Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 19 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Démission du Premier Ministre : nouvelle crise politique en Italie

Le Premier Ministre italien Giuseppe Conte renonce à former un gouvernement. Il évoque le refus du Président Sergio Matarella de valider la liste de ces ministres, notamment celui des finances.

Politique

Publié le
Démission du Premier Ministre : nouvelle crise politique en Italie

Avec Giuseppe Conte, fraîchement désigné en tant que Premier Ministre par la coalition populiste au pouvoir, l'Italie semblait en bonne voie à former un gouvernement. Mais ce dimanche 27 mai, la présidence italienne annonce sa démission.

 

L’éphémère président du conseil a déclaré dimanche soir après un entretien avec le chef d’Etat italien « J’ai remis le mandat qui m’avait été confié par le président Mattarella pour former le gouvernement du changement ».

Inconnu du grand public jusqu'à mercredi dernier, le nom de Giuseppe Conte avait été proposé par le Mouvement 5 étoiles et La Ligue

 

En cause, le refus du chef de l’Etat de nommer l’eurosceptique de 81 ans, Paolo Savona en tant que ministre des finances. L’ancien juriste de 53 ans devait en effet, présenter une liste de ministres que Sergio Matarella devait approuver.

 

Pour tenter de faire face à ce bouleversement politique, l’économiste italien Cottarelli ancien du FMI est convoqué ce lundi afin d’organiser un gouvernement de transition.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 28/05/2018 - 16:45 - Signaler un abus Plus démocrate que ...

    Nous on a eu Sarko qui s’est assis sur le Non du référendum de 2005 ... eux ils ont le Matarella qui bafoue le choix politique de 64% d’italiens avec les encouragements de notre Conducator ...

  • Par vangog - 28/05/2018 - 20:25 - Signaler un abus Samedi, manifestation monstre à Rome des 5 étoiles-Lega...

    et de tous les italiens épris de démocratie...ça va faire mal à la vieille politique boueuse des gauchistes alliés à la droite molle! Le choix du gauchiste Matarella est anticonstitutionnel (la gauche éconduite dans les urnes a toujours eu lamentation du fascisme...) et le Président sera forcé de démissionner, sous la pression de cette vague citoyenne....et ça sera autrechose que les manifs bidonnées de Melenchouille-la-fripouille...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€