Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déchéance de nationalité : la nouvelle ministre du logement Emmanuelle Cosse réaffirme son désaccord

"Ma position est connue depuis le 17 novembre. Le président de la République et le premier ministre la connaissent très bien, puisqu'ils m'ont reçue à plusieurs reprises", assure l'ex-secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts.

Voix discordante

Publié le
Déchéance de nationalité : la nouvelle ministre du logement Emmanuelle Cosse réaffirme son désaccord

La ministre du Logement a également rappelé son opposition à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Crédit Reuters

Si le nouveau ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet a défendu la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en évoquant un projet "utile à cette région (Pays de la Loire) et utile à la France", la nouvelle ministre du Logement Emmanuelle Cosse n'est pas de cet avis. "Ma position sur ce sujet est connue : je suis opposée à ce projet, et je ne changerai pas d'avis là-dessus", a-t-elle déclaré ce vendredi sur France Inter. 

L'ex-secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts a également rappelé son opposition à l'inscription dans la constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés dans des dossiers terroristes. "Ma position est connue depuis le 17 novembre. Le président de la République et le premier ministre la connaissent très bien, puisqu'ils m'ont reçue à plusieurs reprises. Je rentre (au gouvernement) avec une position franche. Le président ne m'a pas demandé de me renier", assure Emmanuelle Cosse. 

"Oui j'ai une position différente.

Ce gouvernement a fait des choix, et je dois les assumer. Non pas pour oublier des convictions, des valeurs et des projets, mais pour se mobiliser", a-t-elle également ajouté. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Benoist - 12/02/2016 - 16:33 - Signaler un abus Déjà un

    couac?? Il ne sait pas tenir ses troupes?

  • Par pandore - 12/02/2016 - 17:34 - Signaler un abus aucun sens politique

    Sincèrement vous voyez De Gaulle et ses 1er ministres de l'époque accepter plus d'un quart de seconde les provocations d'un de leurs ministres ????? viré en moins de deux. Il ne faut à Hollande qu'un sens de la magouille, de la tambouille politique pour accepter cela et de toute évidence pour rameuter pour 2017...La FRANCE, et les FRANÇAIS il n'en a rien à foutre, ce qu'il veut c'est sa place bien au chaud...Eh bien signifions lui que nous aussi nous avons marre de sa rouerie, de ses bassesses et de sa personne

  • Par Yves3531 - 12/02/2016 - 18:16 - Signaler un abus A ce niveau d'incompétence et de parasitisme nuisible...

    pour la France, cette bande de bras cassés sont de facto dans la haute trahison et le terrorisme et on hésite entre la déchéance de nationalité et le peloton d'exécution...

  • Par Anguerrand - 12/02/2016 - 21:01 - Signaler un abus A peine nommée et la grosse Cosse

    se désolidarise déjà du gouvernement. Quel bordel depuis 4 ans, ça promet pour l'avenir qui reste à Hollande.

  • Par cloette - 12/02/2016 - 21:26 - Signaler un abus EELV maigre score

    c'était Eva Joly souvenez vous combien % ? Idem pour E Cosse . Son avis importe peu ! Madame est en désaccord , la belle affaire . Le pays irait mieux si chacun restait â sa place , le débat serait moins faussé si s'exprimait àla television tout le monde mais en proportion avec son score sorti des urnes .

  • Par vangog - 12/02/2016 - 22:31 - Signaler un abus Le sabotage écologiste!

    Les inversés du bocal ont perverti la République de l'intérieur. Ils l'ont envahi, petit à petit, comme une lèpre...sous le regard indifférent des politiciens archaïques, les gauchistes les plus vicieux ont fondu comme un vol d'étourneaux sur les Médias, l'Éducation, la Justice, la technostructure... Et cet homme qui n'est rien, a livré aux pires des zombies gauchistes, les dernières clefs du pouvoir. Quelle dérision, cette République qui n'est plus que la défroque poussiéreuse et puante de sa vigueur passée ! Fort heureusement, l'UE qui est aussi une créature gauchiste n'en a plus que pour quelques mois d'agonie. Après la mort de l'UE, les peuples reprendront le pouvoir...c'est une question de temps!

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 12/02/2016 - 23:27 - Signaler un abus "......le président ne m'a pas demandé de me renier "

    M'enfin Manu tu n'es plus au congrès EELV ou en réunion tupperware avec Cécile !

  • Par langue de pivert - 13/02/2016 - 12:13 - Signaler un abus §§§ L'ex-secrétaire nationale

    §§§ L'ex-secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts a également rappelé son opposition à l'inscription dans la constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés dans des dossiers terroristes. §§§ Personne ne lui a expliqué que la déchéance de nationalité pour les seuls bi-nationaux avait été retirée du texte ? ☺ De toute façon ce projet de modification Hollande n'en a plus besoin et va vite y renoncer ! Le "coup de Versailles" c'était pour les gogos ! Après les attentats, avant les élections ! Les élections sont passées, les gogos ont gobé et Hollande les a roulés dans la farine ! Même Taubira-la-scélérate y a cru, s'en fût murmurer à l'oreille de la jeunesse islamo-socialiste, ouvrit un large bec...et laissa tomber son "fromage" !

  • Par toupoilu - 13/02/2016 - 19:06 - Signaler un abus Et que pense t-elle du logement ?

    Moi, c'est ça qui m’intéresse. Surtout après Attila Duflot.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€