Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dépassements d'honoraires : les négociations débouchent sur un accord

Les négociations entre les syndicats de médecins et l’Assurance-maladie qui avaient débuté lundi ont permis d’aboutir à un accord a minima.

Santé

Publié le

Ce n’est qu’après plusieurs heures de négociations que les médecins et l’Assurance-maladie sont parvenus à un accord pour encadrer les dépassements d’honoraires ce mardi.

"Quatre syndicats (SML, Le Bloc, FMF et CSMF) ont signé un relevé de conclusions qui dit que cet accord convient", a déclaré Frédéric van Roekeghem, directeur de l'Assurance-maladie. Néanmoins, ces derniers doivent encore soumettre le texte à leurs instances pour validation.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait personnellement rappelé les principaux négociateurs pour qu'ils retournent autour de la table.

"Nous étions tout près d'un accord, trois points restent en suspens donc dans ce contexte nous reprenons les négociations avec l'ensemble des syndicats", a déclaré Frédéric Van Roekeghem.

Peu avant, l'Assurance-maladie avait en effet décidé d'interrompre les négociations, médecins, Assurance-maladie et complémentaires se trouvant dans une impasse. Les complémentaires ont particulièrement été montrées du doigt par les médecins. "On a demandé tous les efforts aux médecins, et les complémentaires n'ont pas été prêtes à s'engager" à rembourser plus généreusement les patients des médecins qui accepteraient de baisser leurs dépassements, expliquait en substance Michel Chassang, le président du principal syndicat de médecin, la CSMF.

L'Unocam qui représente les complémentaires de santé s'est engagé à hauteur de 150 millions d'euros pour aider l'Assurance-maladie à augmenter les tarifs fixés par la Sécu. En revanche, les complémentaires estiment qu'il n'est pas de leur ressort de rembourer les dépassements d'honoraires.

Par ailleurs, les généralistes, qui pratiquent peu de dépassements, ont obtenu la création d'un nouveau forfait pour leur travail de suivi en tant que médecin traitant.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€