Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La découverte de nouveaux fossiles nous en apprend plus sur les origines de l’homme moderne

Les fossiles ont été découverts au Kenya.

Avancée

Publié le

De nouvelles découvertes sur les origines de l’homme moderne. Des fossiles découverts au Kenya apportent en effet la preuve que deux espèces d’Homo erectus, auquel appartient l’Homme moderne, Homo habilis et Homo rudolfensis, ont co-existé sur le continent africain il y a près de deux millions d’années.

Ces découvertes confirment donc que « l’évolution humaine n’est manifestement pas la ligne droite » qui a pu être tracée, comme l’a expliqué Fred Spoor qui a dirigé les analyses scientifiques.

Toutefois, des experts estiment qu’il faut rester prudent sur la manière dont doivent être interprétés ces résultats.

Les fossiles, une face, une mâchoire inférieure complète, et une partie d’une seconde mâchoire inférieure, ont été découverts entre 2007 et 2009 à l’est du lac Turkana par le projet de recherche Koobi Fora.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par carredas - 10/08/2012 - 09:11 - Signaler un abus L'essentiel

    dans cette information est : " Toutefois, des experts estiment qu’il faut rester prudent sur la manière dont doivent être interprétés ces résultats."

  • Par Ravidelacreche - 10/08/2012 - 10:35 - Signaler un abus Homo habilis et Homo rudolfensis, ont co-existé

    Mais c'est l'Homo erectus qui a prit le dessus ! :o))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€