Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déchéance de la nationalité : "je ne veux pas qu'on stigmatise les binationaux" affirme Jean-Pierre Raffarin

Le sénateur Républicain tranche avec le reste de sa famille politique sur ce sujet épineux.

Opposition interne

Publié le
Déchéance de la nationalité : "je ne veux pas qu'on stigmatise les binationaux" affirme Jean-Pierre Raffarin

Alors que le livre de Nicolas Sarkozy prend toute la place médiatique au sein des Républicains, Jean-Pierre Raffarin tente de faire entendre un autre son de cloche, notamment sur la déchéance de nationalité qui fait (pratiquement) l'unanimité à droite. "Je ne veux pas qu'on stigmatise les binationaux", a expliqué le sénateur lors du Grand Rendez-Vous, Europe 1 / iTélé / Le Monde. "Nous verrons l'évolution parlementaire" affirme-t-il soulignant néanmoins qu'un "pacte de Versailles" avait été "scellé autour de la question de la déchéance" entre François Hollande et Nicolas Sarkozy.

"Je trouve un peu désolant qu'on fasse un congrès (…) où l'on créé une inégalité qui pose problème."  

S'il ne s'avance pas sur son vote, il précise que le texte sera amandé au Sénat. "Sur cette question-là, le Sénat est à parité avec l'Assemblée nationale. Je ne sais pas quel sera le résultat final, mais nous avons l'intention avec Bruno Retailleau (président des sénateurs LR) et Gérard Larché (président du Sénat) que la contribution du Sénat soit significative sur le sujet". De son côté, Nicolas Sarkozy a réclamé au chef d'Etat que la notion de déchéance de nationalité soit bien incluse dans le texte finale. "Le président Hollande nous a dit que c'était bien son intention" a expliqué son rival.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par paolo manzi - 24/01/2016 - 13:35 - Signaler un abus pour qui roule Raffarin

    Ce personnage , faussement suffisant, devient lassant avec ses prises de positions mondialistes, tiers-mondistes avec ce tropisme naïvement humaniste à n'importe quel prix même si celà doit aller contre les interêts du pays. Ces profiteurs de l'Etat commencent à nous gonfler avec leur leçon de moral sur ce qu'il serait bien de faire ou pas dans telle ou telle situation . En fait, je pense que les fançais en ont plus qu'assez de ces vielles barbes .

  • Par attila - 24/01/2016 - 14:01 - Signaler un abus on ne peut

    pas être bic et boc---faut choisir !! et pkoi pas trinationaux !!!

  • Par Borgowrio - 24/01/2016 - 14:02 - Signaler un abus Chirac, Raffarin , bonne retraite messsieurs

    Monsieur Raffarin , vous êtes mort politiquement , tous le monde a compris . A moins que vous preniez votre carte au P.S.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 24/01/2016 - 16:41 - Signaler un abus sait-t'on ce que recouvre binationaux

    1) enfant avec 1 parent étranger 2) enfant avec 2 parents étrangers né en France 3) enfant né a l'étranger avec un parent français 4).........................................avec un grand parent français 5).......................................................arrière grand parent français 6) naturalisation +3 et 4 et 5 7) autres cas :ex en situation irrégulière mais marié ou ayant enfanté en france 6) Comme adam ou éve étaient français : on est tous français binational

  • Par Gré - 24/01/2016 - 18:08 - Signaler un abus Je ne veux pas qu'on

    Je ne veux pas qu'on stigmatise les binationaux" Mais qu'est-ce que c'est que cette foutaise ? Si un binational n'a rien à se reprocher, il ne lui arrivera rien. Décidément, la "stigmatisation" est devenue un mot à la mode. A force de l'utiliser pour tout et pour rien, il finit par faire sourire.

  • Par vangog - 24/01/2016 - 19:00 - Signaler un abus Soumission de Raffarin...

    au mondialisme, à l'islamisation, au terrorisme intellectuel gauchiste et à la pensée unique...il aime se faire battre, le Raffarin!

  • Par tubixray - 24/01/2016 - 19:16 - Signaler un abus Mais si il le faut

    Trop facile de profiter de la France sur tous les plans et d'aller se planquer au bled quand les choses se gâtent....

  • Par cloette - 24/01/2016 - 20:01 - Signaler un abus Il n'y a pas de discrimination

    il y a des personnes binationales et des mono nationales . point barre . personne n'empêche une binationale de ne choisir qu'une des deux nationalités pour être mono . Quant à Raffarin il m'insupporte de plus en plus.

  • Par Anguerrand - 25/01/2016 - 09:59 - Signaler un abus Non Mr Raffarin vous avez tort

    50% des détenus dans nos prisons ont la double nationalité, àlors leur détention finie ces gens là, laissés sur notre sol pourrons recommencer. Les d'échéance de nationalité est non seulement symbolique mais efficace pour tous ces prisonniers qui par ailleurs devront rentrer dans leur pays, et là il faudra qu'ils oublient les " droits de l'homme" dont il ont profité en France. Au mieux pour eux ils devront retourner au bled tout confort ( eau au puits, travail des champs, contrôle policier et là plus de " nique ta mère" aux policiers locaux.

  • Par Anguerrand - 25/01/2016 - 10:09 - Signaler un abus A Cloette

    Je suis totalement d'accord avec vous, il a ete un bon president de région avant Ségolène, j'avais une certaine estime pour lui, mais depuis il vire doucement à gauche, est maintenant un soutient de Juppé le chiraquien, l'homme girouette qui voudrait maintenant passer pour un homme de droite. Raffarin a commencé, il y longtemps, en etant tres à droite, mais c'était il y a longtemps. Il voulait meme etre president du Sénat et a été piteusement rejeté par les LR.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€