Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les dépenses des collectivités locales devront baisser de 13 milliards d'euros (et non plus de 10) d'ici 2022

Le montant a été annoncé ce lundi par le ministre des Comptes Publics, Gérald Darmanin.

Douche froide

Publié le
Les dépenses des collectivités locales devront baisser de 13 milliards d'euros (et non plus de 10) d'ici 2022

Voilà qui ne devrait pas apaiser l'inquiétude des collectivités territoriales. Ces dernières devront réduire leurs dépenses de 13 milliards d'euros d'ici 2022, a annoncé ce lundi Gérald Darmanin. Un montant qui représente tout de même une hausse de trois milliards par rapport au programme de campagne d'Emmanuel Macron.

Le ministre des Comptes publics, cité par son entourage, a annoncé ce nouvel objectif devant les représentants d'élus locaux. Ils étaient réunis à huis clos pour une "instance de dialogue" avec le gouvernement, dans le cadre de la première Conférence des territoires organisée au Sénat depuis ce lundi matin.

Un peu plus tôt dans la matinée, Edouard Philippe n'avait pas vraiment rassuré les représentants des régions, départements et communes. "Vous connaissez parfaitement la situation des finances publiques. Vous savez l'évolution des effectifs dans les trois fonctions publiques. Rien de tout cela n'est soutenable". La suppression de la taxe d'habitation, promesse de campagne du candidat Macron, est également au cœur des débats lors de la Conférence des territoires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/07/2017 - 15:40 - Signaler un abus Les benêts qui ont voté Macron commencent à comprendre...

    que son programme est totalement irréalisable! réduire les dotations de l'état et les impôts perçus par les collectivités revient à les asphyxier progressivement, en leur demandant toujours plus: toujours plus de RSAastes exclus des statistiques du chômage, et des lois socialistes débiles comme celle sur les rythmes scolaires qu'il faut financer difficilement...avec toujours moins de rentrées fiscales: le programme de Macron est comme celui de Hulot; un sabotage de la France

  • Par J'accuse - 17/07/2017 - 17:27 - Signaler un abus S'il suffisait de demander, ça se saurait

    Comment compte-t-il obtenir cette baisse ? Si encore la réforme territoriale d'Hollande, qui avait ça pour premier objectif, n'avait pas été si lamentable, ce serait peut-être faisable.

  • Par Anouman - 17/07/2017 - 20:25 - Signaler un abus Collectivités

    En supprimant les emplois inutiles dans les régions, les départements et les grosses communes on doit pouvoir y arriver facilement. Quant aux investissements, il suffit de sélectionner ceux qui servent à plus de 10% de la population et on va en supprimer l'essentiel (mais les copains entrepreneurs vont faire la gueule, ils seront obligés de chercher de vrais clients).

  • Par pierre de robion - 17/07/2017 - 22:41 - Signaler un abus @Anounan: le chat se mord la queue!

    Je vous suis tout à fait sur le principe, mais la réalisation me paraît plus compliquée sauf à mettre fin au statut de la FP ce qui permettra de redéployer et, si besoin, licencier! Mais je souhaite bien du plaisir à ce nouvel Hercule (fils de Jupiter il est vrai) pour nettoyer ces nouvelles "Ecuries d'Augias": outre les syndicats, les élus, je me demande quelle serait l'attitude du Conseil Constitutionnel! Et pourtant c'est la clé du problème Quant aux groupes de TPE, évidemment que nombre de commandes sont superfétatoires et surfacturées! Mais sans les CL, où seront les clients car, ne l'oubliez pas, comme tous les contribuables-citoyens, les Français sont schizophrènes : des ponts, des routes, voire des autoroutes, des ronds points, des TGV et même des aéroports, d'ACCORD mais à condition que se soit....GRATUIT! Non, la situation est bloquée et comme le préconise le Bouddha, pourquoi chercher à en faire une dépression une solution qui n'existe pas, ce qui n'incite pas au pessimisme puisque comme le disait le "Père Queuille" qu'il n'est point de problème qu'une absence de solution ne finisse par résoudre!

  • Par pierre de robion - 17/07/2017 - 22:54 - Signaler un abus @Anouman

    Vous pourrez retrouver ma prose sur Facebook. Je serais heureux de continuer cette conversation.

  • Par lafronde - 19/07/2017 - 08:56 - Signaler un abus Baisse des dépenses publique, une solution : la remigration !

    L'assistant à l'immigration, les politiques de la Ville, les mesures sécuritaire et judiciaire, entre autre vis à vis de la jeunesse immigrée (certaines ethnies bien connues, pas toutes) nous coût de 7 à cent milliards d'euros l'an ! L'équivalent du déficit budgétaire de l'Etat. Bien entendu que les collectivités locales doivent faire des économies. Raison pour laquelle dispenser les habitants de leur Taxe d'Habitation est inepte ! Au contraire la fiscalité doit être appliquée aussi dans "les territoires perdus de la République" ou ni la Police ni le fisc n'entrent plus. Ce qui fait de ces "chances pour la France" des profiteurs de l'Etat-Providence" républicain tout en n'en payant pas le coût. Tel est le système clientéliste républicain, sur lequel Macron a été élu, et Hollande avant lui. Faire des cadeaux à des catégories de population en échange de leur vote. Ces cités de l'Immigration, de moindre richesses déclarée (le fisc n'y vient pas , c'est pratique !) verront leur fiscalité salléger, voire disparaître, pendant que vous, cochons français de payants, vous verrez augmenter votre CSG ! Telle est la Société progressiste et multi-culturelle et de Macron ! Elle vous plait ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€