Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des députés LREM militent pour le départ de certains ministres

Selon Europe 1, ils plaident pour un remaniement du gouvernement cet été.

Sur la sellette

Publié le
Des députés LREM militent pour le départ de certains ministres

 Crédit Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP

Ils veulent afficher une image moins à droite. Selon Europe 1, des députés du groupe parlementaire La République en Marche militent pour l’éviction de certains ministres. « Macron a été élu par le centre gauche, et on mène une politique de droite », confie à Europe 1 un pilier de la majorité. Et d’ajouter : « Mais c'est normal, les seuls types qui font de la politique dans notre équipe viennent de la droite, et ils pensent que nous ne sommes qu'une parenthèse ». S’ils savent que le Premier ministre, Édouard Philippe, Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics), Bruno Le Maire (ministre de l'Économie) et Gérard Collomb (ministre de l'Intérieur) "sont indétrônables", ils sont persuadés "que les ministres purement techniques" peuvent être remplacés "du jour au lendemain sans conséquence".

Ces ministres poussés vers la porte

Ces députés plaident donc pour le départ d’Élisabeth Borne (la ministre des Transports), Françoise Nyssen (la ministre de la Culture) ou encore Jacques Mézard (le ministre de la Cohésion des territoires). Pour les remplacer, ils proposent des figures de gauche. "Car le problème, ce n'est pas le rééquilibrage, c'est l'affichage", précise une députée à Europe 1, ajoutant que "dans ce gouvernement, personne n'incarne vraiment la dimension sociale" du projet de La République en Marche. "Ça donne l'impression qu'on a la politique d'immigration d'Hortefeux, la politique économique de Sarkozy, et la politique environnementale d'EDF", s'agace un ancien socialiste auprès d’Europe 1.

"Ce problème a été identifié au plus haut niveau", confie un député. Et d’ajouter : "Macron a la culture du résultat. J'espère qu'il profitera de l'été pour faire le ménage". "D'ici-là, cette vingtaine de députés va faire pression en coulisses, et publier une tribune pour rappeler que les marcheurs ont une jambe gauche", conclut Europe 1.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 04/06/2018 - 09:25 - Signaler un abus Des « ministres moins à droite »??????

    Je n’en ai vu aucun!

  • Par vauban - 04/06/2018 - 09:50 - Signaler un abus A vingt ils veulent jouer le match?

    Perdu d’avance Même et surtout si le culbuto gras est à la manœuvre Quelqu’ doit leur expliquer que le hollandisme c’est fini !

  • Par assougoudrel - 04/06/2018 - 09:56 - Signaler un abus Les femmes, pas touche, car

    c'est Brigitte qui les a choisies; elle ne voulait pas voir comme dans pub une ministre glamour en collant pour ne pas tenter le minet. C'est pour ça que l'on peut voir des tromblons comme celle de la justice et du travail. Quand à ces députés qui gueulent, ils n'ont rien à craindre, car Macron est bien de Gauche et ses ministres appliquent ce qu'il décide. Ce sont des exécutants. "Virez-les et mettez-nous à leur place".

  • Par kelenborn - 04/06/2018 - 10:19 - Signaler un abus HIHIHI

    Après la guerre il y eu la chambre "bleu horizon" qui tourna vite au blabla "bleu horizon" ! et encore Vangode n'était pas la. La c'est la chambre bleu horicon avec des blaireaux élus par 25% des inscrits et dont certains seraient mieux à questions pour un champion: proposons leur Vangode comme secrétaire d'Etat à l'intelligence nationale et patriote! les gauchistes vont en chier dans leur froc !

  • Par J'accuse - 04/06/2018 - 10:38 - Signaler un abus Des ambitions s'impatientent

    "C'est mon tour !" On n'est pas ministre pour faire une politique, mais pour être ministre. La politique est décidée par le président et la majorité à l'Assemblée, et les ministres ne sont là que pour exécuter. Pour changer de politique, il faut attendre 2022.

  • Par borissm - 04/06/2018 - 11:55 - Signaler un abus Perso, je militerais bien

    pour le départ de certains députés. La liste est longue, mais on pourrait commencer par ces députés-là, pourquoi pas ?

  • Par Vincennes - 04/06/2018 - 14:57 - Signaler un abus @Assougrel....bien vu , car BIBI veut, comme la "sorcière" dans

    "Blanche Neige",être la plus regardée !!! et, de voir le montant des factures(30.000€ pur les 3 premiers mois + ce qu'ils dépensaient durant la campagne pour se faire relooker, laissent dubitatif surtout quand on voit le résultats des rajouts qui donnent l'impression d'une "crinière" toute rêche…..comme elle

  • Par Vincennes - 04/06/2018 - 14:59 - Signaler un abus @Borissm......."perso, le militerais bien pour le départ" du

    "tout premier de cordée"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€