Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déchéance de nationalité : Nicolas Sarkozy est d'accord mais pose ses conditions

Le chef des Républicains ne veut notamment pas que la mesure s'applique à tous les Français.

Oui mais...

Publié le
Déchéance de nationalité : Nicolas Sarkozy est d'accord mais pose ses conditions

Sa décision était attendue. Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a proposé ce mercredi lors d'un bureau politique de son mouvement de "voter" pour la révision constitutionnelle voulue par François Hollande. Cette réforme inclut notamment la consolidation juridique de l'état d'urgence et la déchéance de nationalité pour les binationaux.

A LIRE AUSSI : Nicolas Sarkozy devrait se déclarer favorable à la réforme de constitutionnalité voulue par François Hollande

Toutefois, l'ancien chef de l'Etat pose certaines conditions. Il souhaite notamment l'extension de la déchéance de nationalité aux "délits de terrorisme" et non aux seuls crimes.

La déchéance devra être effective dès la condamnation et non à l'issue de la peine, et qu'elle soit toujours accompagnée d'une expulsion du territoire.

"Cela permet de ne pas tomber dans le piège, de ne pas voter en se bouchant le nez mais au contraire en faisant des propositions pour aller plus loin" a--t-il déclaré selon des participants.

En revanche, le chef de l'opposition s'oppose à la déchéance de nationalité pour tous les Français, estimant que cette mesure est susceptible de créer des apatrides. Ses deux principaux rivaux pour la primaire à droite, Alain Juppé et Bruno Le Maire, se sont prononcés dans le même sens au cours de ce bureau politique à huis clos.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 06/01/2016 - 13:33 - Signaler un abus Ici aussi ?

    2-1 = 0 . C' est vraiment un Monde à part que la Politique .

  • Par Jean-Benoist - 06/01/2016 - 13:40 - Signaler un abus D'accord

    Avec le président LR mais est-il nécessaire de modifier la Constitution et plébisciter Hollande?? La déchéance de nationalité est possible dans nos lois alors appliquons-les et revoyons les conditions d'attribution de la nationalité en s'inspirant de ce qui se passe en Suisse

  • Par Vincennes - 06/01/2016 - 14:32 - Signaler un abus Avec Hollande tout n'est que MACHIAVELISME

    à l'image de Mitteux dont il suit l'exemple .......ne manque plus que le chapeau pour être encore plus ridicule !! Aussi, ok avec Sarko car il n'est pas nécessaire de modifier la constitution, comme veut le faire la clique des rigolos PS pour, simplement, vouloir MARQUER l'histoire !!

  • Par langue de pivert - 06/01/2016 - 18:34 - Signaler un abus Peut mieux faire ! ☺

    Des apatrides et alors ? C'est quoi le problème ? Délit de terrorisme à la place de crime de terrorisme : ça va dans le bon sens mais ça manque de précision et ne va pas assez loin ! Disons infraction de terrorisme ! ☺ (ex : préparation d'attentat ; évocation d'attentat ; retour de djihad ; projet de départ au djihad ; prêche de haine coranique ; consultation de sites islamiques ; incitation à la haine de la France et des Français...) Les mesures de déchéances doivent être massives et préventives ! La cinquième colonne doit être décimée ! HS ! Par n'importe quel moyen dont le plus doux serait la déchéance. Pas de prolongation de l'état d'urgence mais une loi d'exception concernant seulement les terroristes mahométans ! Si c'est pour faire de l'homéopathie socialiste même voter contre serait une victoire du plouc suprême : ne même pas participer et laisser la gauche seule dans sa bauge !

  • Par Gilly - 06/01/2016 - 20:50 - Signaler un abus @ langue de pivert

    Crime de terrorisme : assises ; délit de terrorisme : correctionnelle. Si l'on se contente de "crimes", seul les condamnés aux assises (ceux qui auront tué) seraient concernés.... Si vous avez seulement fomenté un attentat, aidé en procurant de l'argent ou des armes, parti en Syrie, vous êtes jugé par le tribunal correctionnel et vous n'êtes donc pas concerné par la déchéance de nationalité...

  • Par Gilly - 06/01/2016 - 20:53 - Signaler un abus Pourquoi dans la Constitution ?

    Parce que notre Constitution prime sur le droit européen. Utile pour renvoyer dans les cordes Bruxelles, la CEDH et Strasbourg.

  • Par langue de pivert - 07/01/2016 - 17:00 - Signaler un abus @Gylly

    Justement il faut abaisser le seuil de déclenchement de la déchéance pour qu'elle soit utile ! Les attentats récents montre que les crimes (ou tentatives) se terminent toujours par la mort des criminels ! Donc la déchéance ne sera jamais appliquée...inutile donc de perdre du temps avec cette fumisterie !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€