Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Démission de Christiane Taubira : les réactions politiques

La classe politique française a très vite commenté l'annonce de l'ancienne ministre de la Justice, égérie de la gauche de la gauche, mais principale cible d'une large partie de la droite.

A chaud

Publié le
Démission de Christiane Taubira : les réactions politiques

Même si la décision était évoquée depuis plusieurs semaines, l'annonce a tout du coup de tonnerre dans la vie politique française. Christiane Taubira a démissionné ce mercredi 27 janvier de son poste de ministre de la Justice. L'initiative de l'ancienne garde des Sceaux, qui sera remplacée par Jean-Jacques Urvoas, a provoqué de nombreuses réactions dans la classe politique.

A gauche, beaucoup félicite la désormais ex-ministre pour son action. Sur Twitter, Benoît Hamon, ancien ministre de l'Education nationale, a évoqué de l'"affection" et du "respect". Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement, félicite une décision "de courage et de conviction". Yannick Jadot, eurodéputé écologiste, s'interroge sur une éventuelle participation de l'ancienne ministre à une primaire de la gauche pour 2017. 

A droite, on se félicite sans surprise du départ de celle qui incarnait pour beaucoup "le laxisme pénal".

Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a espéré que sa démission mettra fin à "la politique laxiste du gouvernement". Idem pour Eric Ciotti, secrétaire adjoint des Républicains, qui espère voir la fin de la "dérive laxiste". Quant à Hervé Morin, président UDI de la région Normandie, il s'est également réjoui de cette annonce. "Le changement Place Vendôme, il était temps", a-t-il indiqué sur Twitter.

Marine Le Pen a estimé dans un communiqué que la démission de Christiane Taubira est "une bonne nouvelle pour la France". Elle a mené "une action publique absolument désastreuse pour notre pays" a estimé la présidente du Front national. Même tonalité chez Florian Philippot qui a également estimé que c'était "une très bonne nouvelle pour la France".

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Kaliste - 27/01/2016 - 12:45 - Signaler un abus Très bien !

    Maintenant, il faut qu'elle renouvelle en 2017 son exploit de 2002, en se présentant à la présidentielle et en faisant éliminer du 1er tour les candidats de gauche. Cette méchante femme a tout le temps nécessaire pour préparer ce nouveau bon coup.

  • Par de20 - 27/01/2016 - 15:58 - Signaler un abus Au bagne !!! Elle nous a tant

    Au bagne !!! Elle nous a tant cassé qu elle peut bien y aller casser des cailloux.

  • Par attila - 27/01/2016 - 18:00 - Signaler un abus taubira

    bon debarras !!

  • Par winnie - 28/01/2016 - 07:23 - Signaler un abus Si seulement...

    Elle pouvait faire battre l'Imposteur Hollande en se présentant en 2017 se serait la victoire pour le FN

  • Par vangog - 28/01/2016 - 14:25 - Signaler un abus @Winnie non! scooterman lui a promis le Conseil constitutionnel

    en échange de son "silence Presidentiel"...et au Conseil constitutionnel, la vipère pourra donner libre cours à toutes ses haines recuites contre le Front National. Rappelons que le Conseil constitutionnel a pour mission de "veiller à la régularité de l'élection du Président de la République". Vous imaginez bien que les financements des candidats FN par l'association Jeanne, déjà validés par la Commission des comptes de campagne lors des six élections précédentes, ne seront pas acceptés par la vipère lubrique!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€