Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Délit d'entrave numérique à l'IVG : le débat houleux se poursuit à l'Assemblée

Le texte fait l’objet de 76 amendements, essentiellement déposés par des élus Républicains (LR), au nom de la "liberté d’expression".

Bataille

Publié le
Délit d'entrave numérique à l'IVG : le débat houleux se poursuit à l'Assemblée

L'affrontement entre les députés de l'opposition et le gouvernement s'est poursuivi jeudi 1er décembre à l'Assemblée nationale, lors de l'examen d'une proposition de loi socialiste visant à pénaliser les sites de "désinformation", à laquelle la droite s'oppose. 

Si la majorité entend "mieux protéger le droit à l'avortement" face à des sites internet qui "avancent masqués", les députés de l'opposition dénoncent un texte qui "flirte dangereusement avec la création d'un délit d'opinion". Pour l'heure, le texte fait l’objet de 76 amendements, essentiellement déposés par des élus Républicains (LR), au nom de la "liberté d’expression".

"Il est évident que, si ce texte était voté, notamment par l’Assemblée nationale, le Conseil constitutionnel, qui est le juge suprême de nos libertés, aura à l’examiner D’abord, il est parfaitement contraire à la liberté d’expression (…) Et il est aussi contraire, je crois, à l’esprit de la loi Veil, qui prévoyait une information, y compris sur les alternatives [à l’avortement]. Donc, pour moi, c’est un très mauvais texte", a déclaré le président du groupe des Républicains (LR) au Sénat, Bruno Retailleau. 

"La liberté pour les femmes de disposer de leur corps est-elle en France menacée ? La réponse est non. Faut-il aujourd’hui ressortir des sujets qui vont diviser les Français ? La réponse est non", estime quant à lui Bernard Accoyer, député et tout nouveau secrétaire général du parti Les Républicains. 

>>>> À lire aussi : Délit d’entrave à l’IVG : un grave déni de réalité

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 01/12/2016 - 18:18 - Signaler un abus Je suis pour l´avortement libre...

    mais je suis aussi pour la liberté de dire ce qu'on veut sur Internet... Raz le bol de ce national socialisme liberticide qui n'accepte pas la contradiction. Cette oligarchie me fait gerber ...

  • Par ikaris - 01/12/2016 - 18:20 - Signaler un abus La gauche veut cliver

    ce qui est amusant est que j'ai grandi avec les formules vide de la gauche anti-raciste qui voulait toujours "rassembler et non diviser" , "surtout ne pas exclure" . De nos jour le pouvoir socialiste prend un malin plaisir à diviser + diaboliser autant qu'il peut pour perpétuer son règle puant. Elle veut diviser le peuple français entre le tiers qui vote pour Marine et les autre ... mais ça ne lui suffit pas donc il tente encore de diviser la droite. A force de diviser autant le PS va se retrouver tout seul ... et la justice sera qu'il aura les 10 % de français assez con pour continuer à voter pour lui. Au rythme ou ça va chaque mois de gouvernement socialiste qui passe est un pas de plus vers la guerre civile.

  • Par Septentrionale - 01/12/2016 - 18:25 - Signaler un abus Les socialops proclament la liberté universelle pour tous

    Mais dans leur catalogue ne figure pas la liberté de pensée.

  • Par Lafayette 68 - 01/12/2016 - 21:19 - Signaler un abus ah! ils sont vraiment "charlie" les socialos !

    lamentables !

  • Par cloette - 01/12/2016 - 21:40 - Signaler un abus Il est temps qu'ils partent

    Le parfum du totalitarisme était présent dès le début , en fin de quinquennat on y va gaiment avec la censure, un deuxième quinquennat serait inquiétant.

  • Par tapio - 02/12/2016 - 02:09 - Signaler un abus La loi gayssot ne leur a pas suffi ?

    ainsi que ces autres imbéciles lois ou tentatives de lois mémorielles, dégoulinant de bons sentiments ? En tout cas, le toumou nous en a fait une belle, d'IVG, ce soir : une Interruption Volontaire de Gâchis ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€