont certains sont salés et hors de portée de vulgum pecus. Je précise que ce département n'abrite aucune structure culturelle digne de ce nom, mais qu'il a un littoral immense et de toute beauté.

  • Par ROSSKOPF - 02/12/2012 - 16:57 - Signaler un abus ROSSKOPF

    Pour walkure : bien d'accord avec vous. Et l'armée française qui parade pour rien à l'étranger alors que nous ne sommes même pas capable de tenir la Corse et Marseille !

  • Par jlbaty - 02/12/2012 - 22:16 - Signaler un abus 9/12 16/19 ca fait 6 heures

    9/12 16/19 ca fait 6 heures de travail par jour assis sur une chaise,régime sur humain, on aura tout entendu,.j'ai l'impression d'etre sur une autre planete. Carcajou pour trouver ça surhumain tu devais travailler 3 heures par jour allongé ? Je commence le matin à 6h30 et termine le soir à 20h30 alors svp redescend sur terre

  • Par jlbaty - 02/12/2012 - 22:37 - Signaler un abus zedubato

    Je suis bien d'accord avec toi,j'ai l'impression que c'est endemique la bachelots en à ballancer du pognon entre le h1n1, le dossier medical informatisé et, l'auguementation des consultation tous les 4 matins

  • Par Carcajou - 03/12/2012 - 06:23 - Signaler un abus Faut pas s'énerver!

    @jlbaty - 02/12/2012 - 22:16 2ème degré, déjà entendu parler?

  • Par LECANDIDE - 03/12/2012 - 08:40 - Signaler un abus @jlbaty

    "l'auguementation (sic) des consultation tous les 4 matins" Ah oui??? 23 euros c'est moins qu'une coupe chez le coiffeur... Jlbaty, sortez-nous l'évolution du prix de la consultation (tous les 4 matins), qu'on rigole de votre ignorance... Et le prix des consultations médicales chez nos voisins.

  • Par Allergico ps - 03/12/2012 - 09:23 - Signaler un abus Quota !!!!!!

    Pourquoi n'applique-t-on pas aux médecins la même règle que pour les pharmaciens ?! Les pharmacies ...c'est fonction du nombre d'habitants . Quand il y a assez de pharmacies, on ne délivre plus de licence ! Pourquoi les prescripteurs auraient-ils le droit de s'installer comme ils veulent, en "troupeau" dans les endroits les plus sympathiques de préférence ! Ce sont bien eux les prescripteurs de médicaments. Pourquoi dans leur cas ....l'ordre ne dit pas ...." Plus d'ouverture du cabinet ici, il y a assez de médecins " . Ils iraient d'eux trouver d'autres endroits où s'installer ! Et pas besoin de prime !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€